Poule cliche
Terminé
Prêt rémunéré
45 370 € collectés

45 370 € collectés
90 %

Recommander ce projet à un ami

Bien-être animal, un abattoir mobile pour réduire le stress

Valentin lance son abattoir mobile pour se rendre directement dans les fermes afin de réduire le stress des volailles dû au transport

par POUPART Valentin

Joué-sur-Erdre, France

Présentation du projet

Valentin lance son abattoir mobile pour se rendre directement dans les fermes afin de réduire le stress des volailles dû au transport

Le mot du porteur de projet

 

Un abattoir mobile comme alternative aux grands abattoirs qui servira le développement des Circuits-Courts ! 

 

Je m'appelle Valentin, je travaille dans le secteur agricole depuis 2011 après avoir fait une formation en logistique et en élevage. Petit à petit, je me suis spécialisé sur le secteur avicole, à force de discuter avec des éleveurs, j'ai compris qu'il y avait une problématique à explorer sur les élevages à taille humaine. 

J'ai donc créé ma société en juillet 2018 en Loire-Atlantique, après avoir réflechi longuement au concept ! 

Nous avons développé une semi remorque frigorifique de transformation de volailles. Elle est ambulante et autonome, ce qui nous permet de nous déplacer sur de petits sites de production de volailles. Cet abattoir mobile va de fermes en fermes pour procéder à l'abattage de volailles sans qu'elles n'aient à subir le stress engendré par les transports, ainsi l'animal, ne se rend pas compte qu'il rentre dans un abattoir.

 

Moi (Valentin à gauche) et Lucas mon cousin salarié devant notre camion 

 

L'aménagement a été finement réfléchi, Il permet également de travailler les volailes pour les conditionner sous film et barquette directement à la ferme. Cela répond à la fois à une demande des éleveurs mais aussi à une demande des consommateurs tant en terme de traçabilité que de mode de distribution. En effet, aujourd’hui, les consommateurs souhaitent privilégier les circuits-courts et 1 exploitation sur 5 fait le choix de faire de la vente directe.

Les français qui souhaitent mieux consommer, en circuit court, sont donc rassurés sur la qualité du produit, sa traçabilité et sur le respect du bien-être animal. Dans le même temps, notre solution permet à l'éleveur de mieux valoriser sa production, d'avoir la main sur sa commercialisation tout en étant assuré d'obtenir une protection sanitaire totale.

Nous revalorisons les campagnes et les produits locaux ! 

 

 

Avec notre petite structure mobile, l'abattage se déroule dans le plus grand respect de l'animal et des normes CE, qui garantissent la sécurité sanitaire et alimentaire des citoyens ainsi que la santé et la protection des animaux. En effet, l’ensemble des process qualité et de traçabilité ont été supervisés et validés par les services vétérinaires de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPPL 44 – Pôle volailles et oeufs).

 

 

C'est le premier système d’abattoir et de conditionnement itinérant en France (même s’il existe déjà dans 9 pays européens) qui répond à un véritable besoin pour les petits producteurs ayant déjà un atelier de « vente à la ferme » pour qu'ils puissent conserver leurs sites de production. 

Ce concept œuvre pour le bien-être des volailles mais c'est également une réponse lors des périodes de contamination virale, type grippe aviaire, qui limite tout déplacement animal.

Aidez moi à révolutionner l'abattage des volailles en France ! Participez au changement qu’on souhaite apporter aux consommateurs, aux éleveurs et aux animaux en soutenant financièrement notre projet !

A quoi va servir la collecte ?

Pour financer de manière collaborative mon projet, je fais appel à la communauté MiiMOSA à hauteur de 50 000€ pour : 

1. Refinancer un crédit de 30 000€ fait à un niveau de taux très élevé et initialement sur 3 ans.

  • Ce crédit a servit à financer du matériel de conditionnement et d'hygiène ainsi que la plomberie et l'électricité.

2. Acheter des matériels pour 20 000€, que j'avais prévu de louer et donc de payer plus cher.

  • Une plumeuse
  • Un bac de trempage 
  • Du matériel de découpe et de transformation

 

Un grand merci à vous tous pour votre soutien ! 

Valentin POUPART, le porteur de projet ;)

 

Éléments financiers

La présentation financière est issue de l’étude prévisionnelle réalisée par Valentin Poupart en association avec son cabinet de conseil FICAMEX. Cette dernière à été analysée et challengée par les analystes de MiiMOSA.


En milier d'euros 

2018/2019

Prévisions

2019/2020

Prévisions

2020/2021

Prévisions

2021/2022

Prévisions

Chiffre d'affaires 122 125 127 130
Autres achats et charges externes (41) (32) (33) (34)
Valeur ajoutée 82 93 94 96
Impôt & taxes (0) (0) (1)  (2)
Charges de personnel (37) (52) (56) (58)
Excédent brut d'exploitation 45 40 37 38
Dotations aux amortissements (27) (27) (27) (27)
Résultat d'exploitation 18 13 10 11
Résultat financier (7) (4) (3) (2)
Résultat courant 11 9 7 9
Charges exceptionnelles (1) 0 0 0
Impôts sur les bénéfices (2) (1) (1) (1)
Résultat net 8 8 6 8

Ci-dessous le bilan d’amorçage du projet :

Ressources d'exploitation (KEUR) Amorçage
Investissements corporels 148
Investissements incorporels 15
Trésorerie d'amorçage 14
Total patrimoine d'amorçage 177

 

Financement amorçage (KEUR) Amorçage
Apport en capital 3
Compte courant d'associé 14
Prêt du Crédit Agricole Aquitaine  100
Prêt d'honneur 10
Prêt MiiMOSA 50
Total patrimoine d'amorçage 177

en milliers d'euros 2018/2019 2019/2020 2020/2021 2021/2022
Capacité d'autofinancement 35 35 33 34
Remboursement Emprunts  (16) (18) (19) (16)
Remboursement MiiMOSA (6 mois de différé) (6) (14) (15) (15)
Marge de manoeuvre  13 3 -1 3

Aucun document pour le moment

Analyse de MiiMOSA

Le projet de Valentin apporte un réel service aux exploitations ayant des besoins d'abattages inférieurs à 1 000 têtes et commercialisant leurs produits en circuit-court.  De plus, son projet s'inscrit dans une démarche vertueuse de bien-être animal (réduction du stress et absence de transport).

On retiendra:

  • Un projet innovant, pour le bien-être animal et le développement des circuits-courts, cofinancé avec le Crédit-Agricole ;

  • Une capitalisation relativement faible mais des comptes courants renforcant les fonds propres ;

  • Un prévisionnel d’activité se basant sur une contractualisation à hauteur de 80%, ce qui sécurise la majorité du chiffre d’affaires ;

  • Des leviers de diversification du chiffre d’affaires non actionnés dans le prévisionnel (découpe, application web et franchise de l'activité) ;

  • Une belle marge d’EBE à hauteur de 30% ;

  • Attention au pilotage de la trésorerie notamment sur les années 2 et 3 ;

  • Attention à l’abattage qui nécessite un strict respect des normes d’hygiène ;

  • Un porteur de projet extrêmement motivé, connaissant bien le milieu agricole et disposant d’un important réseau avec une vraie stratégie positionnement.

Valentin sollicite l'épargne populaire sur un prêt amortissable de 48 mois au taux annuel de 3,5% intégrant un différé rémunéré de 6 mois qui permettra aux épargnants de percevoir des intérêts avant la première tranche de capital.

 

Stanislas Beguin - Responsable des relations Prêteurs Investisseurs

Terminé
Prêt rémunéré
45 370 € collectés

45 370 € collectés
90 %

Recommander ce projet à un ami

Évaluation et informations

A
B
C
I
Intérêts
3,5%
Périodicité
mensuel
dès décembre 2018
Durée
48 mois
Différé d'amortissement
6 mois
Vous aimerez peut-être
8bbaabd1 3448 4c25 b403 96b7fbb14d68
Prochainement

Aidez Justin et Gilles à agrandir leur exploitation

 
Prochainement
Prêt rémunéré

Justin et Gilles souhaitent acquérir 4 ha de terres supplémentaires pour sécuriser l'autonomie alimentaire de leur troupeau