Brasserie La Roque

Bonjour, moi c'est Odin !
Avec un nom comme ça on me prévoyait un grand destin ! Se battre avec des ours à main nue, déplacer des montagnes ou encore jouer avec des éclairs ! Plutôt que de jouer avec le feu, je préfère me lancer dans la bière.
Je mêle comme beaucoup de gens de ma génération culture et nature.
Passionné de lecture, de théatre et de danses je trouve fou ce que l’esprit peu produire !
Mais en tout hyper actif qui se respecte, je ne tiens pas en place. De la course à pied, je me mets au vélo à travers les doux paysages du piémont pyrénéen. Mon premier salaire à 18 ans s'est matérialisé d'acier et de pneus. Un Cannondale qui dormait avec moi dans ma chambre d'étudiant. Un matin d’août on s'est réveillé, muni d'une tente et d'un réchaud, on est parti faire une traversée des Pyrénées. Petite anecdote, je salue les bergers pyrénéens pour leur hospitalité, eux qui m’ont laisser dormir dans la paille de bergeries plus d’une fois!
Dernièrement je me suis reconnu dans les valeurs d'un sport tout nouveau, basé sur le fair-play, la mixité, et l’auto-arbitrage, l'Ultimate frisbee.
Et la bière ?
Brasseur amateur depuis 3 ans, C'est en Écosse que j'ai eu la révélation (je vous raconterai à l’inauguration). En tout cas j’y vois le moyen de communiquer de la bonne humeur, d’inviter à la convivialité et de partager une passion. En plus, (avec modération) c’est très bon pour la récupération.
Hier ingénieur procédés dans des usines de fabrication de levures, je suis bien décidé maintenant à les utiliser.
De Toulouse à la Belgique en passant par l'Argentine, j'ai expérimenté différentes manières de brasser. Autant de pratiques qui m'enseignent que rien n'est impossible si on veut s'en donner les moyens.
Aujourd'hui vieux loup de mer (#24 ans), je suis de retour sur l'exploitation familiale à Ordan-Larroque dans le Gers, où on commence à tout mettre en place.
Je gère les travaux de la brasserie, avec mes amis et amis de la famille qui ont spontanément répondu présent pour donner vie au projet !

Coté culture, mes parents adorés ont déjà récolté l'orge de brasserie (orge de printemps 2 rangs variété RGT Planet bio) en 2017.


​Cette récolte a été stockée chez OGR Ordan Larroque puis triée car nous n'avons pas cette capacité sur place, mais en gardant sa traçabilité nous le récupérons pour le faire germer et malter à la malterie du Vieux Silo à Salvagnac. Ceci fournira la matière première pour la production de la brasserie La Roque. Actuellement j'organise les semis 2018 pour la production de bière 2019.

L'idée c'est de tout faire, de l’épi au demi !