Pierre cauquil
Terminé
Don avec contrepartie
5 305 € collectés

Objectif de 8 000 €
66 %

Recommander ce projet à un ami

Achat d’une serre pour la création d’un Jardin maraicher

Dans le cadre de mon installation en maraichage bio, j'envisage l'achat d'une serre multi-chapelle et un petit coup de pouce m'aiderait bien

par Pierre CAUQUIL

Neuilly-l'Évêque, France

Présentation du projet

Bonjour, je m'apelle Pierre Cauquil et voici mon projet.

A aujourd’hui 30 ans, je prépare depuis maintenant près de 2 ans la création d’une exploitation maraîchère dans le sud haut marnais. Après avoir grandi et réalisé mes études en région parisienne, j’ai décidé en 2014 de changer d’air, de quitter la ville pour découvrir la vie à la campagne et c’est presque au hasard des offres d’emploi que j’ai découvert la ville de Langres et de département de la Haute marne. Cependant, après 2 ans d’une première expérience professionnelle dans le développement territorial peu concluante, j’ai décidé de pousser plus loin dans la transformation de mon mode de vie et de me reconvertir dans le maraichage bio.

Ainsi après plusieurs mois de bénévolat sur des exploitations maraichères locales et une formation en BPREA (Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole), me voici prêt à me lancer dans une expérience pleine de défis et de bonnes intentions. Je suis aujourd’hui porteur de projet en maraichage sur l’exploitation d’un lycée horticole afin de compléter ma formation et d’acquérir une première expérience en tant que responsable de culture sur l’intégralité d’une saison.

 

Un grand merçi à Oliver Saillard pour les photos

Le choix du maraichage découle d’une volonté d’agir dans le bon sens et de faire changer les choses, en commençant par me changer moi-même. Le maraichage et le travail de la terre répondent pour moi à trois niveaux d’objectifs principaux.

Vivre d’une activité plus en accord avec des principes responsables

Sur le plan personnel, je cherche à pratiquer au quotidien une activité qui me plait et dont l’impact sur nos sociétés, nos modes de vie et l’environnement est positif.

Proposer une solution de consommation responsable à la population

Sur un second niveau, L’objectif est de répondre à une demande de plus en plus forte en produits locaux et sains. Les circuits courts et la vente directe représentent une solution privilégiée pour une consommation responsable et on constate à l’heure actuelle un manque d’offre sur beaucoup de territoires français.

Changer le monde à mon échelle, à mon niveau

Enfin, d’un point de vue beaucoup moins terre à terre, mon but est de changer le monde. Car je pense que les vrais changements, les changements structuraux et profonds viennent de la base, des gens et des choix individuels. Ainsi, si l’ont veux voir changer les choses, il faut agir par soi-même à son niveau, à son échelle, sans attendre que d’autres agissent pour nous.

Pratiques culturales

Tout en suivant le cahier des charges de l’Agriculture Biologique, j’aimerais travailler mon terrain en priorisant au maximum la vie du sol. La préservation de la microfaune du sol, de la vie bactériennes et de son fonctionnement autonome son essentiels dans un raisonnement de long terme sur la fertilité. En conséquence, le travail motorisé devra être réduit et le sol sera nourrit par l’apport fréquent de matière organique (compost, paille, foin…).

La technique du paillage qui fait aujourd’hui beaucoup d’adeptes peut s’avérer très intéressante mais présente le défi d’être adaptée à une échelle professionnelle.

Après avoir démarché plusieurs communes du sud haut-marnais, je suis parvenu à trouver un terrain d’un hectare dans le village de Neuilly l’Evêque à environ 15 Km de Langres.

Sur ce terrain, j’aimerai mettre en culture une production diversifiée (une gamme d’une trentaine de légumes de saison). L’idée étant de proposer à une clientèle locale un large choix de légumes variés sur une grande partie de l’année (pas de grosse production destinée à la vente en gros ou demi-gros). La commercialisation sera assurée par trois canaux principaux :

  • Vente en paniers hebdomadaires
  • Mise en place d’un marché à la ferme le samedi matin
  • Vente à quelques commerces et épiceries locales sensibilisés au bio et à la production locale
Superette Vival à Langres

Evidemment, un tel projet ne se monte pas sans investissements.

  • Différents outils à main : 2 000€
  • Matériels de semis et rempotage : 3 000€
  • Matériels de récolte : 3 000€
  • Motoculteur porte outils : 10 000€
  • Aménagements réseaux (eau, électricité…) : 2 000€
  • Serre Multichapelle : 10 000€ et + ?

J’estime le cout de démarrage de l’activité et des charges de la première année entre 5000 et 10000€. Une trésorerie initiale non négligeable est donc nécessaire.

Le financement de ces investissements sera assuré en majeure partie grâce à l’obtention d’une DJA (Dotation aux Jeunes Agriculteurs) : Une aide directe à l’installation proposée par l’Europe et la Région qui s’élève à près de 25000€. Mon apport personnel quant à lui s’élève à 10000€.

 

A quoi va servir la collecte ?

La Haute-Marne et le territoire Langrois particulièrement ont la réputation d’avoir un climat relativement rude. En effet, j’ai pu constater cette saison que sous des climats à dominance continentale la culture sous serre est essentielle afin d’allonger au mieux la période de production. Cette saison, je travaille avec près de 1400m² de surface couverte pour un hectare (10000m²) de surface extérieure et ce sont approximativement les proportions que je souhaite mettre à l’œuvre dans la création de mon exploitation.

J’ai fait le choix de donner la priorité à l’investissement dans une serre de qualité car je considère que l’économie en temps, et en confort de travail et d’organisation que représente un tel investissement est non-négligeable.

Mon rêve serait donc d’acquérir une serre multi-chapelle pour une surface comprise entre 1000 et 2000m². L’autre option consistant en la mise en place de plusieurs petits tunnels d’une surface pouvant être comprise entre 300 et 500m² chacun, moins cher et plus pratique à monter mais selon moi, moins fonctionnel. La multi-chapelle représente un espace de culture unique (ambiance climatique plus régulière, meilleure inertie thermique) et offre des possibilités d’aménagements pertinents (un espace vivant, autonome et diversifié). Enfin, la multi-chapelle permet la récupération des eaux de pluies.

Ce genre de structure en neuf représente un cout d’environ 60000€ … … C’est pourquoi je me tourne vers le marché de l’occasion relativement bien fournit en la matière. On trouve des occasions pour 8€ du m² à condition d’assurer le démontage sur place ainsi que le transport, sans oublier l’achat quasi impératif d’une nouvelle bâche plastique. Autrement dit, l’investissement pourrait être compris entre 15000 et 20000€ et la surface et la qualité que je pourrais me permettre d’acquérir dépendra de votre aide.

Paillage du terrain à Neuily l'évèque

C'est donc içi que se monteront les futurs jardins durant l'automne et l'hiver prochain en espérant etre prêt à démarrer la saison dans les meilleures conditions possibles. Reste en effet à amener l'eau et l'electricité au coeur des jardins, planter une haie bocagère qui bordera la parcelle, sans oublier biensûr le montage de la serre. Toute paire de bras disponnible pour quelques jours cet hiver sera la bienvenue.

Dans le cas ou un virement par internet vous indisposerai, MiiMOSA permet aussi l'envoi d'un cheque à mon adresse postale.

Je vous remercie en premier lieu pour votre lecture attentive et laisse içi mes coordonnées pour toute informations supplémentaire. N'hésitez donc pas à me contacter.

Pierre Cauquil

12, rue Diderot

52200 Langres

Tel : 06 95 06 26 01

Merci à tous et à bientôt peut-etre !

Terminé
Don avec contrepartie
5 305 € collectés

Objectif de 8 000 €
66 %

Recommander ce projet à un ami

Contreparties

Pour 15 € ou plus

Un panier de légumes

Un panier garnis de légumes de saison d'environ 2Kg. Merci à vous !


Disponibilité : Juillet 2018
Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 30 € ou plus

Un gros panier de légumes et une visite de l'exploitation.

Une visite pour deux des jardin ainsi qu'un panier garnis de légumes de saison d'environ 5Kg. Merci à vous !


Disponibilité : Juillet 2018
Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Une soirée cuisine locale avec les légumes du jardin.

Un bon repas pour deux personnes au chaud, entre amis et cuisiné à la maison avec les légumes du jardin. L'occasion de discuter, rigoler et partager. Merci à vous !


Disponibilité : Novembre 2017
Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Journée visite des jardins pour deux à cinq personnes et soirée cuisine locale

Visite des jardins en création et de la campagne sud haut marnaise. Repas de légumes de saison inclus et vous emporterez bien évidement de quoi manger bio pour un bon moment. Merci à vous !


Disponibilité : Mai 2018
Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 200 € ou plus

Un Week-end de visite du jardin maraicher

Visite des jardins en création et de la campagne sud haut marnaise. Hébergement à la maison et belles soirées en perspective. Ne pas oublier de prévoir de la place pour ramener les bons produits haut-marnais (légumes mais pas que ...). Merci à vous !


Disponibilité : Mai 2018
Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 400 € ou plus

Une semaine de vacances à la campagne

Une semaine pour discuter, découvrir les légumes et la haute marne et éventuellement donner un coup de main au jardin. Ne pas oublier de prévoir de la place pour ramener les bons produits haut-marnais (légumes mais pas que ...). Merci à vous !


Disponibilité : Mai 2018
Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Agriculture animals cattle 1276237
Prochainement

Projet de transition d'un collectif de 100 éleveurs Bio !

 
Prochainement
Prêt rémunéré
4%

Accompagnez ces paysans qui souhaitent se réapproprier leur outil de travail afin de favoriser le bien être animal et la vente directe