Hameau3l
Terminé
Don avec contrepartie
9 345 € collectés

9 345 € collectés
93 %

Recommander ce projet à un ami

Une auberge bio et chaleureuse, chez nous à la ferme

Une nouvelle activité en complément de nos modestes revenus de paysans-boulangers: une auberge à la ferme chez nous au hameau de Caillens

par Marc CLAIR

Rodome, France
Un projet
soutenu par
Logos airbnb baf

Présentation du projet

Une nouvelle activité en complément de nos modestes revenus de paysans-boulangers: une auberge à la ferme chez nous au hameau de Caillens

Le projet

Bonjour,

Nous sommes Geneviève et Marc Clair, un couple de paysans boulangers quarantenaires qui par conviction se démène pour tenter de vivre d'une agriculture paysanne et biologique.

Nous sollicitons un financement participatif afin d'ouvrir une petite auberge chez nous, à la ferme, ce qui représenterait un revenu complémentaire, nécessaire pour continuer à gagner notre vie dignement au pays, sans minima sociaux, sans aides agricoles.

Nous vivons principalement de la boulangerie. Nous semons en moyenne 8 hectares par an de blés anciens, petit épeautre, sarrasin, que nous récoltons, trions, moulons, panifions et cuisons dans le four à bois.

Nous cultivons des pommes de terre (complémentaires dans l'assolement avec les céréales), du fourrage (sainfoin et luzerne) consommé très localement par les chèvres et brebis laitières des voisins, et des petits fruits rouges. Nous produisons aussi du jus avec des pommes de vieux vergers que nous entretenons.

Nous avons un troupeau de 7 chevaux et 7 ânes, à nourrir, soigner, clôturer . Parmi eux Kozette la comtoise qui travaille aux pommes de terre, Jamil et Toona pour les balades des enfants, quelques jeunes tous fous, et une bande de retraités coulant des jours heureux à brouter l'herbe fleurie. Ils nous font cadeau du précieux produit de leur digestion qu'on appelle crottin, indispensable à l'amendement des cultures.

Pour nous c'est une belle vie, une vie que nous avons eu la chance de choisir, en harmonie avec les saisons, la nature et nos convictions profondes.

Un constat

Seulement voilà, le constat est là, malgré toute notre bonne volonté on s'en sort tout juste.  Heureusement que le jardin et un peu de sueur nous donnent de quoi manger. Et on s'en sort encore moins bien depuis que nous n'avons plus droit à l'ICHN. Vous connaissez? Indemnité Compensatoire de Handicap Naturel, c'est une prime censée aider les agriculteurs "défavorisés" par une topographie et un climat difficiles, comme ici en montagne.

Jusqu'à l'an dernier le troupeau nous donnait droit à la fameuse ICHN mais........ nous n'avons plus de reproducteurs (jument pleine, poulain de moins de deux ans, étalon) donc nous ne sommes plus considérés comme éleveurs. Finie la prime. Aïe!

Bon, ce n'est pas la fin du monde. On a un toit sur la tête , du bois pour se chauffer.....mais tout de même, les enfants grandissent, les charges fixes aussi ... cela promet des lendemains plutôt compliqués! Lundi des patates, mardi des patates, mercredi............comme dit la chanson.

Une nécessité double

La nécessité économique de compenser ce manque à gagner, et si j'ose dire la nécessité politique, nous poussent à chercher une solution pérenne qui nous permette de vivre correctement de notre savoir-faire.

L'idée de l'auberge nous trotte dans la tête depuis quelques années déjà. C'est le rêve d'une petite cantine chaleureuse, vivante, ouverte aussi bien aux locaux qu'aux gens de passage, quelque chose qui nous tient à coeur, soigner le lien social rural tout en conservant notre ouverture sur le monde.

Le moment serait-il venu de concrétiser?

             

 

           Pour nous il est évident que

 

 

 

 

L'énergie, la volonté sont là, et on y croit parce qu'on se rend compte qu'on a beaucoup d'atouts dans la poche pour réussir.

Un lieu

Nous avons un lieu magnifique, une grande bâtisse en bois, un vieux vaisseau perché sur le Rouire de Caillens. C'est notre maison. Conçue au départ pour accueillir des vaches, puis une famille nombreuse, elle est dotée d'une immense pièce de vie au rez de chaussée. C'est cette pièce que nous voulons transformer en petite auberge .

Autour de nous une vingtaine de voisins dont la moitié d'enfants font de Caillens un hameau dynamique. Il n'en a pas toujours été ainsi. À la fin des années 70 deux familles ont repeuplé le hameau où ne restait plus qu'un seul habitant . Parmi eux les parents de Marc se lancent dans l'élevage de brebis et de vaches. À l'époque ils s'endettent pour acheter une centaine d'hectares. Pas n'importe lesquels s'il vous plaît, des hectares de forêt et de landes où ronces, genêts et épines noires se sont refermés sur les prairies depuis 30 ans. On peut dire qu'ils ont bossé les grands parents pour nourrir bêtes et marmaille!

Marc reprend la ferme en 1998. Il convertit les terres en agriculture biologique. Dix ans plus tard il ne se reconnait plus dans le système d'élevage en vigueur. Il l'abandonne au profit de la poly-culture et cède les terres dont il n'a plus besoin, permettant ainsi l'installation de 3 fermiers et de leurs familles, en bio c'était la condition.

Un environnement

À Caillens, petit hameau du village de Rodome, perché à 1000 mètres d'altitude dans les Pyrénées audoises, entre Ariège et Pyrénées Orientales, nous jouissons d'un cadre de vie extraordinaire. Ici c'est le petit plateau de Sault, à la croisée du GR 7 et du chemin Vauban.

Avec ses forêts et ses prairies pleines d'orchidées au printemps, une zone Natura 2000 où la biodiversité est reine, le plateau possède un bel attrait touristique pour les mordus de nature et de tranquilité.

  

Il dispose de diverses capacités d'hébergement (gîtes, camping à la ferme, accueil sous yourtes), mais pas de restauration. Nous y voyons une opportunité à saisir, sachant que la population de certains villages peut être multipliée par 10 à la belle saison.

Des forces vives

Aujourd'hui paysans, musiciens à nos heures, nous avons des parcours à la fois différents et complémentaires.

Marc, pour ainsi dire né à la ferme, suit une formation dans la charpente, puis prend la relève de ses parents sur l'exploitation. Du travail du bois à la culture des champs, de la mécanique au bûcheronnage, à la maçonnerie (et j'en passe), il sait en faire des choses de ses dix doigts! Ça tombe bien, il faut savoir tout faire ici! À titre bénévole il dirige avec passion et talent la chorale locale Haut les Choeurs, démarche aussi bien artistique que sociale. Cela raisonne forcément avec notre projet.

 

Moi, Geneviève, après des études d’histoire suivies par une activité dans le théâtre de rue et la musique, je me passionne pour la cuisine. Enrichie d’un CAP en 2001, je débarque sur le Plateau en 2005 et à Caillens en 2011. Plutôt citadine, j'apprends à allumer un poêle à bois et conduire sur la neige, à cultiver la terre et conserver les légumes pour l'hiver, à faire le pain. Finalement tout cela ne m'est pas si étranger car les histoires paysannes de ma mémé Marcelle ont creusé de profonds sillons en moi. J'ai aussi la chance d'avoir hérité des femmes de ma famille un beau patimoine culinaire puisant son inspiration sur trois continents, et le sens de l'accueil.

Il y a aussi la famille et les copains qui nous soutiennent et nous aident. On peut compter sur eux.

Partant du principe que l'union fait la force, nous nous sentons résolument capables de mener à bien ce projet.

Le projet

Une ferme auberge à Caillens, avec cuisine ouverte, coin musique et terrasse panoramique, vue sur les pics de Madres et d'Ourtizet. Objectif ouverture le 1er mai 2018 !


  

À table, une cuisine biologique bien sûr, "archi" locale et un peu voyageuse, alimentée par nos cultures et le jardin potager qu'il faudra agrandir. Nos voisins paysans sauront nous fournir ce que nous ne produisons pas (viandes et laitages). Ainsi nous aurons à cœur de combiner tous ces beaux et précieux savoir-faire pour mettre en valeur ce que la terre nous donne généreusement.  Un peu au bout du monde, nous ouvrirons seulement sur réservation . Il sera possible de venir y manger un repas de midi, ouvrier, "comme à la maison", bon, simple et copieux, mais d'y savourer également une cuisine plus raffinée pour se régaler entre amis, famille ou amoureux en soirée.

 

Pour que l'auberge voit le jour nous devons faire des travaux assez importants d'aménagements, de mises aux normes de la maison. Pour bien faire il faudrait aussi restaurer une partie du bardage. Bien que l'autoconstruction et le système D soient de mise, nous avons besoin de sous ne serait-ce que pour acheter les matériaux. Or nos faibles revenus de paysans boulangers et la modestie du projet font que la banque ne veut rien nous prêter . Alors nous avons choisi la solution du crédit participatif qui s’accorde bien mieux à l’essence même de notre création.

Nous faisons appel à votre générosité, appel à vos idéaux pour nous aider à mener à bien ce projet. Votre contribution même toute petite sera la bienvenue , notre reconnaissance envers vous sera immense.

Pour l'intérêt que vous portez à notre aventure,

pour votre soutien:

  De tout coeur un grand merci à vous tous!!!

A quoi va servir la collecte ?

Les fonds récoltés serviront à :

Mise aux normes électriques, mise aux normes sécurité et incendie lieu public, mise aux normes hygiène de la cuisine

Accessibilité et toilettes handicapés

Restauration du bardage extérieur côté porte et terrasse

Equipements divers

Électricité 2000€

Porte d'entrée et sortie anti-panique 980€

Bardage 1500€

Plafonds 1500€

Cloisons 860€

Sols 1100€

Faïence 700€

Peinture 400€

Plomberie 440 €

Éclairage 500€

Outillage divers 400€

Fourneau 5 feux avec four à gaz 700€

Frigo 620€

Plans de travail inox 500€

Plonge inox 300€

Lave-mains 100€

Petit matériel de cuisine 400€

Mobilier 500€

Nous estimons le coût du projet à 14000€. Mais avec 10000 € nous pourrions faire les travaux indispensables à l'ouverture de l'auberge.

Pour ceux qui souhaiteraient contribuer mais ne pourraient/voudraient pas contribuer par internet, vous pouvez nous adresser vos soutiens par chèque à l'ordre et adresse suivants, nous reporterons les sommes sur MiiMOSA pour les contreparties associées.

Geneviève et Marc CLAIR

Hameau de caillens

11140 Rodome

Un grand merci à tous pour avoir pris le temps de nous lire.

Terminé
Don avec contrepartie
9 345 € collectés

9 345 € collectés
93 %

Recommander ce projet à un ami

Contreparties

Pour 15 € ou plus

la carte postale

Les petits ruisseaux font les grandes rivières ! Une carte postale souvenir de la ferme.


Disponibilité : Février 2018
Livraison : Nationale postale

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 30 € ou plus

menu et recette

Merci à vous ! Une carte postale de la ferme accompagnée d'une recette originale de Geneviève et votre nom sur la couverture du menu de l'auberge.


Disponibilité : Février 2018
Livraison : Nationale postale

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Du bon pain

Merci beaucoup ! La contrepartie précédente et une miche de pain bis au levain de 500g.


Disponibilité : Février 2018
Livraison : Nationale postale

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 75 € ou plus

Fort en cassis

Merci beaucoup ! La contrepartie précédente + une bouteille de coulis de cassis maison expédiée à votre domicile.


Disponibilité : Février 2018
Livraison : Nationale postale

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Duo fruits rouges

Merci, merci beaucoup ! La contrepartie précédente bonifiée d'un pot de gelée de framboise.


Disponibilité : Février 2018
Livraison : Nationale postale Quantité restante : 17

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 150 € ou plus

Un repas pour deux

Un très très grand merci ! Contrepartie Fort en cassis + un dîner pour 2 personnes dans notre auberge .


Disponibilité : Mai 2018
Livraison : A retirer sur place mais on peut vous expédier les produits

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 250 € ou plus

Un repas pour deux et un assortiment fruité !

Merci infiniment ! La contrepartie précédente + un assortiment de confitures et de jus.


Disponibilité : Mai 2018
Livraison : A retirer sur place mais on peut vous expédier les produits

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 320 € ou plus

Un repas pour quatre personnes

Nous ne saurons jamais vous remercier assez !! Une carte postale de la ferme accompagnée d'une recette originale de Geneviève et votre nom sur la couverture du menu de l'auberge + un dîner pour 4 personnes dans notre auberge (boissons comprises) + repartez avec 1 assortiment fort de cassis : coulis, confiture et jus de cassis maison + 1 pot de gelée de framboise


Disponibilité : Mai 2018
Livraison : A retirer sur place mais on peut vous expédier les produits

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Agriculture animals cattle 1276237
Prochainement

Projet de transition d'un collectif de 100 éleveurs Bio !

 
Prochainement
Prêt rémunéré

Accompagnez ces paysans qui souhaitent se réapproprier leur outil de travail afin de favoriser le bien être animal et la vente directe