L'Echo-Village

L'Écho-village : un projet durable pour le #MieuxVivreEnsemble

C’est un projet global qui vise à contribuer au mieux vivre dans les territoires péri-urbains de la métropole lilloise. Nous comptons ainsi agir pour le bien-être de nos concitoyens en impactant leur vie quotidienne, tout en favorisant le développement durable de notre territoire.
• La santé publique
L’aquaponie est un modèle d’agriculture raisonnée. La production sera une alimentation de qualité, sans aucun produit phytosanitaire (ni engrais, ni pesticides ou insecticides).
L’Écho-village a pour objectif de valoriser une alimentation locale, saine et durable, en favorisant les circuits courts. L’ensemble de la production brute et transformée sera destiné aux particuliers, aux commerces de proximité ainsi qu’aux restaurants gastronomiques des Hauts-de-France.
• L'Économie circulaire et l'Upcycling
L’ensemble des déchets issus de la production aquaponique seront valorisés : les déchets organiques serviront à alimenter un poulailler et les peaux de truites issues de la production piscicole seront transformées en cuir de truite.

Le fonctionnement même de l’aquaponie promeut le respect de l’environnement et l’économie circulaire avec le recyclage de l’eau et la faible consommation d’énergie.
Le projet se veut respectueux de la biodiversité grâce à sa dimension permaculturelle, et la diversité de la production végétale.
• La transition énergétique
Tous les bâtiments de l’exploitation seront bioclimatiques, aussi bien les serres pour les cultures que les bureaux ou les espaces de stockage, de transformation et de conditionnement de la production.
L’ambition est de rendre le site complètement autonome grâce à une production d’énergie sur place.


• L'insertion professionnelle et la lutte contre le chômage
Des emplois seront créés sur l’exploitation, notamment pour la production agricole, mais également pour les activités annexes telles que la transformation, le conditionnement, et la livraison. Nous avons également à cœur de promouvoir la formation professionnelle et l’apprentissage en nous associant aux écoles et centres de formation de la région pour le recrutement de nos futurs collaborateurs.
Le projet vise aussi à accompagner d’autres porteurs de projets dans le secteur de l'UrbanFood. Pour cela, le site comprendra un lieu de vie...
• Les enjeux de territoire et du lien social
L’Écho village porte une ambition beaucoup plus large qui est celle de renforcer le lien social en zone péri-urbaine. C’est un projet d’inclusion, de partage et de transmission intergénérationnelle, ainsi que d’éducation à la citoyenneté et au vivre-ensemble.
Pour ce faire, nous réaliserons à terme des visites pédagogiques pour les écoles du territoire, ainsi que différentes actions de sensibilisation en lien avec l’exploitation sur les thématiques de l’équilibre alimentaire, du recyclage des déchets ou encore du développement durable.
Dans cette optique d’échange et de partage, nous avons la volonté de travailler en réseau avec les différents acteurs du territoire : les communes ou collectivités territoriales, les entreprises ou les associations.

La ferme de l'Écho-village, par amour de la biodiversité et de la nature humaine…

Pour aller plus loin dans la compréhension du projet…
1 / An 1 et 2 : Un lieu de production alimentaire, écologique et circulaire
L’Écho village sera une exploitation aquaponique.
L’aquaponie est un mode de production associant la pisciculture et le maraîchage hors sol. Chacune de ces activités s'alimentent entre elles en circuit fermé. De ce fait, la production sera composée de fruits et de légumes gourmets, d’aromates et de fleurs alimentaires et de jeunes pousses, ainsi que des truites et de l’anguille. Nous développerons à court terme une activité de transformation des productions piscicole et végétale (truite fumée, marinade, tartare, œufs, confits…), afin de permettre la pérennité de l’entreprise.
Au sein de la ferme, je souhaite pouvoir développer via ce modèle aquaponique un élevage de sandre et de Carpe Koï en outdoor en circuit fermé recirculé, ce qui n'existe pas actuellement.
Pour la nourriture des poissons, je suis en relation avec une société française spécialisée dans les farines d'insectes.
La ferme sera la première de ce type dans les Hauts-de-France et la plus grande d'Europe en surface de culture. La production est vendue à toutes catégories sociales via de la vente directe afin de sensibiliser l'ensemble de la population à la production locale et de saison, aux restaurants gastronomiques des Hauts-de-France, ainsi qu'aux supermarchés proches de l'exploitation.
Dans une démarche d'Économie Circulaire et d’Upcycling, je souhaite intégrer des activités de recyclage des déchets. Les peaux de poissons seront transformées en cuir, les viscères en farine pour les poissons, les déchets organiques issus des légumes sont intégrés dans un poulailler et un lombricomposteur générera du thé qui sera valorisé en engrais naturel pour d'autres cultures.
2 / An 2 : Un lieu de sociabilité, inclusif, interactif et éducatif
Une fois l’activité principale de production alimentaire mise en route, la ferme de l’Écho village a vocation à intégrer d’autres activités favorisant le bien vivre ensemble ainsi que le lien social en zone péri-urbaine, à travers la création d’espaces de coworking afin développer le télétravail.
Dans notre volonté de s’inscrire dans un modèle de développement durable, nous souhaitons développer des actions de sensibilisation au bien mangé (sain, équilibré, frais et local) tout en valorisant la saisonnalité des aliments et la richesse de notre patrimoine culinaire régional. Dans cette optique, nous ambitionnons de mettre en place des visites pédagogiques, des cours ou des démonstrations de cuisine, des formations sur le recyclage des déchets et la construction de composteurs.
Pour ce faire, nous avons la volonté de nous associer avec les écoles du secteur ainsi que les autres acteurs qui font vivre notre territoire : les collectivités, les entreprises, les associations…
Nous avons réellement à cœur de favoriser le lien social, le lien intergénérationnel dans un but de réconcilier toute la population avec la Nature.
3 / An 2 et 3 : Un tiers-lieu agricole d’innovation, de recherche et de mutualisation
À plus long terme, nous souhaitons faire de l’Écho village une terre d’innovation et un centre d’impulsion économique au sein de notre territoire péri-urbain.
Nous avons la volonté de développer, à côté du lieu de production, un lieu de vie via un bâtiment bio sourcé, autonome énergétiquement à l'intérieur de serres bioclimatiques de production et en faire un lieu de travail collaboratif où diverses sociétés liées à l'alimentation, à l’agriculture urbaine ou à l’économie sociale et solidaire pourront y héberger leurs activités. Nous prévoyons également de créer un incubateur afin de permettre aux porteurs de projets de pouvoir bénéficier de notre expérience et faire avancer la recherche et l'expertise sur nos métiers d’avenir.
Nous créerons aussi avec un espace détente, une salle visioconférence, de l’habitat partagé, des espaces artistiques, un restaurant et une cantine partagée, une crèche et un repair café. Après le développement complet du projet, nous souhaitons essaimer ce projet dans plusieurs territoires péri-urbain français.
Vous aurez donc compris que nous portons l’ambition de développer un projet favorisant le développement durable. L’Écho-village se veut être un lieu éco-responsable, un lieu de promotion du lien social et un lieu d’innovation économique.
Merci pour votre attention et votre soutien !