L'agriculture de conservation : capteur de CO2!

L'agriculture de conservation des sols, la biodiversité et la captation du CO2.

par Bernard Duroselle

Hognoul, Awans, Belgique
Succès
Don avec contrepartie
5 575 € collectés
Objectif de 5 000 €
111 %

Projet financé

le 20 février 2021

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

Bonjour,

Je m'appelle Bernard et suis agriculteur en activité complémentaire. J'ai repris la ferme familiale suite au décès de mon père avec pour objectif de maintenir cet héritage familial le plus longtemps possible. Cela fait plusieurs générations que la ferme existe, c'est une fierté de pouvoir poursuivre cette activité liée à la terre et à la nature.

Au début, je me suis intéressé au bio, puis j'ai découvert l'agriculture de conservation des sols. J'ai toujours été attentif à la préservation du capital sol mais je n'avais pas conscience de toutes les implications de certaines techniques sur le sol. J'ai beaucoup appris en consultant des forums et des vidéos spécialisées.

Je souhaite aujourd'hui vous parler de mon métier, ma passion. 

L'agriculture de conservation est basée sur des grands principes mais ne propose pas de recettes toutes faites. Il s'agit plus d'une boite à outils dans laquelle on va chercher ce qui s'adapte le mieux à la situation de l'exploitation. L'intéret des boites à outils, c'est qu'elles peuvent s'adapter au contexte de chaque exploitation.

Les 3 grands piliers sont:

  • La réduction ou suppression du travail du sol
  • La couverture permanente du sol
  • La diversification et l'allongement de la rotation.

Je cultive du froment, de la betterave, du petit pois, du lin, de la pomme de terre, des oignons et du colza. Pour la couverture du sol, j'ai profité d'une législation qui impose aux agriculteurs de mettre des couverts végétaux pour protéger les eaux de captage durant l'hiver. Je voulais transformer cette contrainte en avantage pour la fertilité et la structure de mes sols. Depuis plusieurs années maintenant, des couverts multi espèces sont mis en place avec des succès mais aussi des échecs.

Couvert mis en place en 2020 avec Moutarde, phacélie, avoine, féveroles, trèfle, tournesol, niger.

 

Les couverts me permettent de réduire les apports d'engrais et j'ai pu observer une amélioration dans la structure de mes sols.

Il y a aussi des échecs. Ces échecs me permettent d'affiner mes mélanges de plantes et d'adapter mes techniques de semis. On apprend toujours plus de ses erreurs.

Cependant, je n'ai pas encore une couverture permanente au sens strict. Je teste donc depuis peu la mise en place de cultures associées. Il s'agit de semer avec la plante principale (par exemple du colza), des plantes compagnes. Ces plantes compagnes vont aider à gérer les mauvaises herbes, apporter une partie des éléments nutritifs à la culture principale mais aussi à instaurer un équilibre entre les insectes ravageurs et leurs auxiliaires afin de diminuer la pression de ces ravageurs sur la culture principale.

J'espère conserver les plantes associées après la culture principale afin de semer directement sans travail du sol, une nouvelle culture principale. Avec ces méthodes de semis direct, j'agis donc sur le 3ème pilier qui est la réduction du travail du sol.

Pour faire du semis direct, il faut du matériel spécifique :

Photo du tracteur avec le semoir de semis direct semant un couvert multi espèces après la moisson.

Comprendre quels sont les avantages de l'agriculture de conservation des sols :

- réduction de l'érosion, en favorisant la capillarité naturelle, et donc une meilleure absorption de l'eau. Ce qui diminue le risque d'inondations en cas de forte pluie.

- amélioration des capacités du sol en le travaillant moins. La réduction du travail permet de réduire les impacts sur les micro-organismes du sol, les vers de terre, champignons, etc. Ceci améliore la biodiversité du sol.

- réduction des intrants. Avec un sol plus fertile, on peut réduire les engrais. La couverture des sols permet aussi de réduire les apports de pesticides.

- réduction des coûts de production. Moins de travail du sol et moins d'intrants permettent de réduire les coûts de production et d'améliorer la rentabilité.

- la captation du CO2 par le sol. Avec le travail du sol intensif, on a tendance à rejeter plus de CO2 que les cultures sont capables d'absorber. En captant le CO2, on améliore l'humus du sol. Si les agriculteurs peuvent avoir un bilan positif en termes de CO2, l'agriculture devient alors une solution face aux problèmes du réchauffement climatique.

Parallèlement à cela, l'agriculture a un impact comme beaucoup d'activités humaines sur la biodiversité. Les couverts apportent un début de solution mais qui n'est pas suffisant. J'ai donc décidé de replanter des haies progressivement sur la ferme.

​Bande ou a été implantée une haie à 2 rangs entre un champs de colza associé et un champs qui a eu couvert, broyé durant l'hiver.

 

Les objectifs futurs de la ferme :

- Remettre en place de la biodiversité via les haies et peut être aussi via l'agroforesterie (projet en réflexion).

- Réduire les apports de pesticides (voir les supprimer), d'améliorer la vie des sols et produire des cultures de qualité. (Peut-être arriver à faire du 0 pesticide).

- augmenter le taux d'humus dans les sols.

Actuellement, les politiques agricoles et les débouchés ne permettent pas de valoriser les objectifs de l'agriculture de conservation des sols. En effet, il n'y a pas de marchés spécifiques pour ces productions. Je suis donc payé au prix du conventionnel. Les risques que je prends avec ces nouvelles techniques ne sont pas non plus pris en compte. Lors que j'ai un échec, c'est à ma charge. Je ne sais donc pas aller aussi loin que je le voudrais car je dois réduire les risques afin de ne pas mettre en péril mon entreprise. En m'aidant, vous me permettez de réduire une partie des risques.

Il faut donc trouver d'autres sources de revenus afin de poursuivre les démarches et de continuer à progresser.

C'est là qu'intervient l'audit Carbone. La société Soil Capital offre la possibilité d'effectuer des audits chaque année afin de faire le bilan Carbon de l'exploitation. Un montant de 5000€ est nécessaire pour rentrer dans le programme proposé par Soil Capital pour une période de 5ans. C'est là que vous pouvez intervenir afin de m'aider !

Ce bilan est important pour moi car il va me permettre de valider les techniques et la direction prise sur la ferme. 

Cet audit va m'ouvrir le marché du carbone. En effet, si je capte plus de CO2 que j'en émet, je peux valoriser la différence auprès de sociétés qui émettent du CO2 et qui ont des difficultés à atteindre leurs objectifs de réduction. 

En m'aidant, vous participez à un projet qui va dans le sens de la protection du climat. Sujet actuellement d'une extrême importance.

 

L'argent ainsi obtenu me permettra aussi de continuer à développer les techniques basées sur l'agriculture de conservation des sols et de réduire les risques que je prends avec ces nouvelles méthodes.

Vous pouvez donc devenir un acteur influençant l'évolution de l'agriculture et voir du climat. L'exemple de ma ferme pourra inspirer d'autres agriculteurs.

  

A quoi va servir la collecte ?

Si l'objectif est dépassé, l'argent servira à développer un verger en libre service, voir à mettre de l'agroforesterie (en réflexion actuellement) en place.

Concrètemet, votre soutien permettra de financer des audits CO2 sur la ferme chaque année (le montant est un oneshot).

Indirectement, votre soutien permettra de promouvoir l'agriculture de conservation des sols en montrant via un exemple concret.

Je compte sur vous pour me soutenir dans ce projet et dans mes démarches pour cultiver en respectant mieux l'environnement. En participant à ce projet, vous devenez un acteur de l'évolution des pratiques agicoles

Merci pour votre soutien !

Succès
Don avec contrepartie
5 575 € collectés
Objectif de 5 000 €
111 %

Projet financé

le 20 février 2021

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Reconnaissance

Toute la reconnaissance pour l'aide apportée



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 20 € ou plus

Visite de l'exploitation

Présentation de la ferme, des cultures en place et des techniques utilisées



Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

- visite de l'exploitation - 1kg de pommes ou de poires



Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Un grand merci !

- visite de l'exploitation - 1kg de pommes ou de poires - 5Kg d'oignons ou de pommes de terre produites également sur l'exploitation



Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 200 € ou plus

Un très grand merci !

- Visite de la ferme - 1kg pommes/poires - 5kg oignons/pommes de terre - 1 pot de miel de colza de la ferme - 1 après midi de formation à la culture de légumes - Votre nom sur un panneau à l'entrée de la ferme



Livraison : A retirer sur place
Quantité restante : 4

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être