Soutenez un village en Birmanie

Participez au développement d’un village et de sa ferme en Birmanie à la frontière thaïlandaise.

par Jean Marc PARRY

Bernin, France
J-9
Don avec contrepartie
110 € collectés
Objectif de 7 500 €
1 %
Contribuer

Votre contribution vous sera intégralement remboursée si le projet n'atteint pas 60% de son objectif.


Partager ce projet

Présentation du projet

Nous aimerions avant toute chose apporter notre soutien aux personnes touchées personnellement par la crise du Covid -19, mais également à tous ceux qui agissent au quotidien pour soigner et soutenir les victimes. 

QUI SUIS-JE ? 

Bonjour, je m'appelle Jean Marc Parry, j'ai 51 ans et j'aimerais aujourd'hui vous parler d'un projet auquel je tiens particulièrement. 

MON HISTOIRE

Passionné par les plantes, cela fait maintenant 25 ans que j’ai découvert le konjac. Je songe depuis quelques temps à lancer mon propre projet autour de sa culture, et plus globalement de l'agriculture bio et durable. Avec un partenaire asiatique, j’ai acquis en 2019 un terrain en Birmanie.

Actuellement, je suis président de l’entreprise TONTONAMAC, qui a pour vocation de développer l’offre en farines de konjac via un réseau de fermes BIO (des filiales) regroupées sous le nom d’Organic Konjac Farms. 

MON PARCOURS

Ingénieur horticole et écologue, j’ai démarré ma vie active entre animation nature comme bénévole, conseil en environnement auprès de paysagistes et d’architectes et production de plantes et fleurs sauvages indigènes pour offrir des alternatives à une flore commerciale trop souvent exotique et de peu d’intérêt écologique. 

Ensuite, je suis entré comme ingénieur conseil dans une entreprise qui essayait de diversifier les cultures sur friches industrielles et agricoles et travaillait sur des alternatives aux grandes cultures et notamment sur des espèces de biorémédiation ou de biomasse dans le Nord. 

Aujourd’hui, je suis responsable technique à Kalys Food Division. J’y assure le suivi réglementaire et technique des produits végétaux à vocation alimentaire ou pharmaceutique et la distribution de poudres ou de produits à base de konjac.

En parallèle, j’ai créé une entreprise pour assurer l’approvisionnement en farines de konjac BIO et sourcer des produits plus équitables.

Task force de cette collecte de financement participatif : mes 2 stagiaires 

  

 

Je suis aidé par Mélanie et Servane depuis Avril 2020 (DUT Techniques de Commercialisation). Mélanie est en charge de la communication et Servane s’occupe de la levée de fonds sur MiiMOSA. Elles collaborent pour que ce projet soit une réussite. 


NOTRE PLANTATION

Le terrain que je possède actuellement se situe près du village de Yan Kin Aung en Birmanie à la frontière de la Thaïlande (au point de passage Myawaddy / Mae Sot). Il s’agit d’une grande parcelle sur une colline restée en friche après un déboisement par brûlis.

Il mesure environ 7 hectares, nous y cultiverons près de 300 000 plantes par an, avec une production de plusieurs millions de semences. Une fois le déconfinement confirmé, nous pourrons lancer d’autres recrutements dans le village et nous associer avec des agriculteurs qui cultivent aussi de leur côté du konjac.

Mon but est d’obtenir la certification bio pour la production d’ici 2 ans, afin de certifier de la qualité des plantes récoltées sur ce site et celui de nos partenaires autour.

LE PROJET

> Un réseau de pistes à améliorer

Les routes (des pistes en terre) sont impraticables lors de la saison des pluies. Les villageois peinent à se déplacer, les écoliers accèdent difficilement à leurs écoles et les agriculteurs et artisans ne peuvent plus accéder aux cultures et au village même avec des véhicules 4x4. Le village manque de budget et d’équipements pour entretenir ces pistes mais disposerait de la main d’oeuvre nécessaire au plus gros des travaux.

> Une école peu équipée :

On nous a présenté aux enseignants des 2 écoles car la population birmane est jeune et le village compte de nombreux écoliers. Une école a particulièrement attiré notre attention : elle n’est pas en très bon état. Il n’y a pas d'électricité ni d’accès permanent à l’eau, la cour est en terre battue... Les villageois n’ont pas les fonds nécessaires pour engager des travaux pour y remédier, c’est pour cela que ce coup de pouce à un rôle important. Vos dons serviront à des travaux comme la construction d’une réserve d’eau (puits - citerne) et l’installation de panneaux solaires pour l’électricité (ventilation, projection, musique…). Vous comprenez aussi que par manque de moyens, l’école est pauvre en matériel. J’avais donc prévu de me rendre sur place pour en discuter avec les enseignants et savoir ce qui pourrait vraiment durablement changer leur approche pédagogique. Evidemment, je suis très sensible aux volets éducation à l’environnement et formations aux arts plastiques (inspirés par la nature) que j’ai pu mettre en oeuvre pendant 10 ans à Lille. Il est aussi probable que l’école recherche du matériel sportif. Malheureusement le Covid-19 a reculé cet échange que j’organiserai en face à face dès que possible !

  

 

> Produire des plantes mais aussi du lien social : mise en place du woofing

Toujours dans la logique de partenariat avec le village, j’envisage de mettre en place du woofing au sein de la ferme. L’offre de woofing en Birmanie est encore embryonnaire du fait de l’histoire complexe et de l’instabilité politique entre ethnies et groupes armés. Aujourd’hui la démocratie se met en place lentement. Notre pépinière se  situe dans une zone pacifiée et stable. Cette activité solidaire et riche en découvertes permettra des moments d’échanges et de rencontres entre woofers et villageois : un véritable partage culturel ! La construction d’un hébergement d’accueil avec des sanitaires, une cuisine commune, un espace de détente contribueront au bon déroulement du séjour des visiteurs. On envisage d’élargir l’accueil à des bénévoles qui pourraient être actifs au sein du village comme le proposent certains réseaux de bénévolat international. Nous nous attendons aussi à accueillir des jeunes birmans ou des voisins thaïlandais. Le budget prend en compte la proposition du chef du village d’aider aux constructions de la ferme et même l’accueil par les villageois.

LE KONJAC, C'EST QUOI ?

  

 

Le konjac c’est le nom d’une plante mais aussi le nom de la matière première qu’on en retire (un raccourci pour farine de konjac et parfois pour la matière gélatineuse produite avec le légume appelé konnyaku en japonais)… Cette plante aux milles vertus pousse principalement en Asie du Sud (espèces tropicales) mais on en trouve aussi des espèces tempérées en Chine centrale, au Japon ou en Corée. Le konjac est une plante fournissant une fibre végétale soluble utilisée depuis des siècles pour faire de nouilles asiatiques faibles en calories (shirataki).

Très populaires pour leurs propriétés de coupe-faim, la farine de konjac et la fibre de konjac sont également utilisées pour traiter le diabète.

A quoi va servir la collecte ?

Nous avons décidé de répartir la somme collectée de façon égale dans chaque  sous projet précédemment évoqués. Le montant de la collecte servira donc à financer :  

Sous projet routes : 2 500€ 

Empierrement des sites 

Sous projet école : 2 500€

Installation des panneaux solaires (électricité), accès à l’eau permanent, ventilateurs, matériel scolaire

Sous projet woofing : 2 500€

Construction structures d’accueil (hébergement, sanitaires, cuisine, espace détente)

Le montant de cette levée de fonds a pour premier objectif d’atteindre 7 500€ pour financer l’amélioration de ces trois points. Mais selon votre générosité, l’aide apportée pour le village, l'école et le woofing pourra être plus importante ! 

En effet, si nous dépassons le budget (par exemple 116% atteints) le budget supplémentaire pourra se répartir entre :

- Développer les supports pédagogiques de l’école : apporter des équipements de base de pratique sportive (filets, ballons, raquettes), soutenir une activité découverte nature à l’école avec l’achat du matériel nécessaire pour un potager et une collection de plantes locales.

- Engager un jeune birman bilingue du village ou des environs pour l’accueil des woofers.

- Éventuellement, en fonction des moyens supplémentaires, extension de l’empierrement à d’autres sites stratégiques du village (abords des temples, des espaces publics…).

 

Un grand merci à tous ceux qui nous ont lus, soutenus et partagés ! :) 

Jean Marc Parry 

Retrouvez Organic Konjac Farms sur les réseaux :

Instagram : https://www.instagram.com/organickonjacfarms/?hl=fr 

Facebook : https://www.facebook.com/Organic-Konjac-Farms-113851083657785/

J-9
Don avec contrepartie
110 € collectés
Objectif de 7 500 €
1 %

Votre contribution vous sera intégralement remboursée si le projet n'atteint pas 60% de son objectif.


Partager ce projet

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Le sourire des enfants

Un grand merci des enfants en birman (dessin réalisé par les enfants avec un message en birman)



Sélectionner

Pour 25 € ou plus

Un éclat de beauté

Un grand merci des enfants en birman + 1 éponge konjac BIO (Produit garanti konjac BIO mais ne provenant pas de notre ferme pour des raisons de délais)



Sélectionner

Pour 50 € ou plus

La main verte

Un grand merci des enfants en birman + 1 bulbe de konjac de la ferme + 1 éponge de konjac (Produit garanti konjac BIO mais ne provenant pas de notre ferme pour des raisons de délais)



Sélectionner

Pour 90 € ou plus

La beauté intérieure et extérieure

Un grand merci des enfants en birman + 2 bulbes de konjac + 2 éponges * + 1 paquet de nouilles de konjac BIO * (* Produits garantis konjac BIO mais ne provenant pas de notre ferme pour des raisons de délais)



Sélectionner

Pour 150 € ou plus

Du konjac sous toutes ses formes

Un grand merci des enfants en birman + un lot avec : 1 bulbe de konjac + 3 éponges* + 3 paquets de nouilles* de konjac BIO différentes + 1 paquet de farine de konjac BIO* + recettes (*Produits garantis konjac BIO mais ne provenant pas de notre ferme pour des raisons de délais)



Sélectionner

Pour 250 € ou plus

Nos portes vous sont grands ouvertes

Un grand merci des enfants en birman + un visa pour la Birmanie + 1 nuit d'accueil au village



Sélectionner
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Planet biomix 2
Prochainement

Du biogaz dans le Loiret !

 
Prochainement
Prêt rémunéré
5,5%

Imaginez une énergie renouvelable produite à partir d'effluents d'élevage et de déchets agricoles... L'avenir s'offre à vous !