Ferme permacole et mini-jardin créole médicinal

Mêlant les savoirs d'antan et actuelle pour un futur optimiste. Alliant permaculture et construction 100% écologique.

par Rémy AGLAEE

Gros-Morne, Martinique, France
Terminé
Don avec contrepartie
0 € collecté
Objectif de 6 000 €
0 %

Projet non financé

le 17 mars 2020

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

Origine du projet

 

Bonjour, je m'appelle Rémy, j'ai 46 ans et il y a environ 10 ans, j'ai commencé à constater les effets néfastes des productions massives à but commercial des cultures de fruits, légumes et médicinales. Avec mes compétences liées au développement durable et en m'inspirant du mode de vie des premiers habitants de la région caraïbe (les Arawaks), il m'est venu à l'idée de mettre au goût du jour leur savoir faire avec les connaissances et techniques d'aujourd'hui. Pour développer sur une très petite surface un écosystème, alliant une production de fruits et légumes permacole, un mini-jardin créole à base de plantes médicinales et une construction 100% écologique auto-suffisante et ne produisant aucun rejet néfaste dans la nature.


Je suis installée au Gros-Morne, en Martinique, sur une parcelle de 1 hectare de forêt tropicale, avec un cours d'eau. Je plante en sous-bois, sur les principes de la permaculture des aromates, des condiments, des épices, des alicaments, des fruits et des légumes. Nous observons ce qui y pousse déjà et par association nous les marions avec des plantes compagnes.

Vers l’autonomie alimentaire de la Martinique

 

“C’est un crime d’attaquer une forêt aujourd’hui!”, dit Hervé Damico jardinier en syntropie,  créateur du Jardin des Papillons, puis des Jardins partagés de l’Anse Gaïac. Dans la ligné des Jardins-Forêt de Sainte Cécile, le projet veut reconstruire l’environnement de façon productive et respectueuse,  en prenant pour modèle les interactions de la nature.

Le principe de base de cette nouvelle forme d’agriculture (agroforesterie) est de cesser d’opposer la nature et l’agriculture, avec l’idée que la puissance des écosystèmes peut être démultipliée grâce à l’action de l’homme dans l’objectif de produire de la nourriture. Pour la Martinique et les milieux tropicaux humides, il pourrait s’agir de parvenir à l’autonomie alimentaire.

Un modèle, qui, au regard du dernier rapport du GIEC, pourrait être une solution à l’épuisement des terres fertiles provoqué par l’agriculture intensive.

Un jardin créole médicinal à porté de main

 

Le jardin créole s’inscrit dans une longue tradition depuis l’époque des indiens kalinagos et leurs «ichalis». Véritable reflet de la culture créole, il est un mélange d’influences amérindiennes, africaines, européennes… Jardin d’autosubsistance par excellence, s’y côtoient les plantes vivrières, les plantes médicinales et les plantes d’ornement dans un savant agencement dans l’espace et le temps qui permet une production familiale abondante dans un espace restreint. Un véritable modèle pour l’agroécologie.

Placée près de la maison et au plus proche de la cuisine, elles permettent d’aborder une autre fonction du jardin créole : se soigner. On y retrouve le plus souvent l’Atoumo, la brisée, le gros thym, le thé pays, zeb mouton, zeb mal-tête, le basilic, fleurit-noël, etc…

Après avoir été écarté par l’apport des techniques modernes de l’agriculture conventionnelle, le jardin créole revient aujourd’hui en force avec la montée de l’agriculture urbaine, la recherche de solutions pour produire beaucoup dans des espaces contraints et le désir de consommer mieux. Au-delà de ces nouvelles perspectives, le jardin créole reste un patrimoine historique et une pratique économique dans la Martinique d’aujourd’hui.

La construction 100% écologique et autosuffisante

 

Le projet a pour but la réalisation de logement 100% écologique, autonome en énergie, en production d'eau et ne rejetant aucun polluant dans la nature, adapté au climat de la Martinique et qui sera ensuite utilisé comme hébergement touristique pour montrer le savoir-faire local aux touristes.

Ce logement est basé sur les techniques de construction ancienne des Arawaks, mis à jour avec les évolutions technologiques d'aujourd'hui, en mettant en valeur les éléments suivants :
- La performance énergétique : Les habitations écologiques sont conçues pour permettre de réaliser des économies substantielles en isolation thermique et en électricité. Grâce à une implantation dûment pensée, une isolation performante, l’utilisation d’énergies renouvelables alternatives, l'économies d’eau, etc...
- La santé et le bien-être : L’habitat écologique nuit le moins possible à la santé de ses occupants. Il est construit avec des matériaux non toxiques, fabriqués dans le respect de l’environnement. La qualité de l’air intérieur, devenu depuis quelques années une préoccupation sanitaire majeure, est prise en compte dans un projet d’habitat écologique (dans la conception, le choix des matériaux et des équipements).
- Le respect de l’environnement : Chaque construction porte atteinte à l’environnement et à la biodiversité. L’habitat écologique est pensé pour réduire cet impact négatif, au moment de sa construction et durant toute sa vie. Par une implantation selon les principes bioclimatiques, l’utilisation de matériaux naturels peu ou pas transformés, issus des circuits courts (pour éviter le transport trop long et polluant), etc... Le chantier doit consommer le moins d’énergie possible et produire un minimum de déchets.

A quoi va servir la collecte ?

La collecte va servir au financement des plantations de la parcelle en permaculture en priorité et pour l'aménagement du jardin créole médicinal.

Afin de communiquer sur notre démarche, nous envisageons de réaliser une série de panneaux pour les visiteurs.

Cette collecte va permettre d'ouvrir encore plus notre site au public et ainsi conforter l'emploi.

Le coût du projet dans sa globalité est de 98 000€. 94% de la somme servira pour l'amménagement et la construction sur le site. Les 6% restants pour la permaculture, le jardin créole médicinal, le jardin médiéval et la communication.

Pour atteindre l'objectif de ce financement, un prêt d'honneur et un prêt bancaire viendront compléter ce financement participatif. 

NB : Si vous désirez participer mais ne pouvez pas (ou ne voulez pas) contribuer par CB, vous pouvez m'envoyer un chèque que je mettrai pour vous en contribution.

Mon adresse:
Rémy AGLAEE
Chemin la Vierge
97213 GROS MORNE (Martinique)

Merci à tous pour votre intérêt à ma démarche 
et peut-être votre contribution!

 

Terminé
Don avec contrepartie
0 € collecté
Objectif de 6 000 €
0 %

Projet non financé

le 17 mars 2020

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Contributeur de l'Air

Des remerciements sur les réseaux sociaux dédiés au projet.



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 20 € ou plus

Contributeur de la Terre

Pour vous remercier de votre contribution, vous aurez droit au contributeur de l'Air + une visite du site via un circuit d'1h.



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Contributeur de l'Eau

Pour vous remercier de votre contribution, vous aurez droit au contributeur de la Terre + 2kg de fruits et légumes au choix dans la production du site (en fonction de la saison).



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Contributeur du Soleil

Pour vous remercier de votre contribution, vous aurez droit au contributeur de L'Eau + une remise de 20% sur le séjour dans le site (sur une durée minimale 1 semaine).



Quantité restante : 50

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 200 € ou plus

Contributeur de Fer

Pour vous remercier de votre contribution, vous aurez droit au contributeur du Soleil + une remise de 30% sur le séjour dans le site (durée minimale 1 semaine).



Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Planet biomix 2
Prochainement

Du biogaz dans le Loiret !

 
Prochainement
Prêt rémunéré
5,5%

Imaginez une énergie renouvelable produite à partir d'effluents d'élevage et de déchets agricoles... L'avenir s'offre à vous !