Un verger en permaculture dans le Gers

Planter un verger permaculturel de 85 arbres sur 2000 m² dans le Gers pour expérimenter l'autonomie fruitière territoriale

par Jérémy GUERBETTE

Seysses-Savès, France
Succès
Don avec contrepartie
6 500 € collectés
Objectif de 6 000 €
108 %

Projet financé

le 28 mai 2020

Cette collecte est terminée.

Présentation du projet

L'origine du projet

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

NOUVEL OBJECTIF : devant l'engouement que le projet a généré dès ses débuts, vous avez été nombreux à devenir acteur du verger. Grâce à vos contributions généreuses, l'objectif premier a été attient au bout de seulement 20 jours. Un grand merci.

Afin d'aller encore plus loin ensemble, nous vous proposons un nouvel objectif : atteindre 6000 €. Ce plus permettra de préparer la suite en faisant l'acquisition de matériel pour la transformation des fruits. N'oubliez pas les contributions que nous vous proposons :-)

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nous habitons avec ma famille dans le Savès (Est Gers) depuis 2 ans. Dans un nouvel environnement, à 30 ans, la permaculture s’est rapidement invitée, comme une évidence dans notre philosophie de vie : ralentir, consommer moins et différemment, produire nos légumes, nos œufs … et les fruits ? Le constat est alarmant.

Malgré quelques arbres fruitiers sur notre terrain, très peu de vergers franchement garnis sont présents dans le paysage du Savès.

Il est désormais urgent de réintroduire massivement l’arbre fruitier dans la région ainsi que partout en France avec une grande diversité d’espèces afin de produire une multitude de fruits. 

Localisation de Seysses-Savès et vue sur l'église clocher-mur du village.

En novembre 2019, j’ai rencontré Stefan Sobkowiak au cours d’un stage au Conservatoire Végétal Régional de Nouvelle Aquitaine à Montesquieu (Lot et Garonne) sur le thème du “Verger en Permaculture”... une révélation! Je savais désormais comment j’allais lancer la dynamique du repeuplement des arbres fruitiers.

Cet homme a transformé son verger cultivé en monoculture de pommiers en une oasis de biodiversité productive et respectueuse de son environnement. Nous allons adapter ce modèle dans le village de Seysses-Savès qui constituera un site pilote afin d'organiser la révolution fruitière à l'échelle locale.

 

Un verger en permaculture c’est quoi ? 

 

C’est une forêt d’arbres fruitiers aux variétés diverses qui se veut en équilibre avec son environnement et qui nécessite donc peu d’intervention humaine, sans mécanisation, sans produit chimique dans un oasis de biodiversité : la nature d’abord. C’est aller au-delà du bio.  

Illustration en vidéo d'un verger monoculturel transformé en verger permaculturel (Les Fermes Miracle) par Stefan Sobkowiak.

En permaculture tout est conçu pour favoriser la diversité - fruits, plantes potagères, fleurs et faune - en se rapprochant le plus de l’état sauvage afin de trouver un équilibre naturel (on parle de biocontrôle).

L’organisation se fait selon le TRIO: deux arbres fruitiers + un fixateur d’azote. Les deux fruitiers sont des variétés différentes (il n’y a jamais de voisinage direct entre deux arbres de mêmes espèces) et le fixateur d’azote est un arbre non fruitier mais qui permet de fixer l’azote atmosphérique pour le rendre accessible aux arbres voisins par la fertilité organique. De plus, le fixateur d’azote peut servir de tuteur pour faire courir des plantes grimpantes telles que kiwis et vignes, une raison de plus pour augmenter la diversité fruitière. 

La diversité impose la plantation d’un maximum de variétés de fruitiers avec plusieurs avantages. En alternant les espèces, on réduit la propagation des maladies et des nuisibles de proche en proche. On étale les récoltes sur la moitié de l’année, de fin mai à décembre. Enfin, on maximise la pollinisation croisée en attirant les insectes pollinisateurs (abeilles, papillons, fourmis, …) et on augmente la multiplicité des insectes prédateurs (guêpes, coccinelles, araignées, ...).

Exemples d'insectes pollinisteurs et prédateurs qu'il est nécessaire d'attirer dans un verger pour que se mette en place naturellement le biocontrôle. Source: jardindoreda.over-blog.com

Après quelques années, l’ombrage au sol produit par la canopée des arbres permet l’installation de plantes entre les fruitiers en les protégeant de l’exposition directe des rayons du soleil l’été dans une région déjà chaude. Ceci permet d’ajouter une continuité entre les arbres. Cette dernière peut être composée de baies ainsi que de plantes potagères vivaces qui ne demandent que peu d’entretien (ex: oignon carambole, ail des ours, choux perpétuel, …). 

Exemple d'un verger permaculturel dans la Ferme du Bec Hellouin (Normandie): cultures potagères entre les rangs des arbres fruitiers.

De plus, la présence d’animaux est un élément à ne pas négliger dans un verger en permaculture :  

  • Les oiseaux : construire des nichoirs permet d’attirer les oiseaux afin de favoriser la reproduction sur place. Le nourrissage des oisillons pousse les oiseaux à consommer des verres et des chenilles parfois nuisibles aux arbres. La présence d’oiseaux permet donc de réguler la prolifération des insectes nuisibles. 

  • Les poules : l’installation de poules dans le verger permet de fertiliser le sol en azote, limiter la prolifération de nuisibles dans le sol tout en produisant des œufs. 

  • Les moutons : lors les premières années après la plantation des arbres, les moutons sont un atout indéniable. En effet, ils permettent de limiter la pousse des herbes pour un meilleur développement des arbres. De plus, ils mangent les fruits tombés au sol, ce qui limite la prolifération d'insectes nuisibles qui utilisent les fruits pourris pour pondre leurs oeufs.

Enfin, aux abords du verger, des fleurs seront semées permettant d’attirer toutes sortes de pollinisateurs naturels afin de dynamiser la pollinisation des fruitiers pour une plus grande productivité. 

 

On va planter quoi dans ce verger ?

 

Le choix des 56 arbres fruitiers qui seront plantés sur le terrain de 2000 m² s'est fait en étroite collaboration avec le conservatoire végétal de Nouvelle-Aquitaine (Montesquieu - Lot et Garonne). En effet, afin que le verger soit le plus résilient possible, il faut que les arbres soient résistants aux parasites et maladies.

C'est pour cela que les variétés sélectionnées sont issues de greffage entre des portes greffes (partie inférieure - racinaire) adaptés aux sols lourds argileux de la région et des greffons (partie supérieure - canopée) les plus résistants possibles aux parasites et maladies. De plus, les variétés choisies sont majoritairement rustiques originaires du Sud-Ouest et sont reconnues pour leur qualité gustative ainsi que pour leur capacité productive.

Voici la liste des 11 espèces (nombre de variétés): cerisier (6), abricotier (5), pêcher (7), prunier (9), poirier (7), pommier (12), amandier (2), cognassier (2), plaqueminier (1), néflier (2) et noisitier (3).

La liste complète des 56 variétés est à télécharger sur le lien suivant: https://www.cjoint.com/c/JCEvhFF5hq2

 

C’est sympa de planter mais après ? 

 

Le verger se veut être un site pilote dans le domaine de la résilience alimentaire à l’échelle locale. L'actualité le démontre, l'importation de fruits parcourant de longues distances peut-être limitée en cas de crise extérieure. Il faut donc relocaliser les productions en respectant les équilibres naturels.

Le verger deviendra au fil des années, lorsque les premiers fruits seront produits, un lieu d’échange, d’apprentissage ainsi qu’un centre de diffusion de variétés fruitières locales.

Nombre d’activités seront possibles autour du verger comme la cueillette, fabrication de confitures, jus, cidres, fruits secs ainsi que le prélèvement de greffon pour l’apprentissage de greffe sur arbre en partenariat avec la Ferme des Mawagits. 

Le projet s’inscrit dans la continuité de la démarche du collectif Savès Climat qui est de reboiser le Savès. Si en plus de planter des arbres on peut profiter de la production de fruits, le projet est doublement gagnant en se mettant sur le chemin de l’abondance alimentaire pour tendre vers l’autonomie territoriale.

Les arbres fruitiers reproduits par greffage à partir du projet pourront être plantés sur des terrains publics, chez des particuliers ou dans les haies de notre paysage gersois en lien avec l'association Arbre et Paysages 32.

Enfin, le projet à pour but d'étudier le modèle économique d'un tel verger en permaculture pour une consommation exclusivement locale ainsi que d'estimer la surface à reboiser en arbres fruitiers sur un territoire afin de tendre vers l'autosuffisance.

A quoi va servir la collecte ?

Au-delà de la collecte financière, l'objectif premier du projet est de permettre à des personnes soucieuses de l'urgence environnementale de participer à une cause commune autour d'un projet concret. Fédérer pour préparer un avenir plus résilient autour d'un projet qui fait sens pour vous, les acteurs du verger permaculturel. 

La collecte va permettre au verger permaculturel de voir le jour dès l'automne prochain en s'appuyant sur des partenaires expérimentés et de confiance qui soutiennent le projet de par son intérêt.

Vos contributions vont servir à la mise en place de l'environnement du verger dans son ensemble à partir des dépenses suivantes :

  • 56 arbres fuitiers dont autant de variétés
  • 80 piquets en acacia pour maintenir les arbres fruitiers ainsi que les fixateurs d'azote (ces derniers seront bouturés)
  • récupérateurs d'eau de pluie et installation d'un système d'irrigation pour les premières années d'implantation
  • réhabilitation d'un bâtiment pour accueillir les poules et les moutons
  • 250m de clôture à mouton ainsi que 125 piquets d'acacia pour maintenir la clotûre
  • adoption de deux moutons et d'une vingtaine de poules

En cas de dépassement de l'objectif, l'argent servira à financer en partie ou totalement du matériel pour animer les ateliers lorsque les premiers fruits seront récoltés.

Les personnes souhaitant soutenir notre projet qui ne peuvent -ou ne veulent- pas réaliser de transaction via internet, peuvent nous adresser leur soutien à l'adresse suivante :

Fanny et Jérémy Guerbette

722, impasse En Marc

32130 Seysses-Savès, Gers, France

Un immense merci à toutes et à tous pour votre soutien. C'est grâce à vous que ce projet pourra voir le jour afin de nous mettre sur le chemin de la résilience alimentaire !

Succès
Don avec contrepartie
6 500 € collectés
Objectif de 6 000 €
108 %

Projet financé

le 28 mai 2020

Cette collecte est terminée.

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Un grand merci

Un pot de confiture à la figue ou à la prune fait maison



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 30 € ou plus

Vous parrainez un arbre

On vous offre la possibilité de parrainer l'arbre de votre choix avec le nom que vous souhaitez (identification par un panneau) + un pot de confiture fait maison.



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

Dégustation de fruits dans le verger

Vous serez invité à venir visiter le verger avec à la clé une dégustation de fruits cueillis sur l'arbre + parrainage d'un arbre + un pot de confiture fait maison.



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 75 € ou plus

Une pluie de fruits

On vous offre un panier de quelques kilos de fruits selon la saison + invité à venir visiter le verger avec dégustation de fruits cueillis sur l'arbre + parrainage d'un arbre + un pot de confiture fait maison.



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

Une journée d'initiation à la permaculture

Vous êtes invité au verger pour une journée d'initiation à la permaculture fruitière et potagère + panier de quelques kilos de fruits selon la saison + dégustation de fruits sur l'arbre + parrainage d'un arbre + un pot de confiture fait maison.



Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 200 € ou plus

Un repas avec des produits locaux

Vous êtes invité pour 2 personnes à venir déguster un bon repas confectionné par nos soins avec des produits exclusivement locaux + toutes les autres contreparties.



Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être
Etre averti du lancement
Planet biomix 2
Prochainement

Du biogaz dans le Loiret !

 
Prochainement
Prêt rémunéré
5,5%

Imaginez une énergie renouvelable produite à partir d'effluents d'élevage et de déchets agricoles... L'avenir s'offre à vous !