Un rucher et bien plus encore!

Apiculteur en devenir, je cherche de l'aide afin d'agrandir mon rucher et commencer à poser de sérieuses bases pour l'avenir.

par Hadrien DAVID

Pouvourville, Toulouse, France
Terminé
Don avec contrepartie
1 685 € collectés
Objectif de 1 320 €
127 %

Projet financé

le 08 juillet 2019

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

Bonjour à toutes et à tous,

Tout d'abord je tenais à vous remercier de prendre le temps de lire mon appel aux dons (que vous en effectuiez un ou que vous soyez un simple curieux) cela est toujours agréable de voir que le monde de l'apiculture intéresse.

Je m'appelle Hadrien, j'ai 28 ans, je vis actuellement à Toulouse et j'ai décidé depuis de nombreuses années de consacrer une partie de ma vie à mes abeilles.

Bien que je sois tombé amoureux des insectes il y a plus de 20 ans, ce n'est que maintenant que je décide d'initier cette activité de manière serieuse : j'ai besoin de vous pour commencer le plus sereinement possible mon rucher.

¤ Quelques mots sur mon histoire avec les insectes.

Avant d'expliquer mon projet global, il convient de le contextualiser un minimum.

Je ne viens pas d'un milieu agricole « direct »; en fait je suis plutôt les traces de mes arrières grands parents qui étaient de ce milieu, ces mêmes traces que mes grands parents et parents ont tout de même tenu à me faire partager.

Grâce à un environnement favorable, j'ai pu m'emerveiller très jeune devant toutes ces petites bêtes qui vivent à nos cotés. Pour être plus précis, c'est le Sud Ouest et notamment les Causses du Quercy ainsi que les Pyrénées ariègeoises qui m'ont donné envie de me lancer.

Passionné par ces petites bêtes et sensible à cette cause, j'ai pu constaté le déclin des lépidoptères (Papillons) et des hyménoptères (Abeilles, guêpes, frelons...) années après années sur des territoires que je pensais pourtant suffisamment sauvages pour être préservé.

Pourtant je ne me suis pas tout de suite orienté vers cette voie puisque j'ai tout d'abord fait des études en Géographie et Aménagement du territoire (spécialité Environnement) puis une spécialisation sur le monde pastoral dans les Pyrénées. C'est d'ailleurs suite à cette dernière année d'étude que j'ai décidé de me lancer dans l'apiculture en me perfectionnant auprès de particuliers, professionnels ou encore avec des stages en rucher école.

Vivant une vraie histoire d'amour avec les insectes, je ne me lance pas dans l'apiculture dans le seul but de vendre du miel, mais aussi pour tenter de preserver nos milieux naturels.

Avoir un rucher, c'est surtout un prétexte pour entretenir un lieu où pleins d'autres espèces peuvent venir profiter d'un espace « sain » mais également pour sensibiliser le plus grand nombre d'entre vous..

¤ Le projet

Mon rucher

Mon désir est de créer un lieu où je pourrais faire découvrir ma passion à tous.

Ce projet est très évolutif, si je viens aujourd'hui sur cette plateforme, c'est tout d'abord pour m'aider à construire les bases et atteindre des objectifs à court terme qui me permettront de bâtir plus loin.

Je vais donc tenter d'expliquer chronologiquement ce que j'aimerais mettre en place, tout en évitant de me donner des objectifs trop rigides, malheureusement ou bien heureusement la nature suit sa propre logique et je n'aime pas la brusquer.

Tout d'abord mon objectif est de monter mon rucher, mon idéal serait d'avoir une soixantaine de ruches productives si nous comptons les ruches de renouvellement (liées au taux de mortalité « naturel ») j'ai besoin entre 70 et 80 ruches à l'année.

Pour arriver à cet objectif, sans presser mes abeilles, je compte réaliser cette installation à moindre cout. Ma logique est assez simple, monter mon rucher sans m'endetter, c'est ne jamais être deçu du travail de mes ruches. Seule leur survie et leur production moyenne de miel par an pourraient me permettre de vivre convenablement puisque que mes frais fixes sont réduits et que je ne compte pas que sur la production en miel de mes ruches (mais je vous expliquerai cela en détail plus bas).

L'atelier

C'est donc pour cela que je fabrique moi-même certains éléments de mes ruches ; corps, treuil pour lever mes ruches, pressoir... Ainsi, je me fournis dans une scierie en Haute-Garonne en achetant du bois local en quantité suffisante pour réduire encore plus les couts. Pour l'instant, j'achète encore mes cadres (le support sur lequel les abeilles batissent leurs alveoles de cires) ainsi que mes toits de ruches (necessaires pour étancheifier au maximum sa ruche) mais j'espère arriver à les fabriquer (et surtout trouver le temps) pour l'année prochaine.

De même, pour le lancement, j'ai acheté des essaims et developpé des partenariats pour en recuperer afin d'augmenter encore la taille de mon cheptel. C'est en cela que mes charges fixes sont réduites, cela me prend certes du temps mais c'est également un plaisir que de manipuler le bois ou d'aller chez des particuliers recuperer des essaims.

¤ Mais pourquoi « Un rucher et bien plus encore » ?

Parce que le projet ne s'arrete pas la. Comme j'ai pu le dire précedemment, le miel n'est que la partie visible d'un rucher. En effet, la seconde partie du projet serait de monter un rucher pédagogique et donc avoir la possibilité d'accompagner du public. Cela me permettrait de remplir deux objectifs: celui du diversifier mon activité mais aussi sensibiliser le public à l'apiculture ou plus généralement à la cause environnementale. En cela cet appel à dons est interessant puisqu'une des contreparties est une visite de mon rucher, je pourrais donc déjà m'exercer sur ce point.

Ensuite il s'agirait de valoriser tous les produits de la ruche (parce que c'est mon domaine) mais en élargissant ce serait valoriser également tous les produits naturels que l'on peut trouver dans notre jardin, en forêt, dans nos pots de fleurs.. Bien sur cela ne se fera pas dans l'immediat et c'est en me concentrant sur mon rucher, en acquerant un peu plus de visibilité que je pourrais developper des partenariats pour completer cette facette du projet.

Maintenant comment valoriser cela ? De manière simple en proprosant d'autres produits comme de la cosmétique naturelle à base de plantes, de cire, de miel, de propolis, fournir différents artisans en cire (comme les cordonniers ou les couturiers) voir même (revons un peu) des cuisiniers en miel.

L'objectif global et à terme de ce que je souhaite bâtir tourne autour du même dessein, montrer que nous avons encore besoin de nos milieux naturels, de nos animaux et nos insectes aujourd'hui!

L'autre élement déclencheur pour faire cet appel à don est l'intense travail de notre enemi numero un en France: le frelon asiatique. L'année dernière un peu plus de la moitié de mes ruches en ont fait les frais (5 sur 8 pour être plus exact). Sous la pression de ce terrible prédateur, certaines colonies sont mortes avant l'hiver, d'autres n'ont tout simplement pas réussie à préparer correctement leur hivernage et n'ont pas survécu jusqu'au printemps. Ayant tenté de fabriquer pièges et protections sans réussite, j'ai décidé cette année d'acheter des protections (boucliers anti frelons) et des myriades de pièges. J'ai aussi agrandi mon cheptel puisque c'est aussi avec un nombre plus important de ruches que nous augmentons les chances de survie de chacunes d'entres elles.

A quoi va servir la collecte ?

Le financement me servira a payer les éléments qui constituent une ruche soit les corps de ruches (le cube qui abrite l'essaim), les cadres (où les abeilles fabriquents leurs alveoles de cire), les toits en tôle des ruches mais aussi des éléments de protections contre le frelon asiatique.

Avec les essaims que j'ai récupéré, ceux que j'ai crée et ceux que j'ai acheté, je me retrouve aujourd'hui avec 20 ruches. 4 d'entres elles sont sur un autre modèle de ruches qui se nomme la ruche Langstroth, 16 autres sont en ruche Warré. (Les modèles de ruches différent de par leur taille et donc la conduite a adopter pour elever ses essaims). C'est surtout pour mes ruches en Warré que je vais avoir besoin de vous.

Une ruche Warré fonctionnant au moins sur 3 corps (3 cubes que l'on superposent pour former un plus gros essaim), il faut donc que je construise 48 corps. Pour cela, j'ai besoin d'une planche de 1m50 sur 21cm pour 24mm d'epaisseur par corps qui me coûte 5.20€ l'unité.

3 corps de Ruches Warré fraichement fabriqués

Ensuite, il me faut 16 toits en tole simple ainsi qu'un minimum de 380 cadres (8 par corps et un stock de rechange). Un toit coute 7.10€ et un cadre coute 1.20€ l'unité. Un corps de warré peut comporter 8 cadres, pour 3 corps cela fait 24 par ruches donc 384 cadres pour 460€.

Pour ce qui est du frelon asiatique, le piegeage peut se faire de manière simple mais les boucliers anti frelons sont un peu plus difficile a mettre en place. Il s'agit en fait d'une cage en plastique avec des trous qui se positionnent devant l'entrée de notre ruche. Ce bouclier a pour effet d'empecher les frelons de chasser devant l'entrée de la ruche, les abeilles ont ainsi de l'espace pour sortir récolter. Sans cet artifice, les pauvres restent bloquées dans leurs ruches, ne sortent plus. Malheuresement en fin de saison cela peut provoquer la mort d'une colonie. Il me faut donc me procurer 20 boucliers Anti frelons a 16,50€ l'unité.

Pour finir, et dans le but d'accueillir déjà du monde sur mon rucher, j'aimerais acheter 2 combinaisons supplémentaires qui coutent en moyenne 80€ chacune.

Ayant déjà du financer mon atelier bois pour fabriquer mes ruches, pris le temps pour viabiliser un terrain en friche, semer des espèces mellifères et acheter tout le materiel de base d'apiculteur l'année dernière, j'ai besoin de vous pour passer une étape supplémentaire dans ce grand et long projet et peut être enfin espèrer en faire mon activité principale dans les prochaines années.

Pour résumer la liste :

48 planches x 5.20 = 249,6€

20 boucliers anti-frelons x 16.50 = 330€

384 cadres x 1.20  = 460,8€

16 toits x 7,10 = 113,6€

2 combinaisons x 80 = 160€

Ce qui m'amène à la somme de 1 314€ que j'arrondirais à 1 320€ pour pouvoir vous payer un café si l'envie vous prend de venir me voir.

Succès
Don avec contrepartie
1 685 € collectés
Objectif de 1 320 €
127 %

Projet financé

le 08 juillet 2019

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Un pot de Miel

Un pot de miel de 500g (si la recolte ne me permet pas de satisfaire toutes les commandes, je m'engage bien sur à donner un pot de miel à la miéllée suivante et une contrepartie pour le retard).


Disponibilité : Novembre 2019
Livraison : Nationale Quantité restante : 145

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 20 € ou plus

Un gros pot de Miel

Un pot de miel de 1kg (si la recolte ne me permet pas de satisfaire toutes les commandes, je m'engage bien sur à donner un pot de miel à la miéllée suivante et une contrepartie pour le retard).


Disponibilité : Novembre 2019
Livraison : Nationale Quantité restante : 69

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 75 € ou plus

Parainage d'une ruche

Vous pourrez parrainer une de mes ruches et lui donner le nom de votre choix qui sera joliment écrit sur celle-ci. Je vous tiendrais régulièrement au courant de l'état de santé de celle-ci et vous aurez bien sur la possibilité de gouter au miel de votre ruche.


Disponibilité : Avril 2019
Quantité restante : 10

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 150 € ou plus

Une après-midi dans le monde des abeilles

Je vous proposerais donc d'être mes cobayes pour une visite du rucher et enfiler les combinaisons avec moi pour venir voir ce qu'il se passe dans ces petites boites pleines de vie.


Disponibilité : Juin 2019

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 200 € ou plus

Le Parainage et la visite

Peut être que cela vous intéresse de parrainer une ruche et de savoir ce qu'elle peut bien faire de ces journées, je vous propose donc de pouvoir faire les deux à la fois.


Disponibilité : Juin 2019
Quantité restante : 14

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Planet biomix 2
Prochainement

Du biogaz dans le Loiret !

 
Prochainement
Prêt rémunéré

Imaginez une énergie renouvelable produite à partir d'effluents d'élevage et de déchets agricoles... L'avenir s'offre à vous !