Succès
Don avec contrepartie
4 100 € collectés
Objectif de 3 500 €
117 %

Projet financé

le 16 mai 2019

Cette collecte est terminée.

Houblonnière bio expérimentale en Saône et Loire !

Houblonnière bio expérimentale en technique culturale ancienne, douce pour la planète et à la recherche de l'avenir de la bonne bière !

par Lucile DELORME

Verosvres, France
Succès
Don avec contrepartie
4 100 € collectés
Objectif de 3 500 €
117 %

Projet financé

le 16 mai 2019

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

English version here

 

AU DELA de 3500€: aider à atteindre une résilience en eau sur la ferme!

 

WOUAOU! Je suis infiniment reconnaissante à toutes les personnes qui ont soutenu ce projet et en on fait un succès! MERCI MERCI MERCI!!!

En cette période de dérèglement climatique, nous sommes touchés par le manque d'eau en été, comme de nombreuses exploitations en France. Vous nous avez aidé à réunir 2000€ pour la structure de ma houblonnière puis 1500€  pour un séchoir, merci! Maintenant, il faut du travail, de l'attention et de l'eau.

Nous avons décidé que pour les derniers jours de cette campagne, tous les dons suppléméntaires à l'objectif de 3500€ participeront directement à la construction de la retenue d'eau et des systèmes d'irrigation partagés actuellement en cours d'installation sur La Ferme des Grands Noyers!!

L'eau se fait rare aux moment les plus importants. Préserver, stocker, purifier les eaux de pluies est indispensable aujourdh'hui pour que mon projet, mais aussi les autres activités en place à la ferme soient pérennes. Tout euro de plus est le bienvenue pour permettre à nos plantes de passer un été dans les meilleures conditions! Et si vous décidez de donner, bien que l'objectif soit atteint, vous continuez à recevoir les contreparties bien entendu! 

Merci pour votre soutient! La sécheresse n'a qu'à bien se tenir!

 

***************************************

Bonjour les amis,

Si vous êtes arrivé-es sur cette page c’est que vous me connaissez déjà un peu. Si ce n’est pas le cas: enchantée de vous rencontrer, je m’appelle Lucile et je suis une houblonnière en devenir dans le sud de la Bourgogne.

Cette campagne est là pour m’aider à construire une houblonnière expérimentale. Elle sera un lieu de recherche et de développement sur ce beau terroir du sud de la Bourgogne, en testant plusieurs variétés dont des variétés sauvages locales. Mais elle sera aussi un lieu de recherche sur des conduites culturales anciennes et nouvelles, soucieuses de l'avenir de nos sols et plus adaptées à des projets d'installation en bio.

 

Comment en suis-je arrivée là?

De 2011 à 2017 j’ai vécu aux USA dans la ville de Portland (aussi surnommée Beervana) en Oregon. La culture locale m’a transmis le goût de la bière artisanale et du houblon qui va avec. Cela faisait quelques années que je voulais changer de métier et bifurquer dans l'agriculture, donc en 2016, quand mon mari et moi avons décidé de retourner vivre en France, j'ai choisi de ramener un peu du Pacifique Nord Ouest avec moi en devenant houblonnière.

J’ai effectué des stages dans des houblonnières en Oregon et en Alsace. J'ai suivi des conférences, visité des tas de champs de houblons et de brasseries, puis pour officialiser un peu tout cela, j'ai suivi un programme de 9 mois me donnant la capacité professionnelle agricole (BPREA).

Après ces années de reflexion et de préparation, j’ai réalisé qu’il me manquait un peu de recul tant sur la pratique que sur la sélection des variétés. C'est pour cette raison que j'ai opté pour une approche scientifique, pas à pas, centrée sur le test, l'observation et l'analyse. Cette approche me permettra de créer une base solide et sérieuse pour mon projet final à plus grande échelle.

 

Pourquoi est ce que je pense que ce champ expérimental est si important?

Terroir et Localité

Le houblon, tout comme la vigne, est une culture pérenne qui met 3 ans à atteindre sa maturité pour une pleine production. Et tout comme la vigne, les houblons et leur caractéristiques gustatives s’imprègnent du lieu où ils poussent, venant du type de sol et du climat. La variété Cascade, par exemple, n’aura pas le même goût si elle est cultivée en Alsace ou dans la région des Cascades aux USA.

La seule manière de savoir quelle valeur et interêt brassicole aura un houblon est de le faire pousser dans le lieu choisi et d’attendre au moins 2 ans pour decouvir son goût. Le pari est donc risqué de se lancer à grande échelle quand on réalise que presque toutes la variétés Française ont disparues au siècle dernier, et que la connaissance du “Terroir houblon” est quasi nulle à part en Alsace et dans le Nord. Les houblons sont cultivés depuis très longtemps en Europe, mais en France nous sommes passés de 4000 à 400 exploitants en moins d’un siècle.

Quelques nouveaux agriculteurs dispersés un peu partout en France commencent à se lancer dans cette culture, mais nous n’en sommes qu’au tout début de la (re)découverte du houblon et de son terroir, région par région. 

Construire ce champ expérimental va me permettre d’aider à développer cette banque d’informations manquantes. Cela permettra d’affiner la sélection des variétés qui se plairont le plus dans ma région, pour donner aux brasseurs locaux le choix de créer des bières uniques et typiques de leur région. Cela pourra aussi être un outil technique intéressant à analyser et adapter pour toute personne souhaitant se lancer dans la culture du houblon bio dans le secteur. Il me tient à coeur de partager librement mon expérience et les résultats obtenus.

Changement climatique

Créer une activité agricole au moment où les effets du changement climatique sont tangibles au quotidien m’a un peu effrayé au début. Le houblon est une plante rustique qui peut s’adapter et survivre facilement à l’état sauvage. Mais la majorité des techniques actuelle qui produit du houblon de qualité brassicole consomme beaucoup d’eau et ne protège pas l’intégrité des sols. Je pense qu’il est possible de cultiver cette plante de manière à préserver le stock d’eau dans le sol, à ne pas laisser le carbonne s’en échapper et donc à créer une culture plus résiliente au changement climatique. Il faut que nous développions ces nouvelles techniques agricoles si l’on souhaite continuer à boire de la bonne bière dans le futur.

Biodiversité

Ce projet ce n’est pas que du houblon: ce champ test va accueillir plusieurs autres espèces vivantes. L’agriculture moderne se concentre souvent à produire un maximum d’une même variété, détruisant autour toute autre vie, sur et sous le sol. Cela contribue à l’appauvrissment des sols, à la perte de la biodiversité chez les instectes et à la baisse de la population d’oiseaux. On peut faire autrement. Les pionniers de la permaculture et bien d’autres techniques agricoles anciennes ou récentes ont démontré qu’il est possible de cultiver plusieurs espèces en un même lieu. Pas de compétition mais de la coopération.

 

Ok, et en pratique, ca donne quoi?

Ce champ expérimental est un rectangle de 72m de long par 36m de large comprenant:

  • 120 plants de 18 variétés de houblons (aromatiques, amérisants ou les deux).

  • Une centaine de petits fruitiers (cassis, groseilles, caseilles, framboises, goji).

  • Plein de poules, mais pas tout le temps.

Je vais adapter une technique ancienne anglaise qui n'est pas utilisée en France: la plantation au carré. Au lieu d’avoir des pieds de houblons très serrés (1 plant tous les mètres), je vais planter un plant de houblon tous les 3 mètres en tout sens.

Le format de culture classique aujourd’hui sélectionne 2 drageons à pousser sur une ficelle et taille continuellement le reste des drageons envoyés par la plante. Avec la technique au carré, au lieu d’une ficelle par plant, je vais en avoir 4, utilisant donc plus de ces drageons produits naturellement par la plante.

Je vais observer si, en passant moins de temps à tailler, je reduis les risques d’opportunités aux maladies de rentrer dans la plante.

En augmentant le nombre de ficelles par plant, je vais observer si cette technique me permet de produire quasiment autant qu’une mise en place classique tout en ayant moins de plants à l’hectare.

L’espacement gagné entre les plants va naturellement réduire la pression des maladies ou ravageurs tels que le mildiou ou les araignées rouges, laissant circuler plus facilement l’air entre les rangs.

Le houblon vivant en symbiose avec d’autres espèces à l’état sauvage, je vais intégrer en alternance aux rangs de houblon, des rangs de petits fruits. Je voudrai diversifier l’activité et tester si ces deux types de cultures se complètent tant dans le calendrier des cultures que dans la biodiversité qu’ils créent autour d’eux.

A certains moment opportuns durant la saison, nous allons ouvrir le champ aux poules pondeuses pour qu’elles s’y baladent, grattent au pied de les plants, desherbent et profitent de l’ombrage des houblons tout en fertilisant mon sol.

Je garde les arbres déja présents sur le terrain: au lieu de les couper et de détruire un équilibre en place, je les intégre et profite de la poche naturelle riche de vie qu’ils forment déjà. Nous avons épaissi et rajouté des haies pour abriter plus d’oiseaux et d’insectes. Je vais aussi profiter de la hauteur des poteaux pour intégrer quelques cabanes à oiseaux.

Entre les rangs cultivés, un couvert végétal de prairie sera entretenu régulièrement par les poules et moi-même, afin de préserver la structure du sol, sa capacité à stocker l’eau et à ne pas laisser s'échapper le CO2 dans l'atmosphère.

 

Où est ce que cela va se passer?

A la Ferme des Grands Noyers, à Verosvres en Saône et Loire, non loin de Mâcon et à coté de Charolles.

Depuis plus de 15 ans cette ferme bio qui produit des oeufs et du lait est un lieu d’accueil pour des porteurs de projets. Eric et sa partenaire Hélène transforment le lait en crème, beurre, yaourts, crèmes dessert et fromages frais, qu’ils vendent via deux AMAP. Eric à partagé avec moi son reseau de connaissances et de nombreuses personnes ont contribué de près ou de loin à mon projet; j’ai pu voir que la communauté locale est soudée et pleine d’élans pour de nouveaux projets à naître!

Eric a généreusement mis à ma disposition un terrain de 3000m2, situé sur le spacieux parcours des poules pondeuses. Sans oublier l'enorme aide qu'Eric m'apporte tout les jours pour la mise en place de la structure!

Nous sommes reconnaissants de tout le soutient et l’aide apportés par Eric et Hélène au quotidien dans notre projet, que ce soit moralement ou matériellement!

Hélène, m'aidant à écorcer les poteaux de châtaigner.

 

Bon, tout ça c’est chouette, mais ca ne peut pas être si simple…

Comme je l’ai déja dit, ce projet est un test. Le houblon n’a pas été cultivé dans cette région pour la bière depuis un grand moment et beaucoup de choses ont changées depuis (développement de nouvelles variétés, climat,...).

Il se peut que certaines variétés ne prennent pas dans ce sol, ou ne développent pas un interêt gustatif intéressant. Il se peut que certaines parties de mon idéal de conduite culturale ne fonctionnent pas, ou qu’il faille les moduler ou les changer.

Mais c’est justement pour tout cela que je veux faire naître ce projet, pour tester, apprendre et partager les fruits de ce travail. Je veux me donner l’opportunité de tester et d’adapter au mieux ce projet avant de me lancer à grande échelle.

Je veux apprendre à cultiver cette plante fascinante de manière à contribuer aussi à l’agriculture de demain.

Je vais documenter cette expérimentation de la manière la plus détaillée possible afin de la partager avec toutes les personnes souhaitant cultiver du houblon dans ce secteur. Je souhaite que la manière dont nous allons cultiver le houblon à l’avenir soit le mirroir du monde dans lequel on veut vivre et que ce champ expérimental apportera une petite part du changement vers lequel on tend. 

J’espère que vous trouverez, vous aussi aussi que cela est important, ou au moins assez intéressant pour m’aider dans ce qui est la première étape d’une longue aventure!

 

A quoi va servir la collecte ?

A quoi va servir la collecte ?

Cela a beau être un champ test d’une surface modeste, la somme que nous essayons de réunir ici ne va pas couvrir la totalité de son coût. Mon mari et moi avons économisé de l’argent ces dernières années en vue de ce projet, nous permettant ainsi d'aquérir les plants de houblons et de petits fruits (en plus des dons de boutures de la part de généreux amapiens !), les poteaux en châtaigner, la location de matériel et l’achat de petit équipement (pinces coupantes, fils pour faire grimper le houblon, etc).

Ce que vous pouvez m’apporter est la structure métallique de tout mon projet : les câbles, les ancres et tous les éléments permettant de faire grimper mes houblons en hauteur ! Nous allons supporter le reste de ces frais installation et de culture et, avec votre aide, faire vivre cette houblonnière expérimentale.

Comment je vais utiliser les fonds de la campagne :

La structure de la houblonnière : 1 340€

Les contreparties de la campagne : 500€

Les frais de la plateforme MiiMOSA : 160€

 

Voici à quoi ressemble mon budget total :

Plants de houblon: 440€

Petits fruitiers: 400€

Poteaux: 400€

Cables galvanisés: 1 150€

Ancres: 580€ -

Location de machines: 600€

Quincaillerie et petit outillage: 500€

Fils coco: 100€

Bâches: 130€

= 4 300€

Mon mari et moi avons déjà investi plus de 3000€ pour commencer l'installation, et nous vous demandons de nous aider à compléter ce financement si vous le voulez bien. Merci!

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Un grand merci!

Merci infiniment pour le soutient que tu m'apportes! Une jolie carte, imprimée à la main en lithographie par une artiste locale et moi-même, arrivera dans ta boîte aux lettres t'apportant des nouvelles de mon expérimentation et les premiers résultats que l'on va pouvoir répertorier grâce à toi!


Disponibilité : Août 2019

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 25 € ou plus

Je lève mon verre à..!

Pour la journée portes-ouvertes et l'inauguration de la première récolte, je te servirai une bonne bière fraiche dans un verre que tu emportera avec toi en souvenir de ce jour! Si tu ne peux pas être présent ce jour là, on filmera le toast que je te porte et on t'enverra la vidéo en attendant que tu puisses venir chercher ton verre et une bière! Tu recevra aussi la carte de remerciement qui t'informera des premiers résultats si attendus de ce champ expérimental!


Disponibilité : Septembre 2019
Livraison : A retirer sur place Les Grands Noyers, Verosvres, France

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Un bandana de la Louve!

Je vais faire imprimer à la main une série de bandanas en coton au logo de la Louve houblonnée. En plus de la carte de remerciement et du verre à bière (rempli), tu pourra te la jouer cow-boy/girl avec ce bandana et faire vivre l'esprit Américain qui a vu naître ce projet! Disponible en un coloris.


Disponibilité : Septembre 2019
Livraison : Nationale

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Ton nom gravé dans le chataîgner!

En plus des contreparties précédentes, j'ai décidé de graver ton nom au pyrograveur sur les poteaux à l'entrée de ma houblonnière, pour me rappeler tous les jours que dans cette aventure je ne suis pas seule et que toi aussi tu crois en l'avenir de la bonne bière Française et du bio! Promis, je ne graverai pas nos initiales entourées d'un cœur... enfin, peut-être pas..


Disponibilité : Août 2019
Livraison : Nationale

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 250 € ou plus

Un bijou en argent, fabriqué par mes p'tites mains!

Je suis bijoutière de métier et il y a des choses qui ne s'oublient pas! En plus de toutes les contreparties précédentes, je concocte une petite série de bijoux inspirés du houblon et de la bière! Entièrement fabriqués à la main par mes soins, ils seront en argent 925 millièmes et en bois de noyer. Il y en aura pour tous les styles! Boucles d'oreilles, bracelets, bagues, boutons de manchettes... Je t'enverrai une série de croquis et tu choisira ton bijou préféré!


Disponibilité : Décembre 2019
Livraison : A retirer sur place

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Photo miimosa terra
Prochainement

Terres des Templiers, un vignoble d'exception !

 
Prochainement
Prêt rémunéré
3,5%

Investissez dans les Grands Vins d’AOP Collioure & Banyuls sur 776 ha de vignes dans un cadre d'exception où de fabuleux trésors s’y cachent