La Ferme aux milles abeilles

J'aime mon métier d'électricien, mais à l'occasion d'un déménagement, et suite à un petit accident j'ai eu envie de passer un peu à autre chose. J'ai fait un bilan de compétences, et on a identifié que je suis passionné par l'environnement, la biodiversité, les milieux naturels, et le jardin. J'ai bien essayé d'envoyer des candidatures pour compter les poissons dans la mer, ou pour sauver les huîtres, mais je n'ai obtenu que peu de réponses, toutes négatives. J'ai aussi passé un concours en candidat libre pour la gestion d'espaces naturels, je m'en suis assez bien sorti, mais, c'était insuffisant au vu du nombre de participants.
Je me suis donc orienté dans l'agriculture, pour essayer de me rapprocher de cette nature. J'ai ensuite participé à un stage pour futurs agriculteurs, intitulé " de l'idée au projet". J'ai rencontré des agriculteurs, j'ai envisagé des reprises de ferme, mais n'étant pas issu du monde agricole, et pas argenté, je n'ai pas pu avancer.
J'ai par contre trouvé, par le biais d'une petite annonce, une offre de reprise pour une parcelle de vigne. Je suis allé la voir, et la vigne m'a plu.
Je suis devenu un petit peu viticulteur. J'ai fait plusieurs formations pour être en mesure d'apporter les meilleurs soins à la vigne. J'ai appris à conduire un tracteur, bien que je ne m'en serve pas aujourd'hui.
J'aurais du apporter mon vin en coopérative, mais la quantité étant faible, cela m'aurait coûté plus cher, que de le laisser sur pieds. Je n'en avais pas les moyens.
Je me suis donc mis en recherche d'une solution pour vinifier.
Un vigneron m'a finalement prêté une cuve pour mener à bien le millésime.
On a sorti une bouteille de vin, dont je suis plutôt très content.