Une Vraie et "Bêle" Bergerie

Création d'une nouvelle bergerie pour agrandir le troupeau de chèvres et acheter des brebis pour diversifier la production.

par Anaïs FAITOT-ROBION

Touët sur Var, France
Terminé
Don avec contrepartie
5 000 € collectés
Objectif de 6 000 €
83 %

Projet financé

le 05 octobre 2019

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

Bonjour à toutes et à tous , 

Je m'appelle Anaïs, et depuis que je suis petite j'ai un rêve, celui de fabriquer du fromage de chèvre, comme mes grands-parents avant moi. 

Une partie du troupeau

J'ai grandi dans une ferme, qui a été vendue pour des raisons familiales l'année de mes 14 ans.

C'est donc tout naturellement que j'ai effectué mes études dans le milieu agricole (Bac STAV au Legta d'Antibes et BTS Productions Animales au Legta de Carmejane) afin de récréer cet endroit que j'ai tant aimé.

Diplômes et détermination sans failles n'ont malheureusement pas suffi à convaincre les banques. 

Dépitée, je suis partie en Angleterre pendant un an, et c'est loin de chez moi, en prenant du recul, que j'ai su qu'un rêve est fait pour être réalisé.

En rentrant dans mon pays, ma campagne, j'ai accumulé les petits boulots (factrice, femme de ménage dans un hôpital, serveuse, bergère...) afin d'économiser pour démarrer petit à petit et sans crédit, et j'ai même obtenu un CDI dans un cinéma où je travaille toujours actuellement. 

Grâce à ça, mes 9 premières chèvres, un bouc et le matériel dont nous nous sommes servi mon père et moi pour construire une petite bergerie, ont pu être achetés. 

Giloc, une des premières chèvres et son chevreau

La même année, après de longues négociations, j'ai obtenu de ma commune la mise en place d'une fromagerie aux normes sanitaires en vigueur, que je loue depuis maintenant 3 ans et qui me permet d'avoir une petite production de fromages.

Ayant des convictions en faveur du bien-être animal, je laisse les petits sous leurs mères et en extérieur jusqu'à Pâques, ce n'est pas un mode d'élevage rentable mais j'estime que leurs vies, bien que courtes, se doivent d'être les plus heureuses possible (cette période est toujours très triste et je pense que je ne m'y ferai sans doute jamais).

Après le départ des petits, la production de fromages peut commencer. 

Les petits de cette année

J'ai appris les bases de la fabrication en travaillant chez une éleveuse, mais c'est ensuite, tous les jours, après des erreurs et des remises en question constantes, que j'ai pu progresser. 

C'est ainsi, que lors de ma première présentation au concours fromager annuel départemental, j'ai eu ma première médaille de bronze et cette année, la consécration, une médaille d'or. 

Fromage ciboulette fraîche et échalote

Je sais donc maintenant que mon rêve se réalise réellement, qu'il peut être rentable sur le long terme, que je peux en vivre (ce qui n'est pas le cas actuellement) et que les clients sont satisfaits de mon travail. 

C'est en ayant appris ma grossesse en début d'année que j'ai décidé de mettre un coup de fouet au projet. En effet, je ne pense pas pouvoir assumer deux emplois (la ferme la journée et le cinéma le soir) avec un bébé, en plus de tout ça. 

Les ressources que je dégage de la vente de ma production (en circuit ultra court, car uniquement sur la place de mon village) sont sans cesse réinvestis dans l'amélioration du bien être de mes animaux, dans l'achat de matériel, de fourrage pour l'hiver, etc... Je n'ai donc pas le financement nécessaire pour l'achat de nouvelles chèvres, de brebis et du matériel pour la construction d'une plus grande bergerie avant l'hiver.

 

Voilà pourquoi nous avons besoin de vous !

 

A quoi va servir la collecte ?

Dans un premier temps, nous allons construire une grande bergerie pour que le troupeau actuel (26 chèvres) ait suffisamment d'espace pour cet hiver et qu'il soit protégé des attaques de loup (une chèvre est morte cette année, et un énorme patou il y a deux ans en défendant l'ensemble de la ferme), l'ancienne étant devenue trop exiguë et vétuste pour passer l'hiver correctement. 

Attenant à ce bâtiment, nous allons déplacer le poulailler existant (nous produisons des œufs plein air) afin de développer la basse-cour, mais aussi pour permettre aux poules d'accéder au moyen d'une trappe, à la bergerie. 

Une poule de réforme déjà présente dans la bergerie

Ceci aura pour effet de réduire les produits chimiques utilisés tant sur les animaux (très peu car je les traite presque exclusivement avec des huiles essentielles quand c'est faisable) que pour la désinfection des locaux, car les poules mangeront les restes de graines (plus de rats/souris), les larves de mouches et les mouches, ainsi que tous les vers et parasites qui peuvent infester les chèvres et qui parfois nécessitent l'emploi d'un vermifuge chimique.

Une fois le bâtiment terminé, nous chercherons à acheter une dizaine de chèvres pour augmenter la production laitière et pouvoir commencer la fabrication de tommes dès l'année prochaine. 

Nous voudrions aussi faire l'acquisition d'une dizaine de brebis laitières avec leur bélier, pour se lancer dans le fromage de brebis, tout en faisant des mélanges de lait entre les deux espèces.

Pour réaliser tout cela, nous avons donc besoin de 6 000 euros.

2 000 euros pour les chèvres et les brebis (une chèvre coûte environ 100 euros, tout dépend de la race, de l'âge, de sa génétique, de la quantité de lait qu'elle produit ...Idem pour les brebis).

4 000 euros pour l'achat du matériel qui servira à la construction, par nos soins, du nouveau bâtiment  (une bergerie livrée et mise en place par une entreprise vaut environ le triple... d'où notre choix de la réaliser nous-mêmes.

De plus, ce nouvel aménagement de notre espace de vie et de travail nous permettra, une fois les autorisations officielles obtenues, d'accueillir du public, ce qui n'est pas le cas actuellement.

En espérant que notre projet vous inspire autant que nous, nous vous remercions d'avoir pris le temps de lire "L'Histoire de la Ferme d'Anaïs".

Nous avons souhaité faire cette collecte sur une durée relativement courte de un mois , afin de pouvoir réaliser les travaux le plus rapidement possible pour être bien installés cet hiver.

Si vous souhaitez contribuer au financement de la suite de Notre Histoire car elle vous a plu, vous pouvez le faire par carte bancaire directement sur le site, ou par chèque ou espèces en l'envoyant à l'adresse ci-dessous :

Anaïs Faitot-Robion 

Chez Mr Christophe Faitot-Robion 

30 rue Armand Falliéres 

06710 Touët sur Var 

 

 Nous vous disons les chèvres et moi,

"A BIENTÔT !"

 pour récuperer vos contreparties ;-)

Fromagement, 

Anaïs et Compagnie 

 

Succès
Don avec contrepartie
5 000 € collectés
Objectif de 6 000 €
83 %

Projet financé

le 05 octobre 2019

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 15 € ou plus

Un fromage

Nous vous remercions :-) Votre prénom sera inscrit sur le mur de la nouvelle bergerie et un fromage nature ou aromatisé sera à venir récuperer au printemps 2020.


Disponibilité : Avril 2020
Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 30 € ou plus

Une invitation

Un grand merci :-) Contrepartie précédente ainsi qu'une invitation pour deux personnes au pot d'inauguration de la nouvelle bergerie.


Disponibilité : Avril 2020
Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 60 € ou plus

Venez à plusieurs !

Un très grand merci :-) une invitation pour vous et vos enfants au pot d'inauguration (ou un fromage en plus pour ceux qui n'ont pas d'enfants), vos prénoms sur le mur de la bergerie, un fromage nature ou aromatisé et une boîte d’œufs.


Disponibilité : Avril 2020
Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Parrainage d'une chevrette

Un immense merci :-) Contrepartie de 60 euros plus parrainage d'une chevrette (photo papier plus suivi de l'évolution de celle-ci via Facebook).


Disponibilité : Avril 2020
Livraison : A retirer sur place Quantité restante : -1

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 200 € ou plus

Une matinée privée à la ferme

Un INCOMMENSURABLE merci ! Une invitation pour vous et vos enfants au pot d'inauguration (ou un fromage en plus pour ceux qui n'ont pas d'enfants), vos prénoms sur le mur de la bergerie, un fromage nature ou aromatisé, une boîte d’œufs et une matinée privée à la ferme pour deux personnes afin de découvrir la traite , et la garde en forêt (adulte seulement).


Disponibilité : Avril 2020
Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Planet biomix 2
Prochainement

Du biogaz dans le Loiret !

 
Prochainement
Prêt rémunéré

Imaginez une énergie renouvelable produite à partir d'effluents d'élevage et de déchets agricoles... L'avenir s'offre à vous !