Zuivelproducten

Exploitation laitière familiale dans le Tarn

Accompagnez la modernisation de notre exploitation de qualité, qui favorise une approche plus naturelle de la traite.

gaec du puech d'arthus

SIREN : 824254130

Fréjairolles, France

Eindigde

Crowdlending

3,25%

79.286 € ingezameld

Doelstelling 80.000 €

99%


gefinancierd project

the 02/08/2019

Rentevoeet

3,25 % / year


Vervaldata

Monthly


Uitgesteld

afschrijfbaar met uitstel van 12 maand


Duur

36 month


Rangorde van terugbetaling

Junior


Minimum bedrag

50


Deel dit project

Project

Bijdragers

251

Nieuws

Opmerkingen

18

Financiën

Het woord van de projectleider

Bonjour, je suis Pierre agriculteur avec mon père Jean-Luc dans le Sud de la France et je souhaite investir pour la modernisation notre exploitation agricole.

Le GAEC du Puech d'Arthus, plusieurs générations d’agriculteurs :

L'histoire commence par mes grands-parents. Étienne, né en 1935 vient travailler sur la ferme de son grand père et Charlette, ma grand-mère, le rejoint pour développer une ferme polyvalente de vaches, volailles, céréales et vignes.

Jean-Luc, né en août 1962 (aîné des 3 qui passeront tous par l'École d'Ingénieurs de Purpan), s'installe en 86 et choisit de développer une activité de vaches laitières en contractualisant la production avec la coopérative Sodiaal. Mes grands-parents eux s'occupent des canards gras jusqu'en 2003.

Et moi, Pierre né en juillet 1990, je fais mes premiers pas dans la salle de traite, grandi avec les animaux et m'occupe très vite des veaux. Aîné des 4 enfants, je suis le seul intéressé par la ferme, je souhaite dès l’age de 5 ans reprendre cette dernière. Déjà à 10 ans, je conduis le tracteur et fais la traite seul. Puis viendra les concours de vaches avec la préparation et présentation sur le ring. Enfin, à partir 14 ans, je gère toute la partie sélection et concours.

J'ai aussi fait le choix de l'école Purpan alors que je ne suis pas fan des études, mais la passion du métier et du monde agricole ont primés !

 

 

Le GAEC du Puech d'Arthus et son projet ambitieux :

Aujourd’hui notre exploitation c'est 80 vaches Prime Holstein adultes et 85 ha de terres et pâturages. C’est aussi une salle de traite de 2x5 postes, avec trois traites par jour (plus de lait mais surtout des mamelles moins épuisées donc moins de maladies mammites et des vaches vieillissant mieux).

Demain notre exploitation ce sera 110 vaches et quelques Jersiaises (parce qu'elles sont mignonnes et produisent un lait riche) pour 85 ha et surtout deux robots de traite Lely 45.

Waar is de collectie voor?

Pourquoi investir dans un robot de traite ?

  • Pour pouvoir gagner un peu de temps et se libérer des astreintes. Je me marie fin août, je veux avoir du temps pour ma future femme, Céline qui est ATSEM (et qui a donc 16 semaines de congés par an et tous ses week-ends). Je veux être libre pour passer du temps avec mes enfants (quand j'en aurai !) et ne pas avoir à traire aux horaires où il faut aller à l'école, sport ou autre.
  • Pour avoir de meilleures performances techniques et économiques. Plus de lait, plus d'informations sur les vaches, comme la température et la conductivité du lait. Ce sont des indicateurs qui peuvent alerter sur une mammite à venir, pas encore visible par l'homme. On peut traiter avec de l'homéopathie et phyto aromathérapie. Aucun antibiotique pour mes vaches, pas d'infection, pas de lait jeté et des vaches en bonne santé.
  • Pour le bien-être animal, nous ne forçons jamais nos vaches à aller à la traite. Elles sont attirées par l'aliment et vont se faire traire quand elles en ressentent le besoin. C'est une approche plus naturelle. Elles deviennent autonomes et on réduit ainsi la présence de l'homme pour avoir un troupeau plus calme et moins stressé par des traites à heures fixes.

On souhaite travailler en 2 lots en fonction pour accroitre le pâturage et donc une meilleure performance économique en plus du bien-être de nos vaches.

Ainsi, en me libérant du temps, je vais lancer en parallèle un projet d’agroforesterie sur la ferme en replantant des arbres dans les prairies et en faisant des haies tout autour.

L’investissement est important (320 000 euros) et la Banque Populaire participe pour 240 000 euros en complément du prêt MiiMOSA.

Concrètement, MiiMOSA vient avancer les subventions européennes d’investissement que j’ai obtenu pour la modernisation des bâtiments d'élevage.

Merci pour votre confiance !

Pierre Carensac, agriculteur passionné par son métier !

 

Simuler vos intérêts


En investissant

Par exemple, sur un investissement de 1000EUR vous percevrez 100.93EUR

Je percevrai - soit - d'intérêts.

1

Selecteer een project

afhankelijk van het thema, het rendement en de terugbetalingsvoorwaarden.

2

Bepaal het bedrag

en rond uw investering af door uw account in enkele minuten aan te maken.

3

Investeer uw geld

en ontvang tot 7% jaarlijkse bruto rente.

4

Ontvang uw terugbetalingen

en investeer opnieuw of neem uw geld gratis op.

Nieuwe te financieren projecten

alles zien

D-26

Crowdlending

3,50%

Production de fruits locaux et biologiques

Voedselzekerheid en soevereiniteit

Klimaat

Banen en gebieden

24.325 € ingezameld

Doelstelling 70.000 €

34%

srl les fraises d'adam et ses legumes

Huy, Belgique

D-17

Schenking met beloning

Une nouvelle autonomie chez Au Vent des Champs !

Voedselzekerheid en soevereiniteit

Gezondheid en welzijn

Biodiversiteit

5.038 € ingezameld

Doelstelling 12.000 €

41%

pierre bastens et axelle orban

Bombaye, Dalhem, Belgique