Un toit pour les chèvres

Vous rêvez d'un bon fromage de chèvre bio dans le namurois ? Commençons par dessiner un avenir pour l'élevage laitier à taille humaine.

par Alice MANGIN - Les Bêtes à Cornes (Ferme de la Sarthe)

Saint-Gérard, Belgique
Succès
Don avec contrepartie
16 880 € collectés
Objectif de 20 000 €
84 %

Projet financé

le 22 août 2020

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

Participez à la construction et à l'aménagement d'une belle chèvrerie en bois, pour assurer la pérennité et l'autonomie d'un petit élevage local sur la commune de Mettet.

 

Tout a commencé lors de mes dernières années d'études de traduction à Bruxelles : la tête pleine d'idées sur le monde idéal, mais pas capable de faire pousser un radis ! Pourtant, quoi de plus essentiel dans la vie que de savoir se nourrir ? Alors, fini les traductions interminables et la cohue de la ville : je me décide à partir pour un tour d'un an et demi environ, en France et en Belgique, afin de me frotter au maraîchage, à la culture des céréales et la fabrication du pain, l'aliment indispensable sur nos tables. Puis, dans une petite ferme du sud-ouest de la France je découvre l’élevage et la polyculture (céréales, foins, ...).

La symbiose entre les animaux, la terre et les hommes me conquiert. Je décide alors que mon activité professionnelle sera utile à la société, et pétrie du bon sens paysan.

En 2016, je m'installe à la ferme de la Sarthe, à Saint-Gérard dans la commune de Mettet. J'y travaille d'abord comme fromagère auprès de Danielle et Damien Jacquemart. A cette époque, les terres en location de la ferme sont menacées de mise en vente ; l'association Terre-en Vue est alertée et mène une grande campagne de sensibilisation citoyenne qui aboutit heureusement au rachat de ces terres, et même un peu plus. On me propose d'envisager mon élevage de chèvres sur place ; Valentine, la fille de Damien, et Raphaël tracent au même moment les premiers sillons d'une belle parcelle de maraîchage. Tout doucement, un avenir se dessine pour la Sarthe et ses terres !

J'achète huit petites chevrettes de deux mois, qui grandissent tranquillement aux côtés des belles vaches de la ferme. Grâce au parrainage de Damien Jacquemart, je peux commencer à traire et à vendre les premiers fromages des "Bêtes à Cornes", le Bic ! C'est d'ailleurs dans l'épicerie de la ferme, et aussi via la coopérative Floreffoise Paysans-Artisans, qu'ils ont connus leurs premiers succès.

Certes, vivre de l'élevage laitier est un pari difficile: des responsabilités au quotidien, la multiplicité des compétences à maîtriser (on peut être éleveur – vétérinaire – mécanicien – transformateur – comptable – vendeur et logisticien, parfois sur une même journée), des revenus financiers modestes, etc. Mais à la Sarthe, nous avons choisi de vendre dans le coin, de nourrir les animaux avec les céréales et le foin que les terres produisent, de soigner un nombre d'animaux gérable, de n'utiliser que nos ressources en fumure , bref, nous avons choisi l'autonomie.

 

En trois ans, les chèvres ont fait des petits, qui à leur tour ont fait leurs jeunes, et ça bondit de tous les côtés ; bientôt, j'espère pouvoir tirer un revenu de la vente des fromages.

Mais les biquettes et moi avons grand besoin d'une chèvrerie, agréable et confortable ! Nous avons opté pour un bâtiment à ossature bois, lumineux, avec une belle salle de traite qui accueillera au maximum une quarantaine de chèvres. Les plans sont prêts, le bâtiment coûtera 42 000€, à quoi il faut ajouter 10 000€ de travaux de terrassement, et autour de 12 000€ pour les divers équipements intérieurs. Les panneaux solaires suivront bientôt...

Je souhaite dépendre le moins possible du système bancaire afin que mes choix d'élevage et de vie ne soient pas conditionnés par les engagements contractés auprès de la banque (augmenter le nombre de chèvres à traire au détriment de mon attention portée à chacune, trouver un travail à l’extérieur de la ferme pour rembourser, « pousser » la production, etc.).

C'est là que votre coup de pouce devient précieux.

 

La ferme où mes chèvres et moi vivons s'est construite et a traversé les épreuves parce qu'elle est restée ouverte et fidèle à des principes simples. A votre tour, si vous caressez le rêve d'un monde où l'on se nourrit sans détruire, simplement et sainement, vous pouvez affirmer vos valeurs en participant au démarrage de mon petit élevage, à hauteur du prix d'une bière, d'un resto, d'un vélo ou d'une semaine dans les îles, et d'en parler autour de vous.

Ou goûtez plutôt un de mes fromages, ils finiront de vous convaincre ;°

Quoi qu'il en soit, merci, déjà, d'avoir lu jusqu'au bout !

 

A quoi va servir la collecte ?

Cette collecte me permettra de démarrer du bon pied, avec un outil de travail qui me rendra la vie plus facile.

Idéalement, j'aimerais pouvoir équiper le bâtiment d'une salle de traite de qualité, et un système de cornadis (rateliers et auges) pratique pour que les chèvres mangent dans de bonnes conditions. Enfin, je voudrais isoler le toit de la chevrerie et m'équiper d'un refroidisseur pour le lait, pour envisager la fabrication de pâte pressée, en plus des Bic.

Les paliers de la collecte :

Si on atteint 5 000€, je peux financer les bases d'une bonne installation de traite.

Si on touche 12 000€, la chèvrerie sera équipée de manière à ce que les chèvres mangent dans de bonnes conditions.

Si 20 000€ sont atteints, je lance l’installation de panneaux solaires sur le toit (la charpente est déjà prévue pour les accueillir !).

Avec ce projet, j'espère participer, à ma petite échelle, à un monde plus raisonnable et moins vorace. Toute seule, c'est chaud boulette ; si on s'y met tous un petit peu, tout, vraiment tout, est possible.

Les chèvres et moi ne vous le dirons jamais assez :  Mêêrci !

Succès
Don avec contrepartie
16 880 € collectés
Objectif de 20 000 €
84 %

Projet financé

le 22 août 2020

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 15 € ou plus

découverte des fromages de chèvre

Dégustez 1 Bic frais, 1 Bic affiné, et découvrez la sensation. Vous serez aussi convié aux évenements de la ferme (repas/concerts, fêtes annuelles, etc.)



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 30 € ou plus

decouvrez la gamme des Bêtes à Cornes

Un bic Frais et un affiné, plus une faisselle et un ravier de fromage blanc, savoureux ! Vous serez aussi convié aux évenements de la ferme (repas/concerts, fêtes annuelles, etc.)



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

suivez l'évolution du troupeau !

Pour vous, un panier de fromages de chèvres, et le parrainage d'une chevrette 2021 (choix du nom, et échange de photos). Vous serez aussi convié aux évenements de la ferme (repas/concerts, fêtes annuelles, etc.)



Quantité restante : 0

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 75 € ou plus

Suivez l'évolution du troupeau et goûtez à tout !

Pour vous, un panier de fromages de chèvres ET de vaches, et le parrainage d'une chevrette 2021 (choix du nom, et échange de photos). Vous serez aussi convié aux évènements de la ferme (repas/concerts, fêtes annuelles, etc.).



Quantité restante : 0

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 150 € ou plus

La ferme de la Sarthe, dans un panier !

Pour vous, un panier de fromages de chèvres ET de vache, ainsi que des produits de notre épicerie. Je vous inviterai aussi pour une visite de la ferme. Vous serez aussi convié aux évenements de la ferme (repas/concerts, fêtes annuelles, etc.)



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 300 € ou plus

Initiez-vous à traire !

Vous recevrez une plateau de tous les fromages de la ferme ainsi qu'une séléction de notre épicerie de produits locaux. Vous pourrez parrainer une chevrette de 2022 (choix du nom, et échange de photos). Je vous ferai visiter la ferme et vous pourrez participer à la traite ! Vous serez aussi convié aux évenements de la ferme (repas/concerts, fêtes annuelles, etc.)



Quantité restante : 7

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être