Succès
Don avec contrepartie
6 350 € collectés
Objectif de 5 500 €
115 %

Projet financé

le 27 juillet 2019

Cette collecte est terminée.

Les légumes Bio de l'AMAP de la Lys ont besoin d'un tracteur

Les vieux tracteurs ont fait tout ce qu'ils pouvaient. Aidez-moi à financer un remplaçant fiable, efficace et durable !

par Agnès KINDT

Houplines, France
Succès
Don avec contrepartie
6 350 € collectés
Objectif de 5 500 €
115 %

Projet financé

le 27 juillet 2019

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

Après des études d’ingénieur agronome tournées vers l’écologie, j’ai travaillé pendant deux ans sur la biodiversité en ville. Ce job me plaisait bien et était en adéquation avec mes convictions, mais manquait de concret. Fille d’horticulteurs, j’ai toujours eu dans un coin de ma tête de revenir à la production et à la terre, mais je me voyais faire une « carrière » de quelques années dans une branche classique, puis me reconvertir.

En janvier 2012, ma rencontre avec les créateurs de l’AMAP de la Lys a bouleversé mes plans. Par hasard j’ai entendu dire que l’AMAP de la Lys à Halluin au Nord de Lille, cherchait un paysan. Curieuse, je les ai contactés, et le soir de notre première rencontre, ils m’ont expliqué leur projet : se réapproprier leur alimentation en créant un partenariat solidaire avec une ferme de taille humaine, qui leur fournirait l’intégralité de sa production de légumes Bio sous forme de paniers chaque semaine. Ils recherchaient une ferme ouverte, évolutive, intégrée dans son environnement naturel et social… En échange, les « amapiens » s’engageraient pour un an à acheter toute la production à un prix équitable, en soutien aux aléas des saisons, et à contribuer au bon fonctionnement du projet que ce soit sous forme de coups de main ponctuels à la ferme, d’aide à la distribution des paniers, de prise en charge de l’organisation d’évènements conviviaux et bien d’autres choses en fonction des envies et moyens de chacun.

Quelques jours plus tard, j’annonçais à mes parents mon souhait de reprendre les 2ha qu’ils avaient mis en pâture quelques temps plus tôt lorsqu’ils avaient arrêté leur activité horticole. C’était ça que je voulais faire, et c’était comme ça que je voulais le faire. Je voulais ce contact là avec mes « clients », cette éthique là dans ma façon de produire, et ce projet là pour la suite de ma vie.

Où j’en suis : un équilibre serein pour la ferme

Tout a pu aller très vite. On s’est retroussé les manches, et avec l’aide de mes proches, du réseau très solidaire de paysans, d’associations et d’amapiens que compte notre belle région, je livrais mes premiers paniers en Septembre 2012. 7 ans après, ma ferme en est arrivée là :

  • Je cultive environ 1,3ha en maraîchage biologique ultradiversifié, soit plus de 250 variétés réparties sur une cinquantaine d’espèces de légumes de la pomme de terre à la tomate en passant par les choux, les carottes, les poireaux, les laitues mais aussi les quelques plus originaux panais, scorsonères, cardons, pourpier… Le reste des terres est dédié à la biodiversité, et au repos des sols pour améliorer leur fertilité.

  • J’élève 100 poules pondeuses et il y a aussi quelques ruches sur la ferme qui pollinisent les légumes qui en ont besoin.

  • L’intégralité de la production est partagée entre les 80 familles qui composent l’AMAP. L’AMAP a d’ailleurs créé des partenariats similaires avec d’autres paysans pour des fruits, de la viande, du pain…

J’ai essayé de rendre le système aussi cohérent que possible d’un point de vue agronomique et écologique :

  • Les déjections des poules et autres animaux de la ferme fertilisent les terres ;
  • Le sol est travaillé avec parcimonie, et mis au repos tous les 3 ans avec une couverture végétale qui l'enrichit.
  • J'essaye de respecter au mieux l'environnement en général par mes choix de matériel : utilisation de toiles tissées et de matériel d'irrigation durables pour la réduction des déchets, matériel d'irrigation peu gourmand en eau...
  • Les mares, les haies, les nichoirs, les nombreuses zones laissées à la nature apportent un équilibre de l’écosystème qui permet de lutter naturellement contre les insectes et maladies qui s’attaquent aux légumes… Je m’émerveille de pouvoir observer chaque jour la diversité de plantes spontanées, insectes, oiseaux, batraciens… qui colonisent chaque recoin de la ferme.

J’ai pu installer mon outil de production petit à petit – un local de stockage, puis un grand tunnel, puis une chambre froide, une chambre chaude, un réseau d’irrigation pour le tunnel, une pépinière de production de plants… J’habite sur place depuis environ un an, ce qui me permet d’être plus sereine et plus efficace sur le suivi des cultures.

Je suis petit à petit montée en compétences pour contourner les aléas liés à la production quand c’est possible. Les erreurs du début, la confiance et l’indulgence des amapiens, (qui ont, par exemple, la première année, accepté 1kg de betteraves rouges dans chaque panier tout l’hiver 😉) les conseils et la bienveillance des collègues m’ont permis d’améliorer ma manière de produire et mes techniques, et d’aider à mon tour les autres à s’installer.

Où je veux aller : des idées et des inspirations

Je suis davantage armée aujourd’hui, mais je me régale d’apprendre et d’observer de nouvelles choses au quotidien ! Avec le foisonnement que créent le réseau de petites fermes autour de moi, ce ne sont pas les idées d’améliorations et de nouveaux projets qui manquent à moyen et long terme ! Je reste bien sûr avec le maraîchage bio au cœur des activités de la ferme, mais pourquoi pas créer une mini production de houblon ? Cultiver en planches permanentes ? Tenter l’agroforesterie en introduisant des rangées de fruitiers ? Diversifier encore un peu en ajoutant des kiwis ? Introduire d’autres animaux dans la rotation des parcelles ? Et pour améliorer le tout, pourquoi pas installer une cuve de récupération d'eaux de pluie ? Affaires à suivre !!!

A quoi va servir la collecte ?

En plus de l’achat de matériel spécifique au maraîchage, j’ai repris de mes parents du matériel qui m’a été bien utile pour démarrer dont… deux vieux tracteurs. Tous deux en état de fonctionnement, ils sont censés me servir au quotidien pour, par exemple : 

  • Effectuer le gros travail du sol avec un outil à dent qui respecte la vie du sol, bien entendu ;
  • Faucher les résidus de légumes et la végétation des parcelles en repos ; 
  • Planter ou récolter les légumes dont la culture est plus lourde et les surfaces plus grandes comme les pommes de terre et les poireaux ;
  • Effectuer toutes sortes de manutentions, comme transporter des toiles tissées, déplacer le poulailler mobile, ramener les légumes du champs...

Un tracteur est donc indispensable dans mon système de production, or ces deux-là me posent de plus en plus de soucis. Ils ne veulent pas démarrer en hiver, m’obligeant à amener chaque semaine les légumes du bout du champs dans la boue ou à retarder une tâche à effectuer… Leur puissance diminue avec l’âge et m’oblige à décharger 1T de sac de grain pour les poules à la main… La prise de force dangereuse se met en route sans qu’on lui ai demandé… Les pannes sont de plus en plus fréquentes et je suis incapable de faire moi-même certaines réparations qui coûtent cher et finissent pas valoir plus que la valeur de l’engin…

C’est devenu très lourd, et pourrait, à long terme, mettre en péril la pérennité de la ferme car celle-ci dépend aussi du soin que j’apporte à mon principal et mon meilleur outil de travail : mon corps.

Alors cet hiver, je me suis mise sérieusement à chercher une solution. Je suis allée voir quelques occasions, et plusieurs concessionnaires. Mon choix s’est porté sur du neuf, principalement parce que je ne suis pas installée depuis si longtemps, j’ai encore une longue carrière devant moi mais aussi parce que j’ai vu plusieurs exemples de collègues pourtant plus chevronnés que moi en mécanique qui ont acheté des occasions et ont été déçus.

Il s’agit d’un Massey Ferguson, 4 roues motrices et 46CV. Il sait soulever jusqu’à 1T4, il démarre par tous les temps, il n’a pas de fuite d’huile, il ne faut pas se contorsionner pour passer les vitesses, il ne faut pas se mettre à deux sur l’embrayage pour démarrer la prise de force, il peut aller sur la voie publique, m’ouvrant des perspectives d’échanges de matériel avec mes collègues proches…

Le devis global est à 22 130€, que je compte financer :

- Pour 10 000€ par un prêt bancaire agricole classique,

- Pour 5 500€ minimum via ce financement participatif, voire plus ? Chiche ?

- Pour la part restante, par la revente des vieux tracteurs avec un petit pincement au coeur et de l’autofinancement (en fonction du montant du financement participatif et du prix auquel j’arriverai à revendre les vieux tracteurs).

Votre participation est indispensable car sans cela, le montant des échéances du prêt ne me laisse aucune marge de manœuvre et rendent le projet impossible financièrement. Je vous remercie donc d’avance vivement pour votre soutien !

 

A noter !!

Pour celles et ceux qui ne souhaiteraient pas s’engager par Internet, vous pouvez toujours m’envoyer votre soutien par chèque à cette adresse :

Agnès Kindt

27 hameau du fresnel

59116 Houplines

N’oubliez pas de joindre vos coordonnées afin que je puisse prendre contact avec vous pour les contreparties. 😉

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Votre nom sur la plaque du tracteur !

Une plaque sera gravée et apposée sur le tracteur en remerciement à tous les contributeurs.


Disponibilité : Novembre 2019

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 30 € ou plus

Une photo du tracteur dédicacée par la maraîchère + un sachet de semences surprises !

La contrepartie précédente + vous recevrez chez vous une photo exclusive du tracteur dédicacée à votre nom par la maraichère ravie de voir son travail facilité par ce nouveau partenaire, ainsi qu'un paquet de semences surprise !


Disponibilité : Novembre 2019
Livraison : Locale à votre adresse

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Un lot "faites germer vos tomates" !

Les contreparties précédentes + 5 paquets de semences de tomates Bio produites sur la ferme parmi un large choix de variétés anciennes.


Disponibilité : Avril 2020
Livraison : A retirer sur place A venir chercher à la ferme

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Un lot "faites grandir vos plants" !

Les contreparties précédentes + une barquette de 10 plants Bio produits sur la ferme au choix : courges, potirons, potimarrons, courgettes, concombres ou aromatiques (basilic, persil, ciboulette, menthe).


Disponibilité : Avril 2020
Livraison : A retirer sur place A venir chercher à la ferme

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 150 € ou plus

Une visite guidée de la ferme !

Les contreparties précédentes + une visite guidée de la ferme pour 4 personnes, pour découvrir la culture des légumes Bio avec en prime un tour sur le tracteur tout neuf !


Disponibilité : Octobre 2019

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 200 € ou plus

Un pic nic avec les produits de la ferme !

Les contreparties précédentes + un pic nic à partager avec les produits de la ferme pour 4 personnes.


Disponibilité : Juin 2020
Quantité restante : 10

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être