J-14
Don avec contrepartie
1 815 € collectés

Objectif de 3 000 €
60 %

Votre contribution vous sera intégralement remboursée si le projet n'atteint pas 60% de son objectif.


Partager ce projet

Vivons heureuses, vivons couchées !!!

Pour nous aider à réduire notre empreinte carbone et améliorer le bien être de nos vaches laitières.

par GAEC DE LA VISETTE

Ville-sous-Anjou, France
J-14
Don avec contrepartie
1 815 € collectés

Objectif de 3 000 €
60 %

Votre contribution vous sera intégralement remboursée si le projet n'atteint pas 60% de son objectif.


Partager ce projet

Présentation du projet

Bonjour, nous souhaitons vous faire partager notre projet.

Agriculteurs, nous avons le souci d'améliorer les conditions de logement de nos vaches laitières et de pouvoir transmettre un outil de travail durable et fonctionnel aussi bien pour les hommes que pour les animaux.

 

 

Mais, tout d'abord qui sommes-nous? 

Pierre Yves et Bruno, beaux frères, nous formons le Gaec de la Visette.

 Où sommes-nous?

Située à Ville sous Anjou, en bordure de la vallée du Rhône, notre exploitation est sur notre canton l'une des rares à accueillir des vaches laitières.

 

Que faisons-nous?

Nous entretenons 100 ha de terrains entre 250 m et 350 m d'altitude, dont 60 ha de cultures de vente et 40 ha consacrés à la nourriture de nos animaux. Nous élevons 30 vaches laitières Prim'holstein avec leur descendance, soit une cinquantaine d'animaux au total. Les 300 000 litres qu'elles produisent chaque année sont livrés à la laiterie DANONE sur son site de production de St Just Chaleyssin (à 35 kms en Isère) pour fabriquer de la Danette !

 

 

Comment le faisons-nous?

 Nous pratiquons une agriculture qui vise à préserver le potentiel des sols que nous travaillons. Engagés depuis 30 ans dans la lutte biologique contre la pyrale (une chenille qui ravage les maïs), un tiers de nos cultures (blé, maïs, colza, tournesol, sorgho...) est réalisé sans labour afin de préserver l'effet positif de la matière organique dans les premiers horizons du sol. Des cultures intermédiaires, pièges à nitrate ou mélanges protéagineux, sont chaque année mises en place. L'objectif est de laisser le moins possible de sol nu en hiver. Nous avons des bandes enherbées sur un peu de plus de deux kilomètres pour préserver les cours d'eau des résidus de produits phytosanitaires et de fertilisation. Ces bandes ne reçoivent ni engrais ni produits phytosanitaires. 

 

Réparties en une cinquantaine de parcelles, les terres que nous cultivons participent largement à la biodiversité et au modelage du  paysage. En bordure de rivière, en plaine, en coteaux elles offrent une grande variété de types de sol qui nous obligent à adapter nos pratiques à chacun.

Notre projet

Ayant réalisé un bilan carbone de notre exploitation en 2014, puis en 2016, nous ajustons régulièrement nos pratiques pour apporter notre contribution à la préservation de notre planète. Plus de couverts végétaux, moins de labour, une valorisation optimum des déjections animales sont les pistes que nous avons mises en place à ce jour.

Nos préoccupations sont partagées par la laiterie Danone qui vise à l'horizon 2050 la neutralité carbone sur la totalité de son activité. En tant que producteur de lait, notre bilan carbone a un impact sur celui de notre client. C'est dans le cadre de notre collaboration avec Danone que nous vous proposons ce nouveau projet pour notre exploitation. 

L'analyse de nos bilans carbone montre que notre exploitation permet de nourrir 1230 personnes par an, de stocker 15 250 kilos de carbone par an en entretenant l'équivalent de 43 ha de biodiversité.

Notre empreinte nette carbone est de 0.89 kg équivalent CO2 par litre de lait. Nous pensons pouvoir diminuer cette empreinte carbone en mettant en place les mesures suivantes :

  • Davantage de confort pour les vaches pour améliorer leur santé et leur production

Le saviez-vous...       

  • Une vache passe la moitié de sa journée couchée et elle se couche une douzaine de fois par jour.

  • La vache se repose et rumine lorsqu’elle est couchée.

  • Cette période permet de reposer et de sécher leurs sabots.

  • Les temps de repos améliorent la circulation sanguine dans la mamelle jusqu’à 30 % et la production laitière s'en trouve améliorée.

Chez nous, les vaches ont accès à la prairie dès le retour des beaux jours jusqu'à l'arrivée de l'hiver. Autant les nuits elles couchent dehors, autant aux heures chaudes de la journée, ou les jours de pluie ou en période hivernale, elles couchent sous le bâtiment.

Au fil du temps les logettes sur terre battue se sont dégradées, sont devenues difficiles à entretenir, créent des nids à microbes difficiles à contenir et gênent les vaches quand elles se lèvent ou se couchent. 

Actuellement un lit de paille est posé sur la terre battue. La réfection consistera à couler une chape de béton qui sera recouverte d'un tapis en caoutchouc que nous continuerons à recouvrir de paille. Les séparations de logettes seront changées, la largeur et hauteur seront adaptées au gabarit des vaches.

Au vu du temps passé couchées et du nombre de levé-couché, il est important pour nos vaches de pouvoir bénéficier de logettes spacieuses et confortables. Plus de confort, meilleure valorisation des fourrages, plus de lait et moins de carbone par litre de lait.

  • Améliorer la qualité des ensilages d'herbe pour réduire les besoins en aliments achetés.

    Le saviez-vous....

    • Au fil du temps les prairies se dégradent sous l'effet des conditions climatiques, des ravages de sangliers ou rats taupiers.

    • La flore est modifiée et bien souvent ce sont des plantes peu productives et peu laitières qui prennent le dessus. Ceci entraîne une dégradation de la qualité des fourrages récoltés que nous compensons par des aliments achetés. 

Ressemer des prairies multi espèces à base de luzerne et agrandir notre surface en herbe, permet de repartir avec une flore plus adaptée aux besoins de nos animaux et ainsi d'améliorer notre autonomie alimentaire. 

  • Favoriser un correcteur azoté à base de colza au lieu du soja

Le saviez-vous...

Faute d'un véritable plan protéine au niveau européen, la meilleure source de protéine reste le tourteau de soja. Ce tourteau, entièrement importé, a un mauvais bilan carbone lié au transport. Ce bilan peut vite devenir déplorable selon les provenances (déforestation, épuisement des sols, ...).

Le développement de la culture du colza nous permet de trouver des tourteaux de colza dont le bilan carbone est bien meilleur (production nationale ou européenne). 

Favoriser l'incorporation de colza en lieu et place du soja est un bon levier d'action car les aliments achetés pèsent pour 20 % dans nos émissions de gaz à effet de serre.

A quoi va servir la collecte ?

Pour arriver à atteindre ces objectifs, nous avons besoin de votre aide car le budget à engager est d'environ 21 000€, ce qui représente à la fois :

  1. Implanter 2 ha de prairies supplémentaires :  500€
  2. Réfection de 32 places de couchage avec logettes et tapis pour nos vaches :  20 500€

Dans le cadre de son programme "Les 2 pieds sur terre", notre laiterie DANONE aide au financement de notre projet. Nous prenons également notre part dans le financement de ce projet.

Au final, ce projet pourrait engendrer une économie de 16% de notre empreinte carbone, en passant de 0,84 kg équivalent CO2 / litre de lait à 0,72 kg. Le gain carbone potentiel annuel est de 70 tonnes ! 

-------------------------------------------------------------------------------

Les étapes de vos contributions :

Nous fixons un premier palier à 1000€ :

Ce serait un sacré encouragement pour nous, suite aux efforts faits quotidiennement pour vous, pour nous, habitants de cette planète !

Ce palier sera un signe fort pour Danone qui portera sa participation à notre projet à 7 500€ ! Ce n'est pas rien ! Nous comptons sur vous. 

Un 2ème palier à 3 000€ :

Avec ce palier nous nous engageons à renouveler 3 ha de prairies supplémentaires !

Pour les personnes qui souhaiteraient nous soutenir et être acteur dans ce projet sans pour autant contribuer sur internet, vous pouvez tout de même nous envoyer vos dons à notre adresse, vous bénéficierez des mêmes contreparties :

GAEC DE LA VISETTE

2 chemin de la Visette

38150 Ville sous Anjou

gaec.visette@gmail.com

Si vous pensez que des petites exploitations à taille humaine sont à même de préserver la biodiversité, la diversité de nos paysages et les équilibres de notre planète, soutenez notre projet.

Bruno et Pierre Yves

SEUL on va plus vite ou on n'y va pas, ENSEMBLE on va plus loin !

Et vous que faites vous pour la planète ? N'hésitez pas à partager dans vos messages de soutien..!

Un grand MERCI !

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Un grand Merci.

Chaque don compte, un grand merci à tous, c'est un encouragement pour nous dire que nous sommes sur la bonne voie !


Disponibilité : Juin 2019

Sélectionner

Pour 20 € ou plus

Un grand Merci et parrainez une génisse à naître.

Vous parrainez les prochaines génisses à naître, il faudra leur trouver un nom commençant par P. Vous pourrez lui rendre visite.


Disponibilité : Juin 2019

Sélectionner

Pour 50 € ou plus

Un grand Merci et venez assiter à la traite.

Venez assister à la traite et partager un verre de lait.


Disponibilité : Juin 2019

Sélectionner

Pour 100 € ou plus

Un grand Merci et Visite de notre ferme.

Venez passer un moment avec nous, nous vous ferons visiter notre ferme et nos cultures. Vous emporterez un panier garni de produits de notre terroir


Disponibilité : Août 2019

Sélectionner

Pour 150 € ou plus

Un grand Merci et Visite de notre laiterie DANONE.

Vous serez invité à visiter notre laiterie DANONE. La Danette n'aura plus de secret pour vous.


Disponibilité : Août 2019

Sélectionner

Pour 250 € ou plus

Un grand Merci et venez passer une journée avec nous.

Visite de la ferme et ses environs, partage de notre repas et repartez avec un cadeau surprise!


Disponibilité : Août 2019

Sélectionner
Vous aimerez peut-être