Une culture de lin éco-responsable

Epargnez dans cette ferme familiale normande engagée dans une production de lin soucieuse de son écosystème.

par Vostok Services

SIREN: 510203904

Sainte-Hélène-Bondeville, France
Succès
Prêt rémunéré
3,75%
450 000 € collectés
Objectif de 450 000 €
100 %

Taux d'intérêt
3,75%/an
Durée
Échéances
mensuelles
Rang de remboursement
junior
Différé
aucun
Montant minimum
50 €

Voir les risques - Voir la fiscalité - Voir les conditions


Projet financé

le 18 février 2021

Cette collecte est terminée.
Avantages
  • L'exploitation a la certification à Haute Valeur Environnementale de Niveau 3
  • Production de lin 0 phyto
  • Partenariat avec Terre de lin
Risques
  • Risque de marché (marché du lin impacté par la crise du Covid)
  • Risque de perte en capital
Frais
  • Pour les investisseurs : aucun frais
  • Pour l'emprunteur : 3,5% HT du montant collecté + 1% HT du capital restant dû

Le mot du porteur de projet

Bonjour,

Nous nous sommes installés à la suite de mes parents avec mon épouse en 1998. Aujourd'hui, nous exploitons 586 Hectares en blé, orge brassicole, betterave sucrière, lin fibre en multiplication de semence. Nous avons acquis une nouvelle parcelle de 58 Hectares en 2020 pour la production de lin.

Les parcelles sont situées dans le pays de Caux, près de Fécamp.

Nous travaillons avec mon épouse et notre fils ainé, Maxence 15 ans, qui souhaite continuer avec nous et prendre la relève. 

Mes parents m'ont transmis leur amour et leur respect de la terre. Chaque génération est le dépositaire de la terre qui lui est confiée et nous devons en prendre soin et l'améliorer pour les générations futures. 

Mon père qui a vécu la période d'intensification de l'agriculture a toujours été "réservé" par l'utilisation systématique de la chimie. Il a, dès les années 1980, au travers d'un groupement d'agriculteurs, orienté ses pratiques sur l'utilisation minimale des produits phytosanitaires. J'ai été fortement marqué par cette approche.

Nos sols de limons battants situés en bord de mer sont fertiles mais fragiles s'ils ne sont pas bien pourvus en matière organique. En effet le risque d'érosion sur cette zone à pluviométrie élevée est majeur et destructeur de la fertilité des sols. Ce point a été un élément majeur dans la transformation que nous avons engagée il y a 8 ans.

En 2012 j'ai découvert "TERRE AVENIR" et j'ai fait le choix d'adhérer à l'association. La rencontre avec ces personnes m'a permis de trouver les appuis techniques pour envisager l'utilisation de solutions alternatives. Notre première action entre 2012 et 2016 a été de réduire graduellement jusqu'à zéro l'utilisation des engrais de synthèse chimique. Désormais, ces apports sont faits par du compost de déchets verts.

L'effet sur la capacité du sol à absorber les pluies d'automne et d'hiver (parfois 1000 mm) est réel : nous n'avons plus de stagnation d'eau qui engendre l'érosion.

Aussi cette capacité d'absorption de l'eau par le sol permet de subir un printemps sec sans baisse de potentiel : la terre devient une éponge qui absorbe et restitue l'eau.

Nous avons été certifié ISO 14001 et HVE niveau1 en 2014 sur l'ensemble de nos structures juridiques. Cette phase qui a été captivante a aussi permis d'impliquer nos deux salariés dans cette approche. Sans leur compréhension et leur motivation, la certification n'aurait pas été possible.

En 2017, nous avons entrepris la certification HVE niveau 2 qui nécessite un réel changement au niveau des pratiques phytosanitaires : réduction des doses, utilisation des couverts associés, non labour, utilisation des mélanges variétaux pour associer les résistances. Nous avons été certifiés HVE 2 en 2018.

En 2020, pour le lin, le blé et la betterave, aucun fongicide de synthèse chimique n'a été utilisé. Toute la protection est assurée par les purins de plantes et la crème d'algues.

C'est grâce à tous ces efforts que nous avons reçu la certification HVE 3 en janvier 2021. 

 

Aujourd'hui, nous enclenchons de nouveaux projets :

- nous voulons sortir de l'utilisation d'engrais azotés de synthèse. En effet, l'utilisation du compost de déchets verts a permis d'améliorer les sols par l'augmentation du taux de matière organique, de ne plus utiliser les engrais de synthèse phosphatés, potassiques, magnésiens. Il est possible de terminer cette étape en remplaçant les engrais azotés par des fientes de volailles, et une meilleure maitrise de l'utilisation du compost. Nous devons pour cela investir dans du matériel dépannage de précision. Cette étape nous permettra de valoriser le stockage du carbone dans nos terres.

- le lin "0 phyto" prend une part grandissante sur l'exploitation et nous sommes très motivés pour fournir cette filière française qui se structure et valorise le savoir faire français. Nous devons pour cela nous équiper d'une bineuse spécifique qui permet de maitriser le désherbage. L'objectif à terme de 2 ans est d'arriver à produire 40 % de notre lin en "0 phyto". Dès cette année nous avons mis des moyens financiers en oeuvre pour faire de l'expérimentation en parcelle concernant l'utilisation des produits de biocontrôle.

- le colza va être réintroduit dans la rotation, en effet la filière locale valorise désormais les colza produits par des exploitations HVE 3. 

Ces évolutions qui prennent du temps sont envisageables pour nous car notre fils a confirmé sa volonté de continuer le métier. Cela nous permet avec mon épouse de nous projeter sur des décisions qui nous engagent à 10 ans et plus. Toutes ces évolutions auxquelles participent nos enfants contribuent à les former, les impliquer.

A quoi va servir la collecte ?

Nous avons fait une collecte réussie en août 2020 de 200 000€ pour financer du nouveau matériel, avec l'agrandissement de notre ferme.

Nous vous sollicitions aujourd'hui pour un besoin en fonds de roulement. 

En effet, l'année 2020 a été impacté par la Covid-19. Cela a entraîné un arrêt des chaînes de teillage et donc nous avons dû stocker notre récolte plus longtemps que prévu. 

Depuis l'été 2020, la situation s'est nettement améliorée et l'activité a redémarré. Nous avons fini de vendre notre production il y a quelques jours. 

A cela s'ajoute des aléas climatiques qui ont touché la culture de lin dans plusieurs régions de France. Nos cultures ont elles, au contraire, bénéficié de ce climat et nous avons eu une super production. La demande est nettement supérieure à l'offre cette année. 

Succès
Prêt rémunéré
3,75%
450 000 € collectés
Objectif de 450 000 €
100 %

Taux d'intérêt
3,75%/an
Durée
Échéances
mensuelles
Rang de remboursement
junior
Différé
aucun
Montant minimum
50 €

Voir les risques - Voir la fiscalité - Voir les conditions


Projet financé

le 18 février 2021

Cette collecte est terminée.

Besoin d'aide ?

Notre équipe est disponible
investisseurs@miimosa.com
06 33 06 79 27
Planifier un RDV
Vous aimerez peut-être

Du bon fromage à la chèvrerie des p'tits loups

Cauverville-en-Roumois, France
J-6
Don avec contrepartie
1 430 € collectés
47 %

Rêve d'une vie, déjà éleveuse de 5 chèvres laitières, je souhaite agrandir mon troupeau pour vivre de ma passion.

par La chèvrerie des p'tits loups

Le Nichoir Coworking

Goderville, France
J-6
Don avec contrepartie
3 145 € collectés
44 %

Le Nichoir Coworking, c’est le tiers-lieu dans une authentique ferme pour créer du lien et communiquer sur l'agriculture et ses enjeux.

par Marjorie LAMBERT et Joseph BELLET - FERME DU BOCAGE
Etre averti du lancement
Prochainement

Méthanisation agricole au sein d'une ferme familiale

 
Prochainement
Prêt rémunéré
5,5%

Intégrer le processus de méthanisation au sein de l’exploitation familiale en Agriculture de Conservation des sols.