Ma t%c3%aate 1

Plantation Te Fenua

Né le 9/1/79 à Poissy en région Parisienne d’une mère Polynésienne et d’un père Français, Marotea grandi entre la région parisienne, le pays basque et la commune de Pirae jusqu’en 1998 ou il intègre l’ISTOM (Ingénieur en agro-développement international) puis successivement l’ENSIA SIARC (Ingénieur agro-alimentaire), en France.
Il commence à travailler en janvier 2004 à la Brasserie de Tahiti, puis devient gérant de Tahiti Plantations début 2005. Il développe en parallèle une production d’ananas bio certifiés sur un terrain familial à Toahotu et devient ainsi le premier fructiculteur certifié bio de Tahiti.
Il intègre la Brapac mi 2005 en tant que Directeur de Production pour développer leurs activités industrielles naissantes.
Il connait alors la joie d’être père une première fois grâce à Lola, née en 2006 puis une seconde fois grâce à Clara-Tea, née en 2009. Il concrétise son union avec sa femme Pascale, rencontrée en 2004 et se marie en 2012. Il termine alors la construction de leurs maisons familiales cette année-là après avoir débuté en 2008. Il utilise ses connaissances en bio pour monter une menuiserie alternative traitant les bois locaux et parmi les essences prestigieuses comme le manguier, le cocotier ou encore le purau et le gommier rouge.
En 2014, il relance les plantations de canne à sucre bio à Tahiti sur sa parcelle certifiée bio 8 ans auparavant. Avec sa production il retrouve d’anciennes variétés de canne à sucre, base des premiers rhums pures cannes bio de Polynésie française.
Il devient Directeur d’exploitation de la société Pacific drinks en 2016, année où sont lancés les Tahitian Cola et Rhum Mana’o. Il s’inscrit alors en thèse de doctorat à l’UPF, co-dirigée par le CIRAD (recherche internationale en agronomie), qui vise à prouver la singularité des cannes de Polynésie française et le rhum qui en est issue.
Il à la joie d’être père à nouveau en 2017 grâce à Ulysse, enfin un garçon !