Succès
Don avec contrepartie
1 500 € collectés
Objectif de 2 200 €
68 %

Projet financé

le 27 février 2019

Cette collecte est terminée.

-De nouvelles pousses pour LA FERME DE L’HERBE TENDRE -

Bonjour à tous, Je m’appelle Laurent, Je viens d’avoir 56 ans. J'ai quitté mes îles et la mer pour un retour sur terre!

par La ferme de l'herbe tendre

Saint-Cyr-sur-Mer, France
Succès
Don avec contrepartie
1 500 € collectés
Objectif de 2 200 €
68 %

Projet financé

le 27 février 2019

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

Soyons les acteurs du destin de notre agriculture et de notre alimentation !

-De nouvelles pousses pour - LA FERME DE L’HERBE TENDRE -

Bonjour à tous,

Je m’appelle Laurent, je viens d’avoir 56 ans. J’ai deux garçons âgés de 33 et 26 ans et j’ai cru comprendre que dans l’année 2019 je serais pour la première fois grand-père…

Mon parcours professionnel est riche d’expériences. Après avoir vécu durant une bonne vingtaine d’années aux Antilles (Guadeloupe), et souhaitant me rapprocher de mes enfants qui, à l’âge de 18 ans, sont venus faire leurs études en métropole, j’ai fait le choix de revenir m’installer en 2015 dans le Var à Saint-Cyr sur mer… Un petit village qui m’est cher et où vit ma sœur depuis plus de vingt ans. Mes enfants, aujourd’hui, étant installés à Barcelone et à Lyon, je me trouve dans une situation géographique qui nous permet de nous retrouver plus facilement et plus régulièrement…

J’ai créé en décembre 2017, une micro-ferme en permaculture sur un terrain agricole de 2000m2. Une vigne était cultivée sur ce terrain il y a plus de dix ans et depuis, aucune culture n’a été faite après l’arrachage des vignes.

Après de nombreuses années passées aux Antilles (Guadeloupe) c’est fin 2015 que j’ai à nouveau posé mes valises à Saint-Cyr sur mer dans le Var.

Mon âge n’étant pas en adéquation parfaite avec le marché de l’emploi (56 ans), j’ai du penser autrement et créer mon activité.

En 2017, j’ai eu la chance de trouver un terrain agricole de 2 000m2 en location dans un site extraordinaire au milieu du vignoble Bandolais avec en bonus, une vue sur mer exceptionnelle.

Mon parcours professionnel m’ayant souvent conduit sur les mers et les océans, l’idée de travailler la terre me paraissait, dans un premier temps, incongru, mais après réflexion, j’y ai trouvé plein de points communs.

C’est totalement subjectif et personnel, mais j’ai découvert qu’en mer comme aujourd’hui sur mon petit bout de terre, j’arrête de fonctionner avec un emploi du temps… Je suis guidé de la même façon par le soleil, le vent, la pluie, mais rarement par ma montre.

Je n’ai donc aujourd’hui aucun regret et je prends un énorme plaisir (quel que soit le temps) à construire petit à petit ce petit bonheur qui est la ferme de l’herbe tendre.

    p

Pourquoi la permaculture?

Il y a quelques années, mes origines normandes me ramenaient dans la région rouennaise et c’est à cette période que je découvrais «la ferme du bec Hellouin». C’est donc tout à fait naturellement que je me suis replongé en 2017 dans leur univers (via leur site internet) au moment où l’opportunité de cette terre agricole en location arrivait.

En revisitant l’univers de la Ferme du bec Hellouin, je prenais conscience que ma décision de travailler la terre était la bonne.

La Ferme du Bec Helloin a prouvé, à l’encontre de la pensée dominante, que cultiver à la main, une petite surfaces sans intrant ni énergie fossile, permet de mieux tirer son épingle du jeu qu’a la tête d’une grosse exploitation mécanisée.

En 2014, des agronomes français et étrangers sont venus visiter la Ferme du Bec Helloin.

Parmi eux, des chercheurs de l’INRA et d’Agro Paris Tech sont venus pour valider scientifiquement l’expérience d’un projet de recherche baptisé «Maraîchage biologique en permaculture et performance économique» démarrée fin 2011 pour se terminer fin 2015.

Ainsi, les résultats de cette étude sont plutôt encourageants et permettent de vérifier la viabilité économique et la viabilité sociale (conditions de travail…) des micro-fermes maraîchères biologiques de très petite taille.

Ces simples données peuvent faire la différence entre avancer à l’aveugle et être en mesure de concevoir un système cultural de manière plus réaliste.

Les techniques utilisées en permaculture permettent de nombreuses économies par rapport à des maraîchers/agriculteurs « conventionnels » en l’absence de dépenses en carburant et produits phytosanitaires.

Le travail manuel représente une charge de travail plus élevée au départ, mais en appliquant le principe de la permaculture dès la création, c’est mettre toutes les chances du bon coté: à terme, la nature travaille pour nous.

La permaculture, c’est la culture permanente.

Chaque élément va profiter aux autres et se nourrir ensemble. C’est un modèle circulaire qui ne produit pas de déchets.

L’objectif est de reproduire le fonctionnement de la nature depuis des millions d’années, sans pétrole, sans travail du sol, sans mécanisations tout en produisant une abondance de vie dans des milieux parfois pauvres en nutriments.

En instaurant une relation étroite entre le biotope, les plantes, les insectes et les animaux, la permaculture va recréer de la profusion là où il y avait de la pénurie.

L’idée, c’est d’apporter une alimentation saine et variée.

Cela favorise une bonne santé, apporte du plaisir gustatif et met en avant l’importance de la vitalité des éléments que l’on mange.

Hippocrate disait «Que ta nourriture soit ta médecine, ta médecine, ta nourriture».

Historique 

Cette démonstration de la ferme du bec Hellouin m’a encouragé dans ma décision et j'ai donc pris possession de mon terrain de 2000 M2 pour créer ma micro-ferme en permaculture.

Après toutes mes démarches administratives pour m'inscrire à la chambre d'agriculture du Var, j’ai donc dans un premier temps, acheté et installé 2 serres d’occasion, une de 18 mètres et une de 15 mètres de longueur, sur une largeur de 7 mètres, couvrant au total 230 m2.

Sous la serre de 18 mètres, j’ai créé un espace pour mes semis afin de faire germer mes premières graines avant le printemps.

J'ai ensuite créé mes buttes. 

Le principe est tout simplement d’enterrer des matériaux organiques. La variété des matériaux utilisés va produire une fertilité sur la durée; les matières les plus rapides à décomposer vont produire de la fertilité durant les premières années et les troncs les plus gros prendront la relève plus tard.

  Printemps 2018: Les résultats attendus sont là !

  

Cette première année m’a permis d’acquérir un certain savoir-faire en permaculture… Certes il m’a fallu me plonger dans la littérature agricole et faire quelques formations (biodynamie, réaliser son compost, gérer ses rendements), mais c’est surtout le travail en pratique au quotidien qui m’a considérablement fait évoluer. J’aborde l’année 2019 avec beaucoup plus de sérénité, même s’il me reste encore beaucoup de choses à découvrir. Il faut environ 5 ans avant de créer un ensemble parfait de son écosystème.

De nouvelles pousses pour la ferme de

- L’HERBE TENDRE - 

Après les résultats obtenus durant cette première année d’activité, je compte énormément sur cette année 2019 pour avancer dans le développement de mon écosystème.

L’objectif est dans un premier temps de mettre en place quelques nouvelles buttes et nouvelles planches de culture. En effet, la première année ne m’a pas permis d’exploiter l’ensemble du terrain (faute de temps), il me reste donc environ 400 m2 à travailler pour obtenir un rendement maximum, soit 1700 m2 de culture au total.

Cette surface me permettra d’augmenter considérablement mes rendements qui ont été un peu faibles pour la première année (ce qui était un peu normal), mais en revanche, la qualité de tous les produits était exceptionnelle.

J’ai donc gardé toutes les semences de mes premières récoltes et je vais pouvoir d’ici quelques semaines commencer mes semis. Au programme, tomates (1 vingtaine de variétés), courgettes, aubergines, salades, poivrons, haricots, melons.

L’ail, l’oignon, l’échalote sont déjà en terre et devraient être récoltés à partir du mois de mai.

Des poireaux, des épinards, du chou-fleur, du chou Romanesco, du brocoli, de la belle salade d’hiver, des navets et bien sûr au début du printemps, les fameuses fèves de la région et les petits pois de Kelvédon feront le grand plaisir de mes clients d'ici quelques semaines.

Toute cette petite symphonie de légumes est actuellement sous serres et en très bonne santé.

Pour arriver à une harmonie parfaite de ce bel ensemble de légumes, il me faut bien sûr encore beaucoup de travail, mais aussi quelques investissements.

Comme je l’indiquais plus haut, c’est d’ici quelques semaines que mes légumes vont à nouveau faire le plaisir de mes clients.

Beaucoup de mes clients aiment venir à la ferme acheter leurs légumes, et je souhaite leur offrir un espace abrité (du soleil majoritairement). Mon premier point sera de créer un espace dédié à la vente et au stockage de mes légumes. Il fait très chaud ici l'été et mes légumes ont besoin de fraicheur.

Mon deuxième objectif se décline lui, sur l’aménagement d’une caravane acquise en fin d’année, et posée sur le terrain. Le but avec cette caravane est de pouvoir accueillir des Woofeurs.

Le Woofing est une organisation qui consiste à travailler bénévolement dans une exploitation agricole en échange du gîte et du couvert.

Ce principe des vacances à la ferme en échange de quelques coups de main séduit de plus en plus de gens.

J’ai déjà eu l’occasion d’accueillir Françoise qui est venue avec son camping-car et est restée une bonne dizaine de jours où nous avons réalisé ensemble un gros travail de défrichage de fin de saison. Nous avons été très efficaces dans la tâche… Un grand merci à Françoise !

Alexia et Mathias viennent de façon régulière le week-end me donner un coup de main (ils habitent Marseille) et leur présence est toujours un moment agréable et leur efficacité est redoutable.

C’est pour cette raison que cette caravane permettra de favoriser l’accueil des futurs Woofeurs. Également, en aménageant un espace abrité (en dur) servant de auvent et une cuisine extérieure, j’optimise sur ce même espace, mon accueil client, l’accueil des woofeurs et/ou vacanciers.

J’envisage au printemps 2019  d'accueillir mes clients autour d'une table d’hôte deux fois par mois avec des repas  faits à partir des produits de la ferme.

Enfin, le troisième point, pour favoriser le développement de mon écosystème, sera la création d'une mare!

Quelques mètres carrés suffisent au bonheur d’une population de batraciens et d’insectes. La taille de la mare est donc davantage une question de disponibilité et de moyens financiers qu’un critère naturel. Quelle que soit la surface, l’écosystème se mettra en place progressivement. Il sera d’abord assuré par la présence de végétaux aquatiques.

Les variétés les plus importantes pour la vie animale sont les plantes submergées, oxygénantes.

Leur présence conditionne la survie des espèces qui coloniseront spontanément le milieu : invertébrés microscopiques, insectes (dytiques, libellules, phryganes…), mais aussi grenouilles, crapauds et tritons.

Grâce à cette mare, j'envisage de mettre en place sur une petite surface un système d’aquaponie. En quelques mots, l'aquaponie est un système qui unit la culture de légumes et l'élevage de poissons. Dans ce système, les légumes sont cultivés sur un support composé de billes d'argile. La culture est irriguée en circuit fermé par de l'eau provenant de la mare (grâce à une pompe) où sont élevés les poissons. Des bactéries aérobies issues du substrat, transforment l'ammoniaque contenu dans les déjections des poissons en nitrate, directement assimilable par la végétation. L'eau purifiée retourne ensuite dans la mare.

Cette expérience me permettra de constater si oui ou non, dans ces conditions optimales, les légumes poussent plus vite et sont naturellement plus beaux.

J'espère avoir le plaisir de vous faire découvrir, très vite, ce principe d'aquaponie lors de votre future visite à "la ferme de l'herbe tendre".

A quoi va servir la collecte ?

A partir du premier palier de ,2200€, cela me permettrait :

 

1 100€: Achat des matériaux pour la réalisation de ma structure couvrante pour créer l’espace accueil et vente de mes légumes.

 

500€: Réalisation d’une cuisine extérieure pour la création des repas (évier, barbecue) et assurer ainsi la convivialité des woofeurs mais aussi pour assurer les repas, « SlowFood » qui feront j’en suis sûr, le régal de tous les hôtes…

 

600€: Fabrication de toilettes sèches et d'une douche solaire pour assurer le confort de tous.

 

A partir du second palier, avec 2 300€ supplémentaires, je pourrais remédier à mon problème d’énergie en investissant dans un kit solaire. Cet investissement me permettra d’être totalement autonome et me donnera l’énergie nécessaire pour un peu d’éclairage bien sûr, mais surtout pour alimenter au moins 1 frigo (l’été c’est indispensable) et une pompe à eau.

 

Au delà du second palier, avec 1500€ supplémentaires, je pourrais investir  dans cette jolie petite mare avec mon système d'aquaponie.

Et si votre générosité me le permet, quelques outils, graines et bulbes pour la prochaine saison, seront les bienvenus.

Si vous ne souhaitez pas contribuer par internet, vous pouvez m'adresser vos soutiens par chèque à l'ordre et l'adresse ci-dessous. Les sommes et les contreparties seront reportées

Laurent Lalonde

184 route de la calanque

83270 Saint Cyr sur mer

N'hesitez pas à me contacter pour avoir plus de précisions sur la ferme de l'herbe tendre ou à venir découvrir sur place ce petit coin de paradis... Je me ferais un plaisir de vous recevoir.

Avec tous mes remerciement pour votre bienveillante attention à la lecture de mon projet et au soutien que vous m'apporterez pour poursuivre notre belle aventure (car elle deviendra la vôtre...).

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Un grand merci

Votre nom sur le mur des donateurs ainsi que sur ma page Facebook


Disponibilité : Janvier 2019

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 25 € ou plus

Panier de légumes

Votre nom sur le mur des donateurs ainsi que sur ma page Facebook + 1 panier de légumes pour 2 personnes (1,5 à 2 kg)


Disponibilité : Juin 2019
Livraison : A retirer sur place A venir chercher à la ferme

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Légumes et plans de culture

Votre nom sur le mur des donateurs ainsi que sur ma page Facebook + 1 panier de légumes pour 2 personnes pendant 2 mois + 10 plans de culture au choix pour votre futur potager (tomates, aubergines, poivrons en fonction de la saison)


Disponibilité : Juin 2019
Livraison : A retirer sur place livraison possible sur communes environnantes de Saint Cyr sur mer

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 75 € ou plus

Une journée à la ferme

Votre nom sur le mur des donateurs ainsi que sur ma page Facebook + 1 panier de légumes pour 2 personnes pendant 3 mois + 15 plans de culture au choix pour votre futur potager + Une journée découverte à la ferme pour 2 personnes (atelier découverte + visite de l'exploitation)


Disponibilité : Juin 2019
Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Un repas à la ferme

Toutes les contreparties précédentes + Un repas pour 2 personnes en mode "SLOW-FOOD", c'est-à-dire composé de produits situés dans un rayon de 150km à la ferme à partir de juin 2019


Disponibilité : Juin 2019
Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 250 € ou plus

Un week- end à la ferme

Toutes les contreparties précédentes + Un week-end pour 2 personnes à la ferme.


Disponibilité : Juillet 2019

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Metha1
Prochainement

Construction d'un méthaniseur en Lorraine !

 
Prochainement
Prêt rémunéré
6,5%

Accompagnez 4 agriculteurs lorrains dans la construction d'un méthaniseur valorisant leurs effluents en chaleur et électricité verte