Loïc et Gilles installent une ruche dans votre jardin

Pratiquons l'apiculture autrement en mettant une ruche dans votre jardin et permettre aux abeilles de réinvestir la RIVIERA

par Bee Riviera

Biot, France
Terminé
Prêt rémunéré
4%
30 000 € collectés
Objectif de 30 000 €
100 %

Taux d'intérêt
Durée
Échéances
mensuelles
Rang de remboursement
junior
Différé
amortissable avec différé de 6 mois
Montant minimum
50 €

Voir les risques - Voir la fiscalité - Voir les conditions


Projet financé

le 16 avril 2019

Cette collecte est terminée.

Le mot du porteur de projet

Loïc et Gilles, apiculteurs depuis 4 ans dans les Alpes-Maritimes.

Notre projet : installer des ruches dans vos jardins, dans vos communes et dans vos zones urbaines et periurbaines afin de repeupler la Riviera en abeilles.
 

Au final Bee-Riviera qui n’était qu’un rêve dans la tête d’un quadragénaire en mal de reconversion, est devenu en moins de 5 ans une machine interpellant les publics en tout genre sur leur responsabilité quant à notre devenir. Pour des raisons de stratégie Bee-Riviera Association a laissé la place à l’EARL Bee-Riviera au capital de 24 000€ puis à la SASU Bee-Riviera au capital social de 50 000 €. De 3 essaims dénommés Pierre, Catherine et Avenir, Bee-Riviera est à la tête d’un cheptel à la sortie de l’hiver 2018/2019 de 110 ruches sur 120, soit une perte hivernale de 9,1%. Au mois de septembre nous serons à la tête d’un cheptel de plus de 435 essaims et nous espérons sous 3 ans flirter avec les 1000.

Nous ne sommes pas meilleurs que les autres, mais le travail préparatif a été tel, près de 3 ans d’incubation, que nous sommes parvenus à bénéficier de tarifs très intéressants, pour notre matériel et nos essaims. Nous allions à notre démarche toutes les bonnes volontées.

Pourquoi pas vous ?

Pour le moment nous subissons une mortalité hivernale inférieure à 15% sur 5 ans (vs. une moyenne nationale autour de 20%). "L'apiculture autrement " en serait-il la clef ? Nous ne sommes pas si prétentieux et nous préférons nous cacher derrière la chance du débutant. Bien que non encore certifié BIO, nous limitons les intrants au minimum :

- 50% de notre production de miel sacrifiée pour nourrir les jeunes essaims ;

- le gauffrage des cadres limité à des amorces ;

- des ruchers plutôt sédentaires et hornés d'une bidiversité édénique.

 Tout cela a des contreparties qu’il faut prendre en compte. Beaucoup de temps passés en réunion, en travail administratif, en commission, en montage en tout genre, en formation et à l'écoute .... L'écoute des anciens pour le positionnement des ruches, le changement des cires, l'espace intercadres.... Les nuits sont courtes et les dead-lines s’enfilent comme des perles sur un collier.

Sur le domaine politique, les choses bougent dans le bon sens. Les trublions se sont même fait remarquer par la Communauté d’Agglomération de Sophia Antipolis. Le bilan est fort prometteur et nous avons déjà 6 municipalités qui nous suivent.

Nous voulons avoir le soutien du plus grand nombre. Nous voulons par les papilles, amener nos « followers » à découvrir la Côte d’Azur au travers d’une randonnée organoleptique de nos miels de terroir. Ainsi faire prendre conscience que le miel de Biot est différent de celui de Valbonne qui diffère aussi de celui de Vallauris et que l’on peut savourer du miel « de son jardin ».

Nous avons inséré dans les gènes de Bee-Riviera  l’essence même « de la prise de conscience en se reposant sur l’effet papillon ». Au travers de notre démarche, nous souhaitons que le public azuréen prenne conscience de sa responsabilité quant au maintien de la biodiversité dans cette région magnifique.  Cet endroit ou l'on trouve tous les climats du globe.

A quoi va servir la collecte ?

Aujourd'hui MiiMOSA est une pièce maîtresse de notre communication et de notre financement. Nous avons la confiance de la banque pour 120.000 euros, ainsi que des subventions européennes et régionales. Le prêt MiiMOSA financera les nouveaux essaims, des équipements plus en adéquations avec notre politique et un fonds de roulement moins étriqué. En effet, il nous faut dégager des unités de temps pour nous permettre d'être au plus près de notre bien le plus précieux : nos abeilles. 

Afin d'initier la participation du plus grand nombre, nous devons automatiser des phases dans le process de production par une mécanisation accrue de ses dernières (chargement et déchargement des ruches montées sur palettes avec un petit poids lourd  de 6,5T équipé d'une grue, chaîne d'extraction automatisée limitant par des autocontrôles l'altération de nos miels, suivi dynamique des ruchers grâce à l'outil informatique).

 

 

Au-delà de l’aspect financier nous voulons bénéficier de la providentielle vitrine qu’est MiiMOSA. Nous souhaitons stimuler le déploiement de ruches ou de parrainages, auprès des entreprises du bassin de Sophia Antipolis et de Carros. Nous faisons en parallèle une campagne de don avec contrepartie. Celle-ci est destinée à permettre à tous ceux qui le souhaitent d’acquérir une ruche, des services apicoles, des ateliers éducatifs et bien évidement les produits de nos abeilles.


Si au final chaque habitants de la Côte-d’Azur avait une ruche dans son jardin, Bee-Riviera aurait rempli sa mission de réveil des consciences et nous n’aurions plus qu’a nous occuper de celles de notre jardin !

 

Loïc et Gilles, Bee-Riviera.

 

Succès
Prêt rémunéré
4%
30 000 € collectés
Objectif de 30 000 €
100 %

Taux d'intérêt
Durée
Échéances
mensuelles
Rang de remboursement
junior
Différé
amortissable avec différé de 6 mois
Montant minimum
50 €

Voir les risques - Voir la fiscalité - Voir les conditions


Projet financé

le 16 avril 2019

Cette collecte est terminée.

Simulez vos intérêts

1000

prêtés

perçus

Montants bruts estimés avant fiscalité, en l’absence de défaut ou de retard de paiement. Voir fiscalité

Besoin d'aide ?

Help stan
Stanislas BEGUIN

Responsable prêteurs

stanislas.beguin@miimosa.com
06 20 91 31 28
Contacter
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Planet biomix 2
Prochainement

Du biogaz dans le Loiret !

 
Prochainement
Prêt rémunéré

Imaginez une énergie renouvelable produite à partir d'effluents d'élevage et de déchets agricoles... L'avenir s'offre à vous !