Une agricultrice Bio handicapée a besoin de vous

Aidez une jeune agricultrice handicapée à retrouver son autonomie.

par EARL Ferme de Loutre

Les Haies, France
Terminé
Don avec contrepartie
6 560 € collectés
Objectif de 5 000 €
131 %

Projet financé

le 26 octobre 2019

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

Acte 1 ; le rêve se réalise.

Je suis née dans le béton et les immeubles de Lyon centre. J’ai passé mon enfance dans les bus et les métros. J’ai goûté à tous les plaisirs de la vie citadine. Et pourtant…. Je ne me sentais vraiment bien que lorsque je passais quelques jours dans la campagne Brionnaise, chez ma grand-mère, dans les vastes pâtures des charolaises.

Sans pouvoir me l’expliquer, quelque chose m’appelait vers la campagne, vers la nature et les animaux. Et plus je grandissais et plus cet appel se faisait puissant.

A 15 ans, je décide de quitter ma famille pour rejoindre le lycée agricole de Ressins en internat. L’isolement, pénible, ne pouvait rien contre cette passion qui s’épanouissait en moi ; je serai agricultrice, j’élèverai des vaches Aubrac – j’en étais déjà tombée amoureuse  à cet âge. Je ne pouvais rien imaginer d’autre… Mes années lycée et mes stages furent un tel plaisir que le temps est passé à une allure folle.

Déjà 18 ans, le bac, STAE en poche, je pensais pouvoir enfin mettre en pratique mes objectifs et embrasser cette profession-vocation. Hélas, je suis une « Hors Cadre Familial » et j’apprends à mes dépends que ce n’est pas si simple ; accéder au foncier, démarrer une activité agricole, pour ceux et celles qui ne sont pas enfants d’agriculteurs, c’est un parcours – du combattant – quasi impossible.

Bien malgré moi, et pour des raisons pécuniaires, je me mets à travailler dans des entreprises diverses, mais jamais bien loin du milieu – horticulture, jardinerie…. Il reste dans un coin de ma tête cette lueur d’espoir qu’un jour peut-être…

Et puis, un jour, j’ai 30 ans, l’homme qui partage ma vie – devenu mon mari entre-temps – s’interroge sur mon mal-être permanent et comprend que je n’ai pas pu aller au bout de mes passions. Il me propose de m’accompagner pour retenter l’aventure de l’installation ; BANCO !

Après plus de 3 ans de déboires et de revers, de faux-espoirs et de désillusions, après plus de 8 mois  de stages obligatoires, j’y suis enfin ; le 01 novembre 2016, je suis installée.

D’emblée, fidèle à mes convictions, je convertis mes 55 Ha en Bio, j’arrête le labour et le travail du sol, je mets en place un système de pâturage tournant extensif en plein-air intégral pour le bien-être animal,je m’associe avec un apiculteur pour la pollinisation, je réimplante des haies avec le soutien du parc du Pilat, je remets en prairies 95 % de mes parcelles, et surtout je goûte enfin au plaisir de discuter avec mes belles Aubrac, avec lesquelles je passe tant de temps…

Je me permets même de mettre un peu de couleur dans mes parcelles pour soutenir la lutte contre le cancer du sein...

 

Acte 2 ; le drame

Ce funeste 19 octobre 2017, pour un instant d’inattention, une seconde d’impatience, la masse de 200 kg de l’enfonce-pieu hydraulique vient broyer ma main droite.

S’en suivent des mois de convalescence, opérations et rééducation..

Me voila dorénavant, moi, jeune agricultrice, fauchée en plein vol par le destin, et privée de trois doigts de ma main droite. Ne me restent que mon pouce et mon auriculaire.

De commissions en réunions médicales, de débats en rapports, la sanction tombe ; je suis invalide à 55 %

Je ne peux plus tenir une fourche correctement, pousser une brouette, porter un seau…

Et comme si cela ne suffisait pas, les sécheresses 2017 et 2018 ont mis à mal ma trésorerie, toujours faiblarde en début d’activité, et le soutien bancaire s’étiole comme un stock hivernal de fourrage les années sans pluie…

Août 2018, une partie de mes tunnels de stockage de fourrage partent en fumée sur incendie criminel.

Mon mari arrête son activité professionnelle après mon accident pour venir me prêter main forte, et toute la famille se retrousse encore plus les manches. Mais au bout de 18 mois,il faut se rendre à l’évidence, il faudra bien subvenir aux besoins financiers du foyer, et mon mari doit retourner travailler à l’extérieur…

Acte 3 ; et maintenant ?

Inimaginable de me résoudre à abandonner mes vaches !!!

Heureusement nous vivons dans un pays dans lequel des travailleurs sociaux œuvrent pour redonner de l’autonomie aux handicapés et leur permettre une réinsertion dans le milieu professionnel.

Ainsi, un ergothérapeute, un médecin du travail, une experte médicale, une assistante sociale se sont penchés sur mon cas ; il existe des solutions pour me rendre ma dignité dans mon travail et faire vivre mon activité. Il faut « simplement » adapter les outils – tracteur, manutention, nourrissage, déplacement. Et il m’est même possible de solliciter des subventions à hauteur de 40 % du coût des aménagements. C’est bien, très bien même, mais pour le reste ? Je dois les payer, et je ne peux pas.

C’est pour cela que je me tourne vers le financement participatif via cet appel au don.

JE COMPTE SUR VOUS !!!

A quoi va servir la collecte ?

J’ai besoin aujourd’hui en urgence avant l’hiver de :

_ Une pailleuse attelée au tracteur ; elle coûte 11 700€ HT dont 7 020€ financés par l’AGEFIPH, donc reste 4 680€ à payer

_ Une brouette électrique pour donner un peu de céréales à mes animaux au coeur des frimas ; elle coûte 2 247€ HT dont 1 797,602€ financés par l’AGEFIPH, donc reste 449,40€ à payer.

Nous fixons donc un premier pallier à 5000€ qui me permettra de financer ces deux postes de dépenses.

_Une vis à grain motorisée pour remplir la brouette électrique ; elle coûte 2 574€ HT dont 1 029,60€ financés par l’AGEFIPH, donc reste à payer 1 544,40€ à payer.

_Un mélangeur de farine ; il coûte 2 510€HT dont 1 004€ finacés par l’AGEFIPH, donc reste à payer 1 506€.

Le total qui me permettrait de retrouver mon autonomie est donc de 8 179,80€.

Si vous ne souhaitez pas contribuer via Internet, vous pouvez me faire parvenir chèques ou espèces à l'adresse suivante :

1804 Chemin de la Casson

69420 Les Haies

Un grand merci de m'avoir lue, et merci d'avance à tout ceux qui soutiendront mon projet.

Succès
Don avec contrepartie
6 560 € collectés
Objectif de 5 000 €
131 %

Projet financé

le 26 octobre 2019

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Merci !

Merci pour votre soutien. Votre nom sera inscrit sur le parvis de la ferme.



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 25 € ou plus

Venez visiter la ferme

Journées pédagogiques et de découverte de ma ferme et de son écosystème sur RDV.



Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Une balade à poney

Balades à poney au milieu de mes parcelles pour vos enfants – sur le dos de Myrtille et Idéale sa fille, visite pour les parents, et votre nom inscrit sur le parvis de la ferme.



Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Dégustation de produits fermiers

Dégustation des produits de ma ferme, via quelques morceaux offerts + une séance de massages et caresses avec les belles Aubrac et leurs veaux + et votre nom inscrit sur le parvis de la ferme.



Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 250 € ou plus

Un colis de viande pour un grand merci

Un colis de morceaux de choix + une séance de massages et caresses avec les belles Aubrac et leurs veaux + un camping sauvage autorisé dans mes parcelles forestières – visite des truies gasconnes incluses ! Votre nom inscrit sur le parvis de la ferme.



Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 500 € ou plus

Un grand merci VIP !

Dialogues d’un autre monde avec nos poules pondeuses, et dégustation de leurs œufs – si elles veulent bien ! Un colis magnifique de de bœuf bio, un camping sauvage autorisé dans mes parcelles forestières – visite des truies gasconnes incluses. Et surtout, vous serez parrain/marraine de chacune de mes vaches et pourrez choisir chaque année le nom de leur veau, en priorité absolue ! Il n’y aura que 24 élus(es), car je n’ai et n’aurai que 24 mères...



Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Planet biomix 2
Prochainement

Du biogaz dans le Loiret !

 
Prochainement
Prêt rémunéré

Imaginez une énergie renouvelable produite à partir d'effluents d'élevage et de déchets agricoles... L'avenir s'offre à vous !