Faire revivre les cépages Charentais oubliés

Replanter des cépages cultivés dans la région il y a longtemps, les cultiver en bio et biodynamie, produire des greffons et de bons vins !

par Elsa Perrier - Clos des Marguerite

Romegoux, France
J-9
Don avec contrepartie
5 776 € collectés
Objectif de 7 360 €
78 %
Contribuer

Votre contribution vous sera intégralement remboursée si le projet n'atteint pas 60% de son objectif.


Partager ce projet

Présentation du projet

Bonjour, mes parents ne sont pas vignerons mais des amoureux du vin. Ce sont ces repas avec famille et amis où on prenait plaisir à partager le vin d'un vigneron qu'on venait de découvrir qui ont éveillé mon intérêt pour le vin. C'est devenu une véritable passion et j'en ai fait mon métier.

En creusant un peu, j'ai découvert que mon arrière grand-père produisait du bon vin rouge  et blanc en Charente-Maritime... Alors je me suis intéressée aux cépages utilisés à l'époque, bien avant lui aussi. Je me suis aussi renseignée sur l'histoire de la viticulture de cette région et plus précisément du village de Romegoux et des alentours.

Cette photo a été prise  devant le petit chai historique de la ferme familiale que j'ai commencé à rénover pour en faire une exploitation viticole.

Avant de retourner à mes racines charentaises, je me suis formée et j'ai travaillé 9 ans en Gironde dans différentes appellations. J'ai obtenu un BTS viticulture-oenologie, puis plusieurs emplois à la vigne et au chai pour faire mon expérience. Ensuite, j'ai effectué une formation d'ingénieur agronome en alternance au château Lafite-Rothschild et en 2017, j'ai pu élargir mes compétences avec une expérience de responsable technique dans une petite propriété de 15 hectares en Bio en Gironde.

C'est enrichie de tout cela que j'ai commencé à élaborer mon projet viticole charentais : replanter des cépages oubliés présents dans la région il y a longtemps.

Il a fallu analyser, faire le tri, essayer de comprendre pourquoi on ne les cultivait plus et quels intérêts agronomiques il y aurait aujourd'hui à les replanter.

Fin des vendanges 2019 d'une petite parcelle charentaise que j'ai en fermage et dans laquelle on retrouve des hybrides plantés dans les années 70 dans ce secteur.

Il y a un terroir à vigne à Romegoux, d'ailleurs on y produisait des vins blancs qui s'exportaient il y a plusieurs siècles.

J'ai donc choisi de replanter des variétés pratiquement disparues (tout court), disparues de la région, ou qui pourraient donner des résultats intéressants sur ce terroir dans le contexte de réchauffement climatique dans lequel nous sommes.

Pour faire revivre ces cépages, j'ai choisi de planter des pieds de vigne appelés "base" car ces plants produits que par des centres spécialisés vont me permettrent de produire du vin ET d'autres plants de vignes.

Utiliser des plants "BASE" pour cela va me permettre de les vendre à des vignerons avec la garantie qu'ils ont été correctement suivis face aux maladies de la vigne. Les plants produits seront "certifiés" (=repose sur le contrôle de la multiplication de variétés et de clones sains et ayant une valeur agronomique, technologique et environnementale répondant aux critères de la viticulture actuelle.)

Je vais donc pouvoir redécouvrir les vins que ces cépages peuvent produire et...

si d'autres vignerons souhaient en replanter, je pourrai alors leur fournir des plants certifiés et ainsi redévelopper la culture de ces cépages.

Le but est de sortir ces cépages de l'oubli non seulement en produisant du vin mais aussi en permettant à d'autres vignerons de les planter dans leurs parcelles pour vraiment les faire revivre. 

Il faut savoir que les vignes sont sensibles à de nombreuses maladies qu'il ne faut pas laisser proliférer, ce qui exige une vigilance énorme au niveau national. C'est pourquoi ces bébés vignes-là (ceux que moi je plante pour en produire d'autres) sont extrêmement surveillés quand ils sont produits... et par conséquent ils coûtent le double d'un plant de vigne classique.

Plantation des plants en pots de Meslier-Saint-François en juin... et bien arrosés !!

Le projet est donc de planter un petit vignoble majoritairement en vignes mères de greffons (6 hectares).

Les raisins issus de ces vignes, produiront des vins blancs, rouges et rosés. Les vignes seront cultivées en viticulture AB en appliquant les principes de la biodynamie.

A l'avenir, quand la loi le permettra, j'espère avoir la possibilité de produire des greffons "AB" pour les viticulteurs travaillant déjà en bio.

Petit récapitulatif:

En 2018 et en 2019:

J'ai déjà planté en vignes mères de greffons : du Colombard (2018), du Meslier-Saint-François et du Pineau d'Aunis (2019).

Je me suis équipée en matériel viticole, j'ai créé un hangar-atelier dans les dépendances de la ferme familiale, j'ai commencé les travaux du chai et j'ai acheté les plants et réalisé la plantation moi-même avec des amis. J'ai financé cela sur mes fonds propres sans soutien bancaire...

En effet, une vigne va produire sa première vraie récolte au bout de 3 ou 4 ans, c'est un délai trop long pour commencer à rembourser un prêt utile 3 ans plus tôt. De plus les établissements bancaires sont réticents à prêter pour des projets aussi atypiques...

Je dois donc assurer le lancement sans eux pour leur montrer que c'est possible et utile. 

La plantation de Pineau d'Aunis au premier plan. Au fond on aperçoit les Colombard de 2018 et à côté les Meslier Saint-François.

Mon programme de plantation se poursuit jusqu'en 2024...

La toute première récolte se fera en 2022...

Et la première récolte de la totalité du vignoble se fera normalement en 2027!

De 2020 à 2024 je prévois de planter 1 hectare par an. Les cépages choisis sont : Sauvignon Gris, Trousseau Gris (dit Chauché), Chenin, Folle Blanche, Ugni Blanc, Arriloba pour les blancs et Négrette, Cabernet Franc, Arinarnoa et cot Noir en cépages noirs.

J'ai donc géré 2018, 2019 mais mes fonds propres ne me permettent pas de financer la plantation de 2020 en attendant la première récolte des plantations 2018/2019.

 

Le triangle tracé en rouge c'est la parcelle de 4ha40 qui constituera le coeur du vignoble. Le nom de village en rouge, c'est Romegoux, là où est située la ferme que je suis en train de rénover.

Je lance donc ce financement participatif afin de faire la jonction entre mon financement en fonds propres et le financement par prêt bancaire.

Si je choisis de ne pas faire de "pause" dans le programme de plantation en 2020, c'est pour avoir la base du vignoble bientôt en production au moment de la demande.

Cela constitue un argument de taille auprès des banques en plus de mon activité de cave-bar à vins... 

Et oui,

en parallèle de ce projet, afin d'avoir des revenus et de promouvoir les vins charentais de qualité déjà produits par d'autres vignerons, j'ai créé une cave-bar à vins dans le village d'à côté (à Beurlay, connu pour ses galettes...) sur un axe beaucoup utilisé par les touristes en Charente-Maritime.

Cet établissement propose aussi des vins Croates, mon deuxième pays !

Le bar à vins c'est :  découverte, convivialité et du bonheur pour les papilles dans un même endroit! On y propose des jeux pour l'apéro, des ateliers dégustations, des petits concerts et  on y expose le travail d'artistes locaux ! On a hâte de vous y recevoir :)

A quoi va servir la collecte ?

Réaliser cette plantation 2020 est une étape clé dans le projet qui pourrait vraiment se concrétiser grâce à vous.

Après cet automne très pluvieux, on a enfin pu labourer la parcelle et bientôt on va pouvoir  bien préparer le sol pour la plantation. Le plus gros poste à financer ce sont les plants de Négrette Noire. Les 2560 plants coûtent 7360€.

Ce Cépage permet de produire des vins rouges très aromatiques et riches en couleur. Les rosés issus de Négrette sont aussi très agréables par leur équilibre et leurs saveurs. Plantés sur le haut de la parcelle sur un sol argilo-calcaire, bien exposés et aérés, ces plants de Négrette devraient bien se développer et donner de belles récoltes!

Les autres cépages prévus pour la parcelle seront plantés sur 2 années différentes. En 2020, j'aimerais planter:

-743 plants de Cabernet Franc 2318€

On retrouve ce cépage dans le vignoble Bordelais et dans celui de la Loire. Ici on est entre ces deux régions et le sol est propice à son bon développement pour donner un vin rouge équilibré, fruité, aux tanins élégants!

Il ne s'agit pas ici d'un cépage oublié mais d'un cépage adapté au terroir et dont je pourrai vendre les bois pour faire des plants de vigne rapidement car il est plus demandé.

- 792 plants de Sauvignon Gris soit 2471 €

A la différence du Sauvignon Blanc, la couleur des baies à maturité est grise ou rose. Ce cépage donne des vins blancs puissants et corsés et accumule très bien le sucre; il peut donc permettre de produire des vins liquoreux ou des vins blancs sec aux parfums fruités et intenses! 

A côté, il y aura aussi 800 plants de Sauvignon Blanc soit 2525€.

 Ce cépage est plus classique et les bois issus des plants de vigne se vendront plus facilement. Et pour le vin, je pourrai  faire éventuellement des assemblages avec le sauvignon gris ou le Meslier ou l'Arriloba!

-824 plants de Chenin 2571€

Je suis une très grande fan de ce cépage qui est merveilleux dans la Loire, à Savennières par exemple... Le sol présent ici est très différent de là-bas certes, ici il sera planté sur du calcaire, cultivé avec des rendements maitrisés et profitera d'une belle exposition.

Je ferai tout pour qu'il donne un vin blanc élégant, vif, aux arômes complexes avec des notes de miel...

Je prends à ma charge le côut de la plantation (4280€) et des marquants (1300€) pour chaque plant.

En effet, vu la quantité et la forme de la parcelle, c'est un pépiniériste qui effectue la plantation avec un tracteur équipé d'un GPS afin de disposer correctement les rangs de vigne... Sur un sol que je suis en train de préparer pour garantir une plantation réussie et pérenne!

Au-delà de permettre la réalisation du rêve d'une personne, votre participation à ce financement permet de concrétiser un projet bien plus large qui aura une utilité collective.

Je vous remercie énormément d'avoir pris le temps de lire toutes ces explications et aussi pour votre participation au projet par vos dons, je l'espère,

car ils seront une aide précieuse pour un projet éthique et durable qui a besoin de vous pour avancer !

Si vous souhaitez envoyez votre don avec contrepartie par chèque:

Elsa PERRIER

9 rue du Midi 

17250 ROMEGOUX

J-9
Don avec contrepartie
5 776 € collectés
Objectif de 7 360 €
78 %

Votre contribution vous sera intégralement remboursée si le projet n'atteint pas 60% de son objectif.


Partager ce projet

Contreparties

Pour 10 € ou plus

à découvrir...

Dès que la première récolte est faite deux bouteilles des premières vendanges du Clos des Marguerite!



Livraison : A retirer sur place

Sélectionner

Pour 25 € ou plus

MIAM !

une formule pour 2 avec planche et verre de vins dans ma cave ou 4 bouteilles dont 2 de la première récolte et 2 vins charentais vendus à la cave



Livraison : A retirer sur place

Sélectionner

Pour 50 € ou plus

découvrez et dégustez!

Une dégustation de 3 vins charentais pour 2 personnes avec planche fromage charcuterie au bar à vins. Ou 6 bouteilles de la première récolte.



Livraison : A retirer sur place

Sélectionner

Pour 100 € ou plus

découvrir les vins d'ici et d'ailleurs

On vous propose un atelier de dégustation de 1h30 avec accord mets-vins et explications sur la production des vins dégustés. Vins charentais et/ou croates!



Livraison : A retirer sur place

Sélectionner

Pour 250 € ou plus

Obtenez votre pied de vigne et suivez son évolution

vous choisissez votre pied de vigne parmi les cépages plantés et vous recevrez à chaque récolte une ou 2 bouteilles (selon la récolte) équivalent à ce que produit votre plant de vigne. vous pourrez venir visiter les lieux, et on vous offre aussi un atelier dégustation de votre choix au bar à vin.



Livraison : A retirer sur place

Sélectionner
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Planet biomix 2
Prochainement

Du biogaz dans le Loiret !

 
Prochainement
Prêt rémunéré
5,5%

Imaginez une énergie renouvelable produite à partir d'effluents d'élevage et de déchets agricoles... L'avenir s'offre à vous !