Aidons Babeth à sauver et pérenniser sa ferme pédagogique

Ma ferme équestre pédagogique rassemble 17 chevaux et poneys mais aussi une vaste basse-cour, accueillant enfants et personnes handicapées.

par Babeth BURBAN

Chamberet, France
J-28
Don avec contrepartie
0 € collecté
Objectif de 5 050 €
0 %
Contribuer

Votre contribution vous sera intégralement remboursée si le projet n'atteint pas 60% de son objectif.


Partager ce projet

Présentation du projet

Je m’appelle Elisabeth Burban, mais tout le monde m’appelle Babeth. J’ai 59 ans et je tiens seule un centre équestre en Haute-Corrèze qui rassemble 17 chevaux, doubles poneys et poneys, mais aussi des chèvres, une ribambelle de lapins de toutes les tailles, des poules, coqs, canes et canards de toutes les couleurs, des dindes, dindons et un couple de cailles (mes chouchous !), des pigeons et tourterelles, des cochons d’Inde… et bien sûr des chiens et des chats.

  

Babeth avec le fidèle Jappeloup, le cochon d’Inde Rosette et le jeune Oups.

Car il s’agit d’une ferme pédagogique : je propose à mon public, essentiellement des enfants et adolescents débutants ainsi que d’adultes en situation de handicap, de découvrir parallèlement à l’équitation tous les petits animaux de la ferme.

Je recueille aussi des chevaux que leurs propriétaires n’arrivent pas à dresser ou qui ont des troubles du comportement.

Les piliers du club : Niquita, Halbina et Lorenzo.

    

Maître Canard de Barbarie. — Le dindon « Super Glu ». — Un des ténors de l'écurie.    

  

Bambi, la mascotte. — Rencontre inattendue…

Cela fait maintenant 18 ans que ma petite arche de Noé vit en harmonie.
Malheureusement, le 17 mars dernier, tout s’est arrêté…

Pendant le confinement, je me suis retrouvée terriblement seule, sans mes « grandes » : les jeunes filles qui viennent ici depuis toujours et qui m’aident à faire les box et à soigner et déplacer les chevaux. Ça a été très fatigant mais j’ai réussi à atteindre mon objectif : que tout le monde reste en bonne santé !

Double peine : pendant cette période je n’ai plus eu aucune source de revenu, alors que tout ce petit monde coûte cher à nourrir et à soigner. Car il y a ici beaucoup d’animaux âgés qui doivent souvent consulter le vétérinaire, et je ne dispose pas de suffisamment de prés pour nourrir entièrement les chevaux à l’herbe.

  

Salut final du carrousel lors de la fête du club. - En balade…

Après cette épreuve, au déconfinement, j’ai eu une nouvelle mauvaise surprise : bien que j’ai pris les mesures sanitaires voulues, seules les « grandes » sont revenues ; la plupart des enfants ainsi que les adultes en situation de handicap sont retenus chez eux pour diverses raisons liées à la pandémie.

Et comme, de même que tous les centres équestres, je suis administrativement rattachée depuis 2005 au secteur agricole (MSA), je ne peux obtenir aucune aide de l’État pour compenser ma baisse de chiffre d’affaires.

Les choses vont – je l’espère ! – revenir progressivement à la normale, mais comment s’en sortir en attendant ?

Je lance donc cet appel aux dons dans l’espoir de pouvoir continuer à faire vivre et à pérenniser mon centre équestre bien particulier.

Lorenzo salue le public par une jolie révérence.

Ma ferme pédagogique se situe au village du Moulin de Bonnat, sur la commune de Chamberet, entre la forêt des Fayes et le mont Ceix, à deux pas des célèbres Monédières.

  

Panorama depuis le Suc au May, point culminant des Monédières.

Nous sommes ici dans le Parc Naturel Régional de Millevaches, entre les forêts variées et landes de bruyères et de myrtilles du massif des Monédières (site Natura 2000, label des sites naturels les plus remarquables de l’Union européenne) et le plateau de Millevaches (également classé Natura 2000), un joyau écologique disposant de tourbières et de zones humides particulièrement propices à la biodiversité.

J’ai installé ici mon centre équestre en 2002, à la demande des cavaliers du centre équestre voisin où je travaillais et qui s’est spécialisé dans l’accueil des écoliers et des colonies de vacances. Durant les congés scolaires, les gens du pays et des résidences secondaires ne pouvaient plus monter !

    

Explication du jeu avant de monter à poney. — L’équipe gagnante !

Très vite l’idée de « ferme pédagogique » s’est imposée à moi. C’est-à-dire d’offrir aux jeunes cavaliers la chance de découvrir en plus de l’équitation les petits animaux de la ferme.   

  

M. et Mme Caille avec leur copain le Lapin nain. Rangés pour la nuit !

Ici les dindons viennent vers vous dans l’espoir que vous leur grattouilliez le cou, les coqs vous coupent la parole à tout moment d’un chant retentissant pour qu’on ne les oublie pas, le chat « Cendrier » vous saute sur les genoux en quête de câlins. Ici une multitude de lapins attendent paisiblement dans leur clapier que les enfants leur tendent un brin d’herbe en admirant leurs petits.

    

C’est le printemps ! Naissance des canetons… et des lapereaux de maman Papillon.

Ici les poneys, doubles poneys et chevaux sont calmes et doux. C’est indispensable pour le public que je reçois, à savoir essentiellement des enfants débutants, des adolescents peu confirmés, des adultes n’ayant pas monté depuis longtemps et désirant s’y remettre, ainsi que les adultes en situation de handicap du « foyer de vie » de Chamberet.

Gros câlin à Pitchoun.

Ici, la course de la vie de tous les jours s’arrête : en arrivant à ma ferme équestre, on se pose et on se met au rythme des animaux.

Je recueille aussi les chevaux des environs avec lesquels leurs propriétaires ont des difficultés, ou qui ont des troubles du comportement… Ainsi Capuccino, un poney particulièrement récalcitrant même avec moi, a fait des progrès notables grâce à une jeune femme handicapée qui s’est prise d’affection pour lui ! Et naturellement, chez moi, les chevaux et poneys trop âgés pour être montés sont choyés jusqu’à leur dernier jour. Ma doyenne, Tulipe, a 35 ans !

 

A quoi va servir la collecte ?

Premier objectif : 5 050€

Ce montant me permettra tout simplement de compenser les pertes que j’ai subies depuis le confinement. Il correspond :

  • aux frais de nourriture de tous les animaux depuis la mi-mars : 2 000€
  • aux frais de soins vétérinaires de tous les animaux depuis la mi-mars : 500€
  • aux charges sociales MSA depuis la mi-mars (bien que j’aie été sous le coup d’une fermeture administrative, mes charges sociales ne sont pas supprimées en mars-avril-mai, mais seulement reportées) : 2 550€

Je vous serai tellement reconnaissante si ce premier objectif est atteint !! Disperser ces animaux qui aiment vivre ensemble serait un tel crève-cœur…

Si vous me permettez de dépasser ce seuil, l’objectif que je me fixerai sera d’atteindre 10 030€, pour pérenniser mon centre.

Ce montant me permettrait d’acheter le double poney dont j’ai absolument besoin pour remplacer Apache (qui nous a quittés prématurément le 1er mars), et de me doter d’équipements qui amélioreraient grandement mes conditions de travail. Ce montant correspond à l’achat :

  • d’un double poney pour remplacer Apache : 1 200€
  • d’un porte-selles à crochets afin de pouvoir respecter les normes sanitaires : 80€
  • d’un poste de clôture électrique avec piquets, ruban et isolateurs écarteurs : 2 530€
  • d’un râtelier à foin 5 places : 670€
  • d’un rotofil et d’un taille-haie électriques pour entretenir les abords de la carrière et les chemins de promenade : 500€

Je vous serai tellement reconnaissante si ce nouvel objectif est atteint ! Grâce à vous je pourrai continuer d’accueillir mon public dans de bonnes conditions dans les années qui viennent.

Si vous me permettez de dépasser ce nouveau seuil, le dernier objectif que je me fixerai sera d’atteindre 15 430€, pour sécuriser mon centre.

Ce montant me permettrait d’augmenter ma capacité d’accueil pour prendre 2 chevaux du voisinage en pension, ce qui me garantirait des revenus stables à l’abri des aléas sanitaires. Ce montant correspond à l’achat :

  • de 2 abris mobiles, pour accueillir mes pensionnaires : 5 400€

Pour celles et ceux qui ne souhaitent pas faire de don sur Internet, il est possible de m’envoyer un chèque à l’adresse suivante en indiquant votre nom et vos coordonnées afin que je puisse vous remercier et vous donner votre contrepartie.

Babeth Burban • Moulin de Bonnat • 19370 Chamberet

UN GRAND GRAND MERCI À VOUS !

J-28
Don avec contrepartie
0 € collecté
Objectif de 5 050 €
0 %

Votre contribution vous sera intégralement remboursée si le projet n'atteint pas 60% de son objectif.


Partager ce projet

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Merci !

1 lot de plumes de volailles variées, et votre nom sur le livre des remerciements dans l’écurie.



Sélectionner

Pour 20 € ou plus

Un grand merci !

1 boîte d’œufs variés (caille, poule, dinde et cane, en saison de ponte) ou la photo dédicacée d’un des animaux dont vous êtes le bienfaiteur, et votre nom sur le livre des remerciements dans l’écurie.



Sélectionner

Pour 50 € ou plus

Un très grand merci !

1 visite guidée complète de la ferme d'une demi-journée, et votre nom sur le livre des remerciements dans l’écurie.



Sélectionner

Pour 75 € ou plus

Un très très grand merci !

1 séance d’équitation pour 1 personne (à cheval ou à poney), et votre nom sur le livre des remerciements dans l’écurie.



Sélectionner

Pour 100 € ou plus

Un énorme merci !

1 séance d’équitation pour 2 personnes (à cheval ou à poney), et votre nom sur le livre des remerciements dans l’écurie.



Sélectionner

Pour 200 € ou plus

Un gigantesque merci !

1 séance d’équitation pour 4 personnes (à cheval ou à poney), et votre nom sur le livre des remerciements dans l’écurie.



Sélectionner

Pour 500 € ou plus

Un monumental merci !

1 stage d’une journée complète à la ferme pédagogique, et votre nom sur le livre des remerciements dans l’écurie.



Sélectionner

Pour 1 000 € ou plus

Un phénoménal merci !

1 abonnement au centre pour une année scolaire à raison de 1 séance par semaine, et votre nom sur le livre des remerciements dans l’écurie.



Sélectionner
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Planet biomix 2
Prochainement

Du biogaz dans le Loiret !

 
Prochainement
Prêt rémunéré
5,5%

Imaginez une énergie renouvelable produite à partir d'effluents d'élevage et de déchets agricoles... L'avenir s'offre à vous !