Du miel pour financer la recherche chez l'abeille

L'objectif est de permettre le financement de la recherche sur les effets des pesticides chez les abeilles grâce à la vente de miel.

par Michel Sokolowski

Liomer, France
Succès
Don avec contrepartie
3 995 € collectés
Objectif de 5 000 €
79 %

Projet financé

le 16 février 2021

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

La recherche scientifique en France est largement sous dotée financièrement, obligeant les chercheurs à passer parfois l’essentiel de leur temps à trouver de l’argent pour mener leurs travaux.

Et lorsque les budgets sont attribués, ce sont souvent les plus gros laboratoires qui récupèrent l’essentiel du pactole, quelquefois même la totalité. Les avancées importantes pour la science sont pourtant parfois faites là où on s’y attend le moins.

Photomontage montrant divers dispositifs conçus et fabriqués pour étudier le butinage avec des abeilles en vol libre. On y voit un exemplaire de ma fleur connectée capable de distribuer sélectivement de petits volumes contrôlés de sirop à des abeilles marquées d'un QRcode.

Je suis enseignant-chercheur à l'Université de Picardie (Amiens) mais malheureusement pas membre d’un gros laboratoire de recherche. Depuis plusieurs décennies, je développe des protocoles innovants pour étudier le comportement de butinage chez les abeilles domestiques et les bourdons.

Mon approche est expérimentale. Dans la mesure où ce sont les ressources qui guident les choix des abeilles, j'ai centré mon travail sur le développement de fleurs artificielles connectées et sur la mesure automatique du comportement de butinage (par exemple, mes dispositifs sont actuellement capables de mesurer le flux de nectar que les butineuses marquées d’un QR code font entrer dans la ruche).

Après une interdiction que l’on croyait acquise, le gouvernement a ré-autorisé récemment l’utilisation des néonicotinoïdes malgré les très nombreux effets négatifs observés sur les abeilles. Cela montre que rien n’est jamais acquis. En fait, certains considèrent même que les néonicotinoïdes font partie des produits phytosanitaires qui n’auraient jamais dû être autorisés. Cela témoignerait du fait que les tests légaux requis pour l’homologation des produits seraient très, et peut-être même trop, largement permissifs.

Je travaille sur le développement de nouveaux tests cherchant à détecter les effets non désirés des pesticides chez les abeilles et les bourdons, mais mon approche est très différente de celle qui a été menée dernièrement dans les laboratoires, français notamment.

Alors qu’on s’est beaucoup focalisé sur la mesure de l’activité des butineuses avec des puces rfid et des capteurs placés à l’entrée de la ruche, on ne s’est pas du tout intéressés à la ressource principalement collectée par les abeilles, à savoir le nectar. La technologie que j’ai développée et brevetée permet de contrôler la quantité de nectar (ou de sirop) qu’une abeille va pouvoir trouver dans une "fleur".

Cet aspect est très important car ce qui caractérise le butinage des abeilles, c’est l’énorme quantité de travail requis pour ne collecter que de très petits volumes de nectar. Les premiers tests que j’ai pu réaliser ont montré que les effets des pesticides pouvaient être plus important si les abeilles étaient intoxiquées par des petites doses demandant des efforts importants que si elles absorbaient la même dose totale, mais accessible facilement.

Photo de ma plateforme brevetée d'expérimentation en laboratoire. Des groupes d'abeilles sont introduits dans les boîtes équipées d'une caméra et d'un nourrisseur automatisé dans le but d'étudier leur activité alimentaire. La plateforme est entièrement automatisée grâce au pilotage par un logiciel.

Malheureusement, mon université adopte une étrange attitude à l'égard de mes recherches en m'interdisant de collecter tout financement public. J'ai le plus grand mal à expliquer cette attitude. Mon travail est pourtant tout à fait sérieux comme en témoignent mes articles publiés dans des revues internationales en collaboration avec plusieurs laboratoires.

En tant qu'enseignant-chercheur et citoyen libre, je refuse de rester sans réagir face à la destruction systématique de mon travail et de mes projets. La recherche sur les abeilles doit pouvoir se poursuivre, même si elle déplaît à certains ! Mes protocoles fonctionnent très bien et sont extrêmement prometteurs. Ils ont beaucoup à apporter concernant la biodiversité, l'environnement et aussi indirectement la santé humaine.

Face aux difficultés rencontrées ces dernières années, j'ai serré les dents et mis les bouchées doubles. J'ai financé mes recherches avec mon propre salaire mais au final, ce sont mon épouse et mes deux enfants de 5 et 10 ans qui en payent le prix. Alors, pour trouver une solution et cesser de leur imposer des privations, j'ai décidé de produire du miel avec les abeilles de mon rucher expérimental (localisé à Liomer, en Picardie) et de le vendre sur les marchés. Cependant, pour pouvoir collecter suffisamment d’argent, un minimum de ruches est nécessaire. Vous trouverez ici la raison de mon appel.

Vente de miel sur les réderies de Picardie, ici la foire d'automne d'Hornoy le bourg.

En finançant, l’achat de ruches et de colonies, vous m'aiderez à produire du miel dont la vente sur les réderies et marchés servira à subventionner mes travaux. Cela me permettra de contourner les obstacles qui me sont imposés par mon université et de mener malgré tout mes recherches ! J'ai en particulier besoin de machines me permettant de fabriquer mes dispositifs.

En échange de votre aide, je m’engage à utiliser pendant au moins 5 ans la totalité du bénéfice lié à la vente du miel pour continuer à développer de nouveaux tests destinés à détecter l’effet des pesticides.

Les pots de miel vendus porteront un label : "Mangez du miel pour financer la recherche chez l'abeille en Picardie. Miel produit artisanalement avec l'aide de citoyens responsables". Un rapport détaillant le montant des fonds collectés grâce à la vente du miel, la nature des dépenses et décrivant l’avancement de mes travaux sera publié et diffusé annuellement pendant ces 5 années sur mon site internet.

Si vous avez des questions au sujet de ce projet, n’hésitez pas à me contacter, j’y répondrai avec plaisir.

A quoi va servir la collecte ?

Un premier palier de 3000 €

La collecte permettra d'acheter 10 colonies d'abeilles ainsi que les ruches Dadant pour les accueillir (ruche + colonie : 300€). Cet investissement permettra d'augmenter ma capacité de production de miel mais également de compenser les pertes hivernales de l'année 2020-2021. Je souhaite pouvoir passer de 20 ruches (ce que j'ai actuellement) à 40 ruches d'ici deux ans. Les fonds obtenus visent à atteindre un premier palier intermédiaire de 30 ruches.

Un second palier de 5000 €

- bac à désoperculer et extracteur électrique (1500€)

- vêtements de protection (200€)

- parasol de marché pour vente directe (300€)

Un troisième palier de 8000 €

- 10 ruches et colonies supplémentaires (300€ par unité)

Un quatrième palier de 11000€

- un tour à métaux pour l'usinage du cœur de mes fleurs en aluminium et en plastique (3000€)

Au-delà de 11000 €

- une fraiseuse CNC (pour le découpage et l'usinage des plastiques en plaques)

- une imprimante 3D pour la fabrication de pièces en plastique de formes spéciales.

 

Un grand merci pour soutenir la recherche scientifique chez l'abeille en aidant à son auto-financement.

 

Pour les personnes qui préfèrent faire un règlement par chèque, vous pouvez l'envoyer à mon adresse postale

Michel Sokolowski
7, rue Jean Moulin
80430 Liomer

Mettez bien vos coordonnées avec le règlement que je puisse vous faire parvenir la contrepartie.

 

Succès
Don avec contrepartie
3 995 € collectés
Objectif de 5 000 €
79 %

Projet financé

le 16 février 2021

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Don sans contrepartie matérielle

Remerciements nominatifs sur le site internet



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 30 € ou plus

Un petit pot de miel et des remerciements

envoi d'un pot de miel de fleurs de 250g remerciements nominatifs sur mon site internet


Disponibilité : Juin 2021
Livraison : Nationale

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Un pot de miel et un grand merci

envoi d'un pot de miel de 500g remerciements sur mon site internet


Disponibilité : Juin 2021
Livraison : Nationale

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 80 € ou plus

Un grand pot de miel et de chaleureux remerciements

envoi d'un pot de miel de 1kg remerciements nominatifs sur mon site internet dans une rubrique spéciale


Disponibilité : Juin 2021
Livraison : Nationale

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 200 € ou plus

Vous devenez partenaire du projet

envoi d'un pot de miel de 1kg et d'un pot de 250g de mile à la propolis. Publication possible d'une photo ou du logo de l'entreprise sur mon site internet dans une rubrique intitulée: partenaires du projet. Visite possible du laboratoire pendant les expérimentations.


Disponibilité : Juin 2021
Livraison : Nationale

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 400 € ou plus

Vous êtes partenaire privilégié du projet

envoi de deux pots de 1kg de miel et d'un pot de 250g de miel à la propolis. Publication possible d'une photo ou du logo de l'entreprise sur mon site internet dans une rubrique intitulée: "partenaires du projet". Remerciements nominatifs dans les articles scientifiques qui pourront être financés grâce à la vente ultérieure du miel. Conférence/formation de 2h possible en entreprise, dans une association, ou bien même à domicile sur le thème des abeilles.


Disponibilité : Septembre 2021
Livraison : Locale

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 1 000 € ou plus

Vous êtes partenaire associé au projet

envoi de quatre pots de 1kg de miel et d'un pot de 250g de miel à la propolis. Publication possible d'une photo ou du logo de l'entreprise sur mon site internet dans une rubrique intitulée: "partenaires du projet". Remerciements nominatifs dans les articles scientifiques qui pourront être financés grâce à la vente ultérieure du miel. Vous serez consulté(e) au sujet des objectifs des expériences qui seront réalisées. Contrepartie à discuter, par exemple formation à l'apiculture (2x3h), initiation à l'observation et à l'étude des abeilles, formation pouvant être faite pour des petits groupes (association, entreprise, etc..)


Disponibilité : Septembre 2021
Livraison : Locale

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Prochainement

Une unité de méthanisation agricole

 
Prochainement
Prêt rémunéré
5,5%

Les agriculteurs sont les moteurs des énergies renouvelables en développant la production de biogaz sur leurs exploitations.