Succès
Don avec contrepartie
2 455 € collectés
Objectif de 2 400 €
102 %

Projet financé

le 18 avril 2019

Cette collecte est terminée.

Des abeilles pour nos enfants

Des bancs de l'école aux champs fleuris, c'est l'abeille qui les rassemble. Genèse d'un projet apicole et éducatif !

par Emmanuel HENKE

Entrelacs, France
Succès
Don avec contrepartie
2 455 € collectés
Objectif de 2 400 €
102 %

Projet financé

le 18 avril 2019

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

L'un avec toutes ses connaissances techniques contribue à la sauvegarde de l'abeille noire de Savoie en ruche Warré.

L'autre s'attache à contrôler l'arrivée du frelon asiatique et, surtout, sensibilise les plus jeunes dans les écoles à l'importance de la pollinisation. 

Photos : pixabay.com, wikipédia, P. Falatico.
Un projet soutenu par :

  et  

Il était une fois, l'un...

Tout a débuté pour l'un à l'âge de 9 ans, en 1993 (aïe, ça pique déjà très jeune) au rucher de Saruchet.
Emmanuel a tout appris de l'apiculture avec Joseph et Dominique.

Au départ, c'était juste pour découvrir le métier et le présenter à mes camarades Scouts. Au programme, plus de 300 ruches Dadant, transhumantes au fil des floraisons. Autant dire que le travail ne manquait pas.

Durant 10 ans, j'apprends et me perfectionne avec des responsabilités grandissantes au fil des mois et des années.

Que ce soit la préparation du matériel, la fabrication des ruches, le travail du rucher, la récolte, l'extraction, la mise en pot, le stockage, la fabrication de produits dérivés, la vente sur les marchés, la gestion du magasin... Je suis passé par toutes les étapes. Quelle fierté et surtout quelle confiance accordée.

Les études supérieures et mon début de vie professionnelle m'ont éloigné du monde des abeilles. Et au hasard d'une rencontre et d'une intervention...

C'est là que l'autre me propose un deal.

Il était une fois, l'autre...

Tout a débuté pour l'autre en tant que sapeur-pompier, activité qu'il a pratiquée pendant 10 ans. 
Emmanuel est intervenu, entre autres, sur des nids d'hyménoptères.

J'ai été également moniteur-secouriste, ce qui nécessite de nombreuses exigences, dont la principale à mon sens : "TRANSMETTRE" les bons gestes.

J'aime l'esprit d'aider, de secourir, ce sont des valeurs qui me parlent et m'animent.

C'est avec ses mêmes valeurs que je veux contribuer à un juste équilibre entre l'importance de préserver certaines espèces comme l'abeille et la nécessité de contrôler l'arrivée invasive du frelon asiatique, puisque je travaille dans le domaine de la désinsectisation.

Soucieux de notre environnement, j'aime et partage le plaisir de cueillir sa propre récolte, prendre les quelques œufs du jour, fabriquer des cabanes à insectes utiles, comme la coccinelle, le bourdon, les abeilles solitaires...

La lecture de nombreux ouvrages apicoles me paraissait trop complexe, à cause des pesticides, des maladies, et depuis peu en Savoie le Frelon Asiatique, ce dernier me concernant directement.

Je m'informe le plus possible sur ce frelon avec des documents (en ligne), des conférences, que proposent divers organismes comme FREDON, INRA, CNRS, GDS, GDSA, FRAPNA...

C'est lors d'une intervention, que je comprends qu'un vieux rêve va pouvoir voir le jour...

C'est à l'un que je propose un deal.

Vous êtes bien curieux...

Après quelques jours de réflexion et une rapide étude des coûts, l'un et l'autre concluent donc leur deal :
la facture d'Emmanuel est offerte si, en contre partie, Emmanuel s'engage à se réinvestir dans le monde apicole.

Avez-vous suivi ? Qui de l'un ou de l'autre ?

Un indice ? L'un, comme l'autre, portent le même prénom et ont une même passion. Sans nul doute, un signe !

 

On veut en savoir plus !


Voici les objectifs que nous développons :

1/ Préserver l'abeille noire en ruche Warré.
2/ Sensibiliser les plus jeunes à l'importance de la pollinisation.
3/ Contrôler l'arrivée du frelon asiatique.

TLDR : Pour savoir immédiatement à quoi va servir la collecte, cliquez ici ! Sinon, vous pouvez continuer et lire le détail de nos objectifs...

Pourquoi préserver l'abeille noire de Savoie ?

Et la Haute-Savoie alors, puisque l'abeille ne connaît pas de frontière ?

L'abeille est une espèce en danger. Dans certaines parties du globe, elle est même en voie de disparition !

L'enjeu des abeilles dépasse le petit monde des apiculteurs. Il concerne toute la société !

L'utilisation d'insecticides et herbicides est souvent montrée du doigt à juste titre, mais les causes sont bien plus nombreuses. Parmi celles-ci, nous pouvons évoquer la déforestation, la réduction des habitats, la monoculture, la diminution des ressources alimentaires, l'arrivée d'espèces invasives (frelons asiatiques), les infections parasitaires (varroa), le changement climatique, et même le développement des réseaux téléphoniques 4 et 5G !

Et plus localement :

L'abeille noire (Apis mellifera mellifera) de Savoie en montagne présente des caractéristiques apicoles intéressantes, comme la faible consommation hivernale, le développement rapide au printemps, une meilleure résistance aux maladies et l'aptitude au butinage par temps frais.

Malheureusement, sous l'effet de l'hybridation, elle est menacée de disparition.

Notre volonté est de participer à la sauvegarde de ce patrimoine malgré la difficulté à maintenir une souche pure, dans un environnement où d'autres sous-espèces plus productives et plus douces dominent. 

Pourquoi utiliser la ruche Warré?

La ruche Warré est appelée aussi ruche écologique, car elle se rapproche des conditions naturelles de la vie des abeilles sauvages. Elle est aussi appelée ruche populaire, car elle permettait de rendre accessible l'apiculture à tous.

Petite en taille, elle facilite la production de miels monofloraux, les corps étant plus facilement remplis. Un petit nombre d'abeilles suffit à remplir la ruche, ce qui facilite la production d'essaim. L'observation y est également facilité de par sa petite taille et la présence de parois vitrées... que les enfants adorent !

Notons que cette ruche procure aussi de la tranquillité aux abeilles, car elles construisent elles même les rayons et sont moins dérangées. On peut dans cette démarche leur laisser plus de miel et ainsi éviter de leur donner du sucre pour passer l'hiver, sur un ou deux corps. Ce qui permet à l'apiculteur de moins intervenir, mais d'observer au travers des parois vitrées l'évolution de la colonie.

La sensibilisation des plus jeunes

Nos interventions pédagogiques dans les écoles et associations, de 2 heures maximum (plus facile réglementairement) ont pour vocation de sensibiliser les plus jeunes à l'importance de la pollinisation. Elles se décomposent en 3 phases :

1/ Présentation des principaux hyménoptères pour les reconnaître et les différencier, notament le catastrophique frelon asiatique, puis son cousin européen, ainsi que l'abeille évidemment, la guêpe fine et svelte (quelle crâneuse !) et l'extraordinaire bourdon.

2/ La piqûre : quand ? comment ? pourquoi ? Que faire en cas de piqûre ?

3/ Présentation du matériel apicole et transmission de l'envie et de la magie de l'apiculture à nos enfants. Encadrement sous forme de visite pour quelques curieux. Et si vous avez suivi toute notre histoire et nous le souhaitons de tout cœur, que tout débute pour l'un à l'âge de... (même s'il n'y a pas d'âge)... pour que le cycle continue !

L'arrivée du frelon asiatique

Le dernier objectif concerne l'arrivée du frelon asiatique, pour tenter de contrôler sa progression, décomposé en 3 phases également :

1/ La communication :

Par le journal des écoles, flyers, site internet... afin de reconnaître et différencier le frelon asiatique et son nid.
Le plus souvent, ce nid est en forme de goutte d'eau avec une entrée sur le côté (et non dessous).

2/ Le piégeage sélectif :

Il est à effectuer auprès des ruches à partir de fin août (et pas avant), afin de faire baisser la pression de prédation et ainsi réduire le stress des abeilles.

3/ La destruction des nids : 

N'intervenez pas par vous-même et contactez un professionnel habilité : la période idéale est octobre/novembre, au moment où les futures fondatrices se développent et s'apprêtent à quitter le nid.

 

 

A quoi va servir la collecte ?

Le projet a démarré sur fonds propres.

Avec plus de 1 500€ déjà investis en matériel pour :

- les ruches Warré : 180€ (x6)
- équipement d'apiculteur (pantalon, vareuse, enfumoir, combustible, brosse, lève cadre) : 190€
- petit matériel (sangles, huile de lin, pinceaux, chasse abeille) : 90€
- matériel d'extraction du miel : 130€
- matériel de gravure bois : 50€
- protection du rucher par tracker GPS : 50€ + 24€ (annuel)

Mais aussi :
- cotisations Syndicat, GDSA, CETA
- médicaments
- tout ce que nous avons omis de cette liste...

Nous avons besoin de votre aide :-)

Il nous manque encore du matériel... et des abeilles !
C'est pourquoi nous faisons appel à votre générosité et à vos contributions.


Un premier pallier, pour un montant de 1 300€ nous permettra de financer :

Au rucher :
- les essaims : 150€ (x5)

Pour les formations pédagogiques :
- photos sur toiles des 5 principaux hyménoptères : 200€
- petit matériel (feutre, tableau) : 100€
- petit matériel de communication (flyers, stylos...) : 150€

Pour le soutien et le financement de la plateforme MiiMOSA : 8%


Et au-delà...

Vous êtes encore plus nombreux à contribuer, et cela nous touche particulièrement !
Grâce à vous, nous pourrons alors envisager d'agrandir le cheptel et d'acquérir du matériel pédagogique supplémentaire !
Nous pourrons envisager de financer :
- équipements observateurs (vareuse, gants, pantalon) : 100€ (par observateur)
- ruchette vitrée pour les écoles : sur-mesure.... et tarif sur-mesure !
- ruches supplémentaires : 180€ (par ruche), pour récupération d'essaims et division artificielle des ruches.

À propos des contreparties

- Le miel est une ressource que nous ne pouvons garantir, en particulier lors de la première année d'installation d'une colonie dans leur ruche. De très nombreux facteurs peuvent avoir un impact sur la production des abeilles, et le projet démarre avec seulement 5 ruches.
C'est pourquoi nous ne pouvons pas assurer que toutes les contre-parties pourront être livrées en 2019. Le cas échéant, vous seriez les premiers servis en 2020, sur la récolte de printemps ou celle d'été :o)

- Une visite des ruches ne s'organise pas "à l'improviste". Il faut tenir compte de facteurs comme la météo et la disponibilité de l'apiculteur, dont ce n'est pas le travail à temps plein.
En règle générale, les visites se feront le week-end et par beau temps. 

- La récolte et l'extraction du miel se font de façon manuelle, comme se pratiquait l'apiculture traditionnelle familiale d'antan. Prévoyez également que cette contre-partie se fera un week-end du mois d'août et par beau temps.

 

Pour ceux qui le préfèrent, vous pouvez envoyer un chèque à : 

Emmanuel HENKE, 
29 impasse des Coccinelles, 
73410 LA BIOLLE

Les mêmes contreparties vous sont proposées ! Pensez à préciser au dos ou sur un post-it votre nom, adresse et moyen de contact préféré.

 

Et pour finir...

Nous vous remercions chaleureusement et par avance pour vos dons et votre implication !

Contreparties

Pour 10 € ou plus

La nymphe

Merci ! Oeuf, puis larve, à l'abris dans sa cellule, la nymphe se transforme et participe au projet sans contrepartie. Nous vous remercions chaleureusement pour votre geste.


Disponibilité : Septembre 2019

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 25 € ou plus

Le faux-bourdon

Merci ! Mâles dans la ruche, nés d'une mère et sans père (mais avec un grand-père !), les faux-bourdons ont pour unique obsession de féconder une reine vierge. Un pot de 250gr de la première récolte de miel vous sera offert.


Disponibilité : Septembre 2019
Livraison : Nationale La récolte de miel dépend de nombreux facteurs indépendants de notre volonté. Si l'année 2019 ne permet pas de récolter suffisamment de miel pour honorer votre contrepartie, nous nous engageons à le faire l'année suivante !

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

L'abeille

Un grand merci ! Ouvrière, l'abeille exerce d'abord de nombreux métiers dans la ruche. La butineuse qui prend désormais son envol a pour ultime mission de récolter le nectar et le pollen. Un pot de 500g sera ajouté à la contrepartie précédente, soit 750g de miel de la première récolte.


Disponibilité : Septembre 2019
Livraison : Nationale La récolte de miel dépend de nombreux facteurs indépendants de notre volonté. Si l'année 2019 ne permet pas de récolter suffisamment de miel pour honorer votre contrepartie, nous nous engageons à le faire l'année suivante !

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 75 € ou plus

La reine

Un grand merci ! Toute juste née, combattante victorieuse, elle s'envole pour un vol nuptial... meurtrier. À son retour, son seul travail est de pondre plusieurs centaines d'oeufs par jour. Un pot de 500g sera ajouté aux contreparties précédentes, soit 1,25kg de miel de la première récolte.


Disponibilité : Septembre 2019
Livraison : Nationale La récolte de miel dépend de nombreux facteurs indépendants de notre volonté. Si l'année 2019 ne permet pas de récolter suffisamment de miel pour honorer votre contrepartie, nous nous engageons à le faire l'année suivante !

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

L'essaim

Un immense merci ! L'essaim, c'est le groupe d'abeille qui colonise la ruche. Sa population varie de 10.000 habitantes en hiver à 5 à 10 fois plus en été. Un pot de 750g sera ajouté aux contreparties précédentes, soit 2kg de miel de la première récolte.


Disponibilité : Septembre 2019
Livraison : Nationale La récolte de miel dépend de nombreux facteurs indépendants de notre volonté. Si l'année 2019 ne permet pas de récolter suffisamment de miel pour honorer votre contrepartie, nous nous engageons à le faire l'année suivante !

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 150 € ou plus

Le rucher

Un immense merci ! Choisi avec soin pour la qualité des ressources environnantes, le rucher peut avoir plusieurs dizaines de colonies ! En plus des contreparties précédentes, nous organiserons une visite des ruches ensemble (pour 1 personne), selon les disponibilités et la météo.


Disponibilité : Mai 2019
Livraison : Locale La visite des ruches se fait à Entrelacs [73]. Les frais de déplacement et d'hébergement sont à votre charge.

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 250 € ou plus

L'apiculteur

Incroyable ! Merci ! L'apiculteur s'occupe et prend soin des colonies pour récolter le précieux nectar. A la fois gardien et voleur, c'est le berger des abeilles. En plus des contreparties précédentes, vous pourrez participer à la récolte et à l'extraction du miel (pour 2 personnes), selon les disponibilités et la météo.


Disponibilité : Août 2019
Livraison : Locale La visite des ruches se fait à Entrelacs [73]. Les frais de déplacement et d'hébergement sont à votre charge.

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être