La première ferme aquaponique de la région Nord

Investissez dans le projet Echo-Village dont l'ambition est de répondre aux enjeux d'autonomie alimentaire du territoire lillois

par L'Echo-Village

Wavrin, France
Logo miitrans round 200
Cette collecte se déroule en simultané sur MiiMOSA transition.
Terminé
Prêt rémunéré
5,5%
300 000 € collectés
Objectif de 300 000 €
100 %

Taux d'intérêt
Durée
Échéances
mensuelles
Rang de remboursement
junior
Différé
amortissable avec différé de 12 mois
Montant minimum
100 €

Voir les risques - Voir la fiscalité - Voir les conditions


Projet financé

le 06 octobre 2019

Cette collecte est terminée.
Avantages
  • Projet à fort impact territorial : autonomie alimentaire, circuits courts, production en zéro déchets et sans pesticides
  • Porteur de projet bien entouré avec une équipe qui détient des compétences techniques clés pour le développement du projet
Risques
  • Risque financier lié à un poids important de la dette dans le plan de financement et un faible apport du porteur de projet
  • Risque commercial lié à des débouchés non contractualisés qui pourraient faire baisser les objectifs de ventes
Frais
  • Pour les investisseurs : aucun frais
  • Pour l'emprunteur : 4% HT du montant collecté + 1% HT des remboursements

Le mot du porteur de projet

Bonjour à tous ! Je m'appelle Guillaume, je suis un jeune entrepreneur originaire de la région Lilloise. Jusqu’alors, j’ai travaillé dans les ressources humaines, créé des entreprises dans l’agroalimentaire responsable (Société Pleurette) et démarré un engagement politique (campagne pour les législatives 2017) avec pour objectif de servir les citoyens du territoire qui m’a vu grandir.

Aujourd’hui, j’ai pour projet de développer un concept novateur qui est la production de légumes et de poissons en aquaponie.
L’aquaponie est un mode de production pratiqué depuis - 2000 av J.C. associant la pisciculture et le maraîchage. Chacune de ces activités s'alimentent entre elles en circuit fermé.
Dans ce système, les plantes sont cultivées sur un support et sont irriguées en circuit fermé par de l'eau provenant des bassins dans lesquels sont élevés les poissons. Des bactéries aérobies issues du substrat transforment l'azote ammoniacal contenu dans les déjections des poissons en nitrates, directement assimilable par la végétation. L'eau purifiée retourne ensuite dans les bassins des poissons.

Cela permet de lier à la fois une production piscicole économe en eau et en énergie (on fait appel à l'écoulement naturel lié à la gravité) ainsi qu’une production maraichère qui utilise une ressource naturelle d’intrants azotés dans un modèle de polyculture. 

De ce fait, la production sera composée de fruits et de légumes gourmets, d’aromates, de fleurs alimentaires et de jeunes pousses, ainsi que des truites et des écrevisses françaises. Nous développerons à court terme une activité de transformation des productions piscicole et végétale (truite fumée, marinade, tartare, œufs, confits…), afin de permettre la diversification des productions et donc la pérennité de l’entreprise.

Il me parait essentiel d’amener de nouveaux modes de production pour une alimentation durable, de qualité, respectueuse de l’environnement et du consommateur.

Au sein de la ferme, je souhaite développer via ce modèle aquaponique un élevage de truites arc-en-ciel en circuit fermé recirculé. Pour la nourriture des poissons, je suis en relation avec une société française spécialisée dans les farines d'insectes, ce qui permet d'avoir un faible impact sur la raréfaction des poissons dans les océans et d'avoir un apport protéiné plus important pour la croissance des poissons.


La ferme sera la première de ce type dans les Hauts-de-France et la plus grande d'Europe en termes de surface de culture. Dans une démarche d'économie circulaire et d’upcycling, je souhaite intégrer des activités de recyclage des déchets (par exemple, les eaux usées issues de la production seront traitées par phytoépuration). A terme, les peaux de poissons seront transformées en cuir, les viscères en nourriture pour les écrevises françaises, les déchets organiques issus des légumes seront intégrés dans un poulailler et un lombricomposteur générera du lombrithé valorisé en engrais naturel pour d'autres cultures en pleine terre en permaculture.

La commercialisation des produits de la ferme maintient l'objectif de rester dans une logique de circuits courts. Il en va de la crédibilité du projet d'opter pour une philosophie durable pour toute la chaine de valeur : de la production à la commercialisation, jusqu'à l'assiette du consommateur. Ainsi trois leviers de commercialisations sont prévus :
> les particuliers via des paniers vendus en direct et des magasins de producteurs ;
> la restauration régionale, qu'elle soit gastronomique, semi gastro ou de brasserie, collective (d'entreprise et scolaire) ;
> la moyenne distribution.

A quoi va servir la collecte ?

Je fais appel à l’épargne citoyenne (épaulé par ce bel outil qu’est MiiMOSA) dans le but de promouvoir l’idée d’une agriculture responsable, en circuit court, innovante et créatrice d'emplois non délocalisables.

Ce projet est déja soutenu par des banques et des organismes publics d’investissement. En complément, la collecte via MiiMOSA viendra financer une partie de l'installation de la ferme et du matériel nécessaire à l'activité (serres, bassins aquaponiques et zone de transformation) pour un montant de 300 000€

Les objectifs concrets du projet sont :

  • La sensibilisation de l'ensemble des acteurs du monde agricole à ces nouveaux modes de production vertueux ;
  • La production en zéro déchet et la mise en avant de l’économie circulaire ;
  • La création de lien social intergénérationnel en valorisant le patrimoine culinaire régional par l'implication des jeunes, des séniors et des chefs ;
  • La production alimentaire locale et respectueuse de l’environnement (sans pesticides ni engrais chimiques).

À ceux qui voudront nous accompagner dans ce projet, en ajoutant leur pierre à l’édifice via leur démarche d’investissement citoyen, j'apprécie votre soutien et vous donne rendez-vous en Avril prochains pour déguster les premières productions !

Un grand merci et un bel été à tous !

Guillaume, le porteur de projet

Succès
Prêt rémunéré
5,5%
300 000 € collectés
Objectif de 300 000 €
100 %

Taux d'intérêt
Durée
Échéances
mensuelles
Rang de remboursement
junior
Différé
amortissable avec différé de 12 mois
Montant minimum
100 €

Voir les risques - Voir la fiscalité - Voir les conditions


Projet financé

le 06 octobre 2019

Cette collecte est terminée.

Simulez vos intérêts

1000

prêtés

perçus

Montants bruts estimés avant fiscalité, en l’absence de défaut ou de retard de paiement. Voir fiscalité

Besoin d'aide ?

Help stan
Stanislas BEGUIN

Responsable prêteurs

stanislas.beguin@miimosa.com
06 20 91 31 28
Contacter
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Planet biomix 2
Prochainement

Du biogaz dans le Loiret !

 
Prochainement
Prêt rémunéré

Imaginez une énergie renouvelable produite à partir d'effluents d'élevage et de déchets agricoles... L'avenir s'offre à vous !