Pinard with Altitude. Le vin de montagne a besoin de vous !

Pour faire du vin, il faut du raisin. En attendant de vendanger le mien, je vinifie celui des autres. Et j'ai besoin de votre aide.

par Jean-Baptiste ROMAN

Tartonne, France
Succès
Don avec contrepartie
8 545 € collectés
Objectif de 7 500 €
113 %

Projet financé

le 29 février 2020

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

Salut à vous,

Moi c'est JB. Fou de pinard depuis toujours j'avais un rêve, celui de faire du vin. Et je me suis dit : pourquoi ne pas le réaliser ? On n'a pas souvent l'opportunité de le faire dans une vie, et ça tient pas à grand chose les rêves.

Finir trempé de vin fait partie des risques du métier.

 

Pinard With Altitude ?

Pourquoi la vigne ne pourrait pas s'épanouir à 1000 mètres d'altitude ?

Moi j'y crois, alors je me lance. Mais avant tout, il faut apprendre. J'ai eu la chance de rencontrer des amis extraordinaires qui m'ont transmis leur savoir-faire, leur approche sans compromis du vin, et même un peu plus que ça. Laurent et Céline aux Tuiles Bleues, domaine pionnier des vins naturels dans le sud Luberon, m'ont donc accueilli et formé pendant deux années. Diplôme en poche, me voici prêt à voler de mes propres ailes.

Oui mais voilà : sans vigne, difficile de faire du vin ! Là encore, Laurent et Céline me mettent le pied à l'étrier en me laissant vinifier le raisin d'une parcelle de vieux Grenache. Premiers vins en 2018, avec une récolte difficile et de petits soucis de vinification. Se tromper pour mieux apprendre, voilà ce que 2018 m'a appris. 200 bouteilles à peine, le reste aux oubliettes.

Être bien entouré n'empêche a priori pas les cheveux de tomber.

 

Et aujourd'hui ? Et demain

L'aventure continue. J'ai vendangé mon millésime 2019 sur la jolie parcelle de Laetitia, dans le Sud Luberon. C'est une viticultrice chevronnée qui partage les mêmes convictions que moi :

Travailler de manière naturelle, sans intrants chimiques et au plus prêt de la nature. Elle est sortie de la coopérative parce qu'elle en avait marre de voir son beau raisin mélangé avec tout et n'importe quoi, et je cherchais du raisin propre pour me faire la main sur les vinifications en attendant que mes vignes n'entrent en production. On était fait pour s'entendre. Acheter son raisin pour le vinifier me permet de déjà faire ''mon vin'' et ainsi de commencer à me faire connaître en attendant la première vendange en 2025.

Une partie des amis de la vigne. Vous remarquerez qu'il reste de la place !

Niveau plantation, tout est dans les clous et roule plutôt bien. Le projet est plus avancé que jamais, j'apporterai les greffons de Mollard (un nom peu séduisant pour un cépage qui l'est pourtant beaucoup) récupérés chez le copain Yann de Agostini au Domaine du Petit Août à la pépinière au mois de février, ainsi que d'autres variétés récupérées dans de superbes domaines (la vieille Syrah de Guillaume Gilles à Cornas, le merveilleux Gamay de Julien Guillot aux Vignes du Mayne à Mâcon, la superbe Clairette blanche de Louis Barruol à Gigondas et son beau Château de St Cosme, et même trois mille pieds de Roussanne en direct de Chignin (appelation reine du cépage que l'on appelle Bergeron là-haut, en Savoie). Puis la plantation aura lieu au printemps 2021, le temps que les greffes se fassent. En tout c'est plus de 10 000 pieds de vigne exclusivement issus de sélections massales qui seront plantés, inaugurant ainsi le vignoble de la Haute Vallée de l'Asse. Et si aujourd'hui on me prend un peu pour un fou, je peux également compter sur de nombreux soutiens. Et j'ai confiance en l'avenir... et en vous !

En quoi vous pouvez m'aider ?


C'est cette année que tout se joue !

 

J'ai besoin de lever des fonds pour payer le raisin de Laetitia.

Une fois cette charge réglée, l'argent des ventes de vin me permettra d'acheter du matériel pour aménager une cave digne de ce nom (aujourd'hui je bosse dans un coin de garage ce qui est mieux que rien mais pas vraiment l'idéal) pour accueillir ma première ''vendange d'altitude'' dans de bonnes conditions, entouré des fidèles de la première heure et pourquoi pas de vous ?

La cave de fortune en pleine vinification pour le millésime 2019.

 

Le fond de roulement de la vente de pinard me permettra aussi d'acheter le raisin les années suivantes, et financer le pallissage et tout un tas d'autres trucs. C'est donc vraiment l'année charnière, celle où se joue l'avenir du projet, et j'ai besoin de vous !

A quoi va servir la collecte ?

C'est très simple. La collecte me permettra de payer le raisin de la récolte 2019.

Un seul poste de dépense clair et précis : 4500kg = 4500€.

Le palier ''sécurité'' à atteindre c'est les 60% requis, soit 2700€.

Et si on dépasse l'objectif ? Et bien à ce moment-là on pourra investir dans du petit matériel d'embouteillage pour ne plus avoir à emprunter aux copains. Ils sont gentils et patients, et on ne voudrait pas user leur patience justement.

- 700€ pour l'embouteilleuse et la bouchonneuse.

Et s'il en a encore plus, et bien on décidera ensemble de la marche à suivre !

Et ce raisin alors on en parle ? Sur la chouette parcelle de Laetitia, à la Tour d'Aigues, j'en ai ramassé 4500 kilos répartis en trois cépages :

 - Un tout petit peu de Syrah, joli cépage rouge au tempérament exhubérant et animal qui donnera la cuvée confidentielle (130 bouteilles max.) Purple Haze.

 - Une grosse moitié de Grenache, la caution gourmandise de mes vins avec ses arômes de fruits mûrs. De ce raisin proviendront deux cuvées : (With a little help) from my friends, la cuvée de tous ceux qui m'ont aidé d'une manière ou d'une autre. Et Calm like a bomb, une petite bombe de fruits pleine de surprises.

- Et le reste de Chasan, un cépage blanc issu d'une torride nuit d'amour entre Chardonnay et Listan. Vinifié en macération pelliculaire, il donnera la cuvée White Riot. Un blanc énervé à servir sur une cuisine goûteuse et des fromages qui puent.

Jimi Hendrix, the Beatles, Rage Against the Machine, the Clash... On aime la musique, vous l'aurez compris.

J'ai également trois barriques pleines qui s'élèvent tranquillement à l'abri des regards et des goûteurs indiscrets en attendant qu'on leur trouve un nom et que la magie du bois opère.

En tout, environ 3000 bouteilles sont en train de grandir entre ces murs, et elles comptent sur vous pour naître !

​Francky et Nono les vendangeurs de la première heure. Nono c'est celui qui prend la photo hein.

 

Si vous n'êtes pas enchantés à l'idée de participer sur internet, n'hésitez pas à contribuer par chèque. Vous pouvez me l'envoyer accompagné de vos coordonnées et votre adresse mail (ainsi que des mots doux, des mots bleus, des mots qu'on dit avec les... enfin bon vous avez compris) à l'adresse suivante :

 

Jean-Baptiste ROMAN. Quartier la Lèche, 04330 CLUMANC. France

 

Par avance, merci à vous du fond de la cuve.

Succès
Don avec contrepartie
8 545 € collectés
Objectif de 7 500 €
113 %

Projet financé

le 29 février 2020

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 15 € ou plus

Le bisou vigneron

Un grand merci, une paire de bises, un poignée de main franche et amicale, ou tout ça à la fois. C'est à vous de choisir ! A retirer sur place ou bien à recevoir par mail ou courrier. Si si !



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 30 € ou plus

Pour l'éternité

Un peu pompeux vous trouvez ? Mais non ! Vôtre nom (ou votre alias, ou une bêtise de bon goût) (pyro)gravé non pas dans la roche mais dans une barrique de chêne qui trônera fièrement au centre de la cave de dégustation. Pour que l'on soit ensemble tous les jours.



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Bonheur en flacon.

En série ultra limitée, boutanche numérotée, cachetée à la cire. A choisir parmi les cuvées Calm like a Bomb, (With a little help) From my Friends et White Riot. Et toujours le bisou vigneron et votre nom dans la cave pour l'éternité.


Disponibilité : Novembre 2020
Livraison : Nationale Livraison en main propres si vous habitez pas loin, retrait possible sur place, Colissimo en France Métropolitaine si besoin.

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Pluriel

Une bouteille ne vous suffit pas ? Alors prenez-en deux ! Le bonheur en flacon s'accorde au pluriel et c'est tout de même plus sympa comme ça. En plus, vous avez accès à une cuvée très confidentielle... Deux boutanches de 75cl numérotées, cachetées à la cire à choisir parmi : - White Riot (blanc de macération 100% Chasan). - Purple Haze (Syrah énervée, cuvée très très limitée !) - Calm like a Bomb (rouge surprise...) - (With a little help) from my Friends. Toujours le bisou vigneron, toujours pour l'éternité !


Disponibilité : Novembre 2020
Livraison : Locale Livraison en main propres si vous habitez pas loin, retrait possible sur place, Colissimo en France Métropolitaine si besoin.
Quantité restante : 12

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 150 € ou plus

Parrainage

Le bisou vigneron, pour l'éternité, pluriel, c'est déjà cool. Mais si vous deveniez marraine ou parrain d'un cep de vigne ? Un petit panneau de bois avec votre nom auprès de la vigne (cépage de votre choix), et une quille de pinard de votre filleule pour les trois premiers millésimes. Et un droit de visite illimité ça va de soi !



Livraison : A retirer sur place Pour les bouteilles > livraison en main propres si vous habitez pas loin, retrait possible sur place. Colissimo aussi possible.
Quantité restante : 9

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 350 € ou plus

Rêves de vin

Le bisou vigneron, le nom pour l'éternité, les boutanches au pluriel, le parrainage et un repas pour deux en accord mets et vins aux Baumes, le bistrot de pays du coin. Il faudra venir nous rendre visite mais croyez-moi ça vaut le coup. Ah, et comme on veut pas que vous preniez le volant après un si bon moment, la nuit dans leur chambre d'hôtes est incluse.



Livraison : A retirer sur place Une fois les vendanges 2020 terminées, on vous attend !
Quantité restante : 0

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Planet biomix 2
Prochainement

Du biogaz dans le Loiret !

 
Prochainement
Prêt rémunéré
5,5%

Imaginez une énergie renouvelable produite à partir d'effluents d'élevage et de déchets agricoles... L'avenir s'offre à vous !