Soutien à l'installation d'un vigneron bio en Bugey
par Luc BAUER

Parrainez un fût de vin du Bugey produit avec passion en biodynamie sur des coteaux en cours de réhabilitation.

Le projet

Bonjour à tous, AmisMosa!

Je me présente: je suis Luc BAUER, 33 ans, néo-vigneron en biodynamie dans le Bugey. Un rêve en passe de devenir réalité : grâce à vous!

P1010007.JPG

Après différentes expériences en tant que stagiaire et salarié sur des domaines viticoles en France et à l'étranger, j'ai contracté le virus de la vigne et des vins de terroirs. Entre 2010 et avril 2015, j'ai occupé un poste de conseiller pour une association de vignerons bio à temps partiel. Pour allier théorie et pratique, j'avais dans l'idée de trouver quelques vignes à reprendre pour faire mon propre vin, et occuper mes temps libres. 

Le hasard de la vie, de rencontres en discussions, m'a amené à poser mes valises dans le Bugey, magnifique région préservée à deux pas de Lyon, de la Savoie, de la Suisse. Ce petit bout de terre se situe entre le sud du massif jurassien et le fleuve Rhône, la plaine de Bresse à l'ouest et les premiers contreforts Alpins à l'est. J'ai ainsi repris quelques parcelles en 2011 sur un coteau oublié d'une vallée sauvage et ensorceleuse : la vallée de l'Albarine, en plein coeur du Bugey. 

Photo_vignes_Luc_BAUER.png

J'ai patiemment débuté le travail de la vigne sur 0,8 ha en double-activité. Première récolte de mes raisins en 2011, en parallèle de mon emploi salarié. 

Ce choix de m'installer sur une petite surface et de poursuivre mon activité salariée avait deux ambitions : 

- Parfaire mon expérience de la filière viti-vinicole au contact de vignerons bio de toute la région Rhône-Alpes, innovants et ingénieux.

- Assurer un financement pour les (nombreux) investissements de départ pour le lancement de ce domaine. 

Ainsi est né le Domaine des Grangeons de l'Albarine !

Composition1.jpg

Les lignes directrices de mon activité de vigneron:

- Respecter l'environnement, la qualité des eaux, la qualité de l'air,

- Respecter la santé des hommes qui font le vin et de celles et ceux qui le boivent.

Ainsi, j'ai fait le choix exigeant de l'agriculture biologique, avec une démarche de certification dès 2011 des premières parcelles reprises (label bio à partir du millésime 2014, après les 3 premières années de conversion). 

Je pratique aussi la biodynamie par conviction rationnelle des effets bénéfiques sur le sol, les plantes, les fruits produits : travail selon les rythmes planétaires, utilisation des préparas, sans certification cependant (trop petite exploitation pour supporter deux certifications payantes).

- Produire des vins authentiques, propres à leur terroir d'origine et agréables à consommer, tout simplement. Ceci notamment en travaillant des cépages endémiques tels l'Altesse (ou Roussette) en blanc et la Mondeuse en rouge, 2 cépages typiques de la Savoie et du Bugey.

- Associer à la viticulture un projet de réhabilitation d'un véritable patrimoine culturel : le coteau d'Argis comptait 100 ha de vignes en 1900 et uniquement 1,2 ha aujourd'hui (bientôt 1,5 ha en 2016 !), re-dynamiser une région qui se désertifie par une activité novatrice et originale.

Malgré des millésimes difficiles (gel en 2012, humidité en 2012 - 2013 - 2014 dans cette région au climat semi-montagnard), j'ai persisté pour arracher aux éléments quelques hectolitres de nectar que je distribue aujourd'hui auprès de professionnels reconnus, charmés par la finesse de ces vins issus de ces terroirs oubliés. Les vins du Domaine se consomment à Paris, à Lyon, et une partie est exportée au Japon et aux USA.

P1010015.JPG

Ceci m'a franchement encouragé à persévérer car le résultat dans les verres comme les commentaires de mes clients m'ont conforté dans mon idée : ces terroirs, ces coteaux pour la plupart oubliés ou peut prisés par les "locaux" recèlent de véritables trésors pour la production de grands vins de terroirs, typés, originaux, digestes et élégants.

Ainsi aujourd'hui:

J'ai l'opportunité de reprendre quelques parcelles dès 2015, dont une sur le site principal de l'exploitation (commune d'Argis, vallée de l'Albarine), mais aussi sur deux autres sites, distants d'une vingtaine de kilomètres chacun, avec des parcelles de vieilles vignes et aussi certaines parcelles plantées avec des cépages typiques de la région: Altesse et Mondeuse. 

IMG_20150507_181506.jpg

Aussi, depuis avril 2015, j'ai fait le choix  du grand saut, à savoir quitter mon activité salariée pour me consacrer à mon activité viticole grandissante. Je travaille donc depuis le printemps 2015 près de 2,5 ha de vignes, dont 1,6 ha de coteaux très pentus (25 à 40%), seul, avec très peu de mécanisation. 

Je prévois par ailleurs la plantation d'une nouvelle parcelle sur le coteau d'Argis en Altesse en 2016, et d'ailleurs si le financement participatif via MiiMOSA dépasse mes espérances, les fonds excédentaires pourraient m'aider à financer une petite partie de cette plantation!

IMG_20150601_163528.jpg

A quoi va servir la collecte ?

Depuis 2011, j’investis mes fonds personnels dans ce projet. Je dispose déjà d'une bonne partie du matériel nécessaire (petit matériel) pour le travail de la vigne. J'ai aussi acheté du matériel pour la vinification et l'élevage des vins, la mise en bouteille que je gère moi-même, un pressoir, etc.

20131019MD-_(82).JPG

Avec l'agrandissement des surfaces et donc des volumes potentiellement produits, il convient encore d'investir dans du matériel de vinification et d'élevage : cuves de vinification et tonneaux, des demi-muids de chêne pour l'élevage.

Par ailleurs, après avoir loué un bâtiment (ancienne grange bugiste) pendant 4 ans, nous venons de l'acquérir avec mon épouse dans le but d'aménager un étage en habitable pour vivre sur place. Si au rez-de-chaussée les locaux professionnels sont assez fonctionnels (cuvage, cave, stockage bouteilles, stockage matériel) il y a de gros travaux d'isolation à prévoir pour gagner en inertie thermique (importante pour une bonne conservation des vins) et économiser en énergie (chauffage hiver et clim été!). De même, il convient de réaliser un système (fabrication maison appliqué en mural : tuyaux de jardin, vannes et raccords) de circulation d'eau froide (produite par un refroidisseur de tank à lait récupéré) pour le refroidissement des cuves lors des vinifications.

P1010080.JPG

Il me manque par ailleurs encore quelques outils bien pratiques pour le stockage et la manipulation des bouteilles : tire-palette et caisses-palettes métalliques.

Pour développer mon activité et réaliser ces investissements, j'ai besoin de vos soutiens 

- 3 demi-muids (tonneaux de 500L) = 800 €

- 4  tonneaux (228L) = 200 €

- 3 cuves fibres de verre et inox de 30 hL = 1000 €

- Isolation cuvage et chai à fûts = 1000 €

- Système de circulation eau froide = 500 €

- Tire-palette = 200 €

- Caisses-palettes métalliques = 800 €

Total: 4 500€

Comme exposé ci-dessus, si le financement dépasse mes espérances, les fonds supplémentaires serviront à financer la plantation d'une nouvelle parcelle en 2016: défriche du terrain de 3000 m², terrassement pour faire chemins d'accès et "tournières" en bout de rangs (investissements d'environ 5000 €)  plants et palissage (environ 4500 €).

Merci à tous pour votre soutien. A très bientôt au Domaine des Grangeons de l'Albarine !

40
contributeurs

0
jour restant

Financé avec succès !

5 930 €
récoltés

4 500 €
objectif

Votre contribution vous sera intégralement remboursée si le projet n'atteint pas 60% de son objectif. Soutenir ce projet

Luc BAUER

Vigneron

Argis, France

Contreparties
Pour 15 € ou plus

Votre nom sur le fût parrainé, sur le blog et la page Facebook du domaine + dégustation au domaine du vin en fût.

Livraison: Avril 2016

5

Vous ne pouvez pas sélectionner cette contrepartie
Pour 35 € ou plus

Contrepartie précédente + une bouteille du Domaine des Grangeons de l'Albarine, spécialement sélectionnée pour vous. A réceptionner sur place lors de la dégustation.

Livraison: Avril 2016

3

Vous ne pouvez pas sélectionner cette contrepartie
Pour 50 € ou plus

Contrepartie à 15€ + 2 bouteilles du Domaine des Grangeons de l'Albarine, spécialement sélectionnées pour vous. A réceptionner sur place lors de la dégustation ou Livraison France Métropolitaine et Corse.

Livraison: Avril 2016

8

Vous ne pouvez pas sélectionner cette contrepartie
Pour 75 € ou plus

Contrepartie précédente + invitation à la soirée des donateurs comprenant dégustation du vin en fût ET repas autour du four à bois de la cave du Domaine des Grangeons de l'Albarine.

Livraison: Avril 2016

7

Vous ne pouvez pas sélectionner cette contrepartie
Pour 100 € ou plus

Votre nom sur le fût parrainé, sur le blog et la page Facebook du domaine + invitation à la soirée des donateurs comprenant dégustation du vin en fût ET repas autour du four à bois de la cave du Domaine des Grangeons de l'Albarine + 2 magnums du domaine, spécialement sélectionnés pour vous. A réceptionner sur place lors de la dégustation.

Livraison: Avril 2015

8

Vous ne pouvez pas sélectionner cette contrepartie
Pour 200 € ou plus

Votre nom sur le fût parrainé, sur le blog et la page Facebook du domaine + visite guidée personnalisée avec dégustation de vins + goodies (T-shirt, sac en coton bio du domaine) + invitation à la soirée des donateurs comprenant dégustation du vin en fût ET repas autour du four à bois de la cave du Domaine des Grangeons de l'Albarine + 1 coffret découverte 6 bouteilles du domaine. A réceptionner sur place lors de la dégustation.

Livraison: Avril 2016

5

Vous ne pouvez pas sélectionner cette contrepartie
Pour 350 € ou plus

Contrepartie précédente mais "coffret découverte" de 6 bouteilles par an pendant 3 ans + 2 magnums du Domaine des Grangeons de l'Albarine, spécialement sélectionnés pour vous. A réceptionner sur place lors de la dégustation ou Livraison France Métropolitaine et Corse.

Livraison: Avril 2016

4

Vous ne pouvez pas sélectionner cette contrepartie