Statistiques de l'offre de prêt participatif

Depuis son lancement en mars 2018

Mis à jour le 11/04/2021

100% Taux de succès
22 512 139 € Prêts pour financer l'agriculture et l'alimentation
2 284 837 € Capital reversé aux citoyens
252 346 € Intérêts reversés aux citoyens
0%
Défaut > 60 jours (en montant du capital restant dû)
0%
Défaut > 60 jours (en nombre de projets)
3,02%
Retard > 60 jours (en montant du capital restant dû)*
8,06%
Retard > 60 jours (en nombre de projets)*

* 13 projets en retard :

Projet 1: Nous avons malheureusement appris le décès du dirigeant de l’entreprise. En l'absence de repreneur, la famille a décidé de procéder à la liquidation judiciaire de l’entreprise.

Projet 2: L'impact économique engendré par le confinement et la fermeture des établissements de restauration a conduit l'entreprise à se placer en liquidation judiciaire.

Projet 3: Les conséquences économiques liées à la crise sanitaire du coronavirus entraînent l'entreprise dans une situation de cessation de paiement en raison d’un arrêt de la restauration hors foyer.

Projet 4: Suite à la perte d’un important client, l'entreprise a négocié avec l'ensemble de ses créanciers (dont ses banques) un report temporaire d’échéances. L'activité se redresse en accentuant le développement de la vente directe.

Projet 5: En raison d'aléas techniques lors de l’installation, le lancement de la vente directe s'est fait avec du retard entraînant des décalages de trésorerie et donc un report provisoire des échéances.

Projet 6: Du fait des aléas économiques vécus par sa coopérative partenaire, l'arboriculteur se retrouve face à des retards de paiement nécessitant un étalement des dettes sociales pour couvrir sa dette MiiMOSA.

Projet 7: La coopérative n’ayant pas encore payé l’intégralité des avances sur la vendange, ce viticulteur se retrouve avec une trésorerie ponctuellement insuffisante face aux charges de récolte.

Projet 8: Suite à des aléas sanitaires sur la plantation et l’impossibilité en agriculture biologique de s’en protéger par des traitements chimiques, la société a fait face à une baisse de rendements importante entraînant des difficultés de trésorerie. L’agriculteur a demandé un report de ses échéances afin de gérer l'impact de cette situation climatique.

Projet 9: Un retard dans les travaux du site de production empêchant d’exploiter complètement l’outil associé au démarrage des échéances du prêt finançant l’outil sont à l’origine des problèmes de trésorerie qui feront l’objet d’un étalement après concertation des créanciers.

Projet 10: L'impact économique engendré par le coronavirus et la fermeture de l’établissement ne permet pas à la restauratrice de rembourser ses échéances pour le moment.

Projet 11: L'impact économique engendré par le confinement et la fermeture des établissements de restauration entraîne un manque de trésorerie. Un report des échéances est en cours de négociation avec l'ensemble des partenaires financiers.

Projet 12: Face à la crise du coronavirus, l’épicerie a cessé son activité car une partie importante de son activité était portée par de l'événementiel autour d’ateliers de dégustation.

Projet 13: L’entreprise a réalisé d’importants investissements industriels en 2019. L’essentiel de son activité (90% des revenus) est orienté auprès d’établissements de restauration et de manifestations extérieures. Face à la crise du coronavirus, la société a demandé un premier report de ses échéances afin de gérer l'impact de la crise sanitaire. Un second report est en cours de négociation avec l’ensemble des créanciers.

Taux de défaillance réglementaire

Les indicateurs présentés sont représentatifs de l’intégralité des projets ouverts au public et financés sur la plateforme. Ils ne sont en aucun cas un reflet des indicateurs individuels de chaque prêteur de la plateforme.

Télécharger les rapports annuels de MiiMOSA