Du lait Durable en Vallée de l'Ouzom

Adaptons nos conditions de travail aux enjeux agroécologiques !

par Jean-Noël CAMPAGNE

SIREN: 322748781

Asson, France
Succès
Don avec contrepartie
8 550 € collectés
Objectif de 1 000 €
855 %

Projet financé

le 15 janvier 2021

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

Bonjour à tous et bienvenue au GAEC des Cimes d’Ossau,

Je m’appelle Jean-Noël et en 2005 je me suis installé en association avec mon père sur notre exploitation laitière.

A l’origine, mon grand-père exploitait une petite ferme dans la montagne Pyrénéenne, à Castet d’Ossau.

En 1968, il a racheté un corps de ferme à Asson, dans les Pyrénées Atlantiques au pied du pic d’Ossau. En 1977, il construisit une étable pour 50 vaches laitières équipée d’une salle de traite.

C’est sur cette nouvelle exploitation que mon père Jean-Michel s’est installé en 1981 et a développé la production de lait en partenariat avec la laiterie de Villecomtal qui était alors située à Rontignon, près de Pau.

Leur projet s’est inscrit dans le cadre d’une longue histoire de relation commerciale avec leur acheteur de lait historique Villecomtal et s’est poursuivi lorsqu’en 1998 cette dernière fût rachetée par Danone.

En 2008, j’ai rejoint mon père dans l’entreprise familiale et ensemble, dans le cadre de mon projet d’installation, nous avons construit un nouveau bâtiment dimensionné à nos attentes sociales et économiques.

Il comporte une aire de couchage paillée et une salle de traite qui a amélioré les conditions de vie de nos animaux.

Nous livrons aujourd’hui 600 000 litres de lait produits en zone de montagne à la laiterie Danone grâce à nos 75 vaches Prim Holstein et à nos 43ha de cultures, dont 20ha de prairies et 23ha de maïs.

La structure de notre exploitation avec les prairies situées autour de la ferme nous ont permis de toujours maintenir une alimentation basée sur le pâturage pour nos vaches et de nos génisses.

Afin de simplifier nos conditions de travail et assurer la bonne croissance de nos génisses de renouvèlement, nous venons d’aménager nous-même une nouvelle nurserie à proximité de la stabulation des vaches laitières.

En 2021, nous avons pour projet de poursuivre nos idées de simplification du travail. Afin d’identifier des leviers d’amélioration, nous avons adhéré au Programme Environnemental « Les 2 Pieds Sur Terre » de notre laiterie Danone. En réalisant le diagnostic carbone de notre exploitation grâce à l’outil CAP2ER développé par l’institut de l’élevage, nous savons que notre projet va nous permettre de passer d’une empreinte carbone de 0,95 kg èq.CO2 par litre de lait produit à 0,89 kg èq.CO2. Ceci correspond à une réduction de 6,3%, soit 40 tonnes de carbone évitées par an.

Il s’agit dans un premier temps de modifier notre système alimentaire vers plus d’autonomie protéique et d’investir dans du matériel adapté à la taille actuelle du troupeau.

A quoi va servir la collecte ?

Conscients que l’amélioration du système est toujours possible, notre projet s’élève à 20 750€ et se définit en deux axes :

Jusqu’ici, nous implantions uniquement des intercultures « piège à nitrate » entre deux cultures de maïs, pour couvrir et nourrir nos sols. Aujourd’hui nous avons un réel enjeu de gagner en autonomie protéique afin de limiter l’achat de concentré alimentaire à base de soja.
Nous avons donc l’intention de semer des intercultures en dérobée sur 11ha entre deux cultures de maïs. Cela permettra d’améliorer la biodiversité de notre exploitation en favorisant les rotations, et produira un enrubanné riche en protéine pour notre troupeau.

  • Implantation et récolte de 11ha de dérobée à base de trèfle : 1750€

Notre second projet est d’investir dans un bol mélangeur pailleur adapté à la taille de notre troupeau et à la diversification de notre alimentation.

-Sa fonction de pesage nous permettra d’adapter la quantité et la nature des composants de la ration en lien avec notre autonomie alimentaire.

- Sa fonction de paillage nous aidera à bien gérer le confort de couchage de nos animaux.

Ce seul investissement nous permettra d’optimiser à la fois notre de travail dédié aux soins et notre consommation de carburant.

  • Option pesée: 7000 €

  • Option paillage: 12000 €

Ces aménagements s’inscrivant également dans notre transition vers l’Agriculture Régénératrice soutenue par notre laiterie Danone, elle soutient notre projet à hauteur de 7500€.

Dans le cadre de notre campagne Miimosa, voici à quoi serviront vos contributions :

En fixant un 1er palier à 1000€, participera à l’implantation et la récolte de nos dérobées.

Notre 2nd palier à 2000€, vous contribuerez à financer nos options de notre nouvel outil.

Un grand merci à tous pour votre participation !

Si certains d’entre vous préfèrent contribuer par chèque ou espèces, vous pouvez nous les envoyer à l’adresse suivante :

GAEC Des Cimes d’Ossau

22 Route d’Ossau

64800 ASSON

Succès
Don avec contrepartie
8 550 € collectés
Objectif de 1 000 €
855 %

Projet financé

le 15 janvier 2021

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Un grand MERCI !

Votre nom fait maintenant partie de notre projet



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 30 € ou plus

Une bouteille de lait !

Pour vous remercier de votre implication, venez chercher votre bouteille à la ferme



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Parrainez une génisse !

Pour vous remercier, baptisez une petite génisse et nous vous enverrons sa photo.



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 80 € ou plus

Visitez notre ferme !

Venez nous rencontrer à la ferme, et repartez avec votre bouteille de lait.



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Des yaourts de notre laiterie Danone !

Pour vous remercier de votre implication, nous vous offrons des yaourts fabriqués avec le lait du Sud-Ouest par notre laiterie Danone de Villecomtal-sur-Arros.



Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Prochainement

Une unité de méthanisation agricole

 
Prochainement
Prêt rémunéré
5,5%

Les agriculteurs sont les moteurs des énergies renouvelables en développant la production de biogaz sur leurs exploitations.