Création d'une exploitation agricole en maraîchage
par Cédric SABATHÉ

La Ferme Castaing a besoin de votre aide pour naître et produire du sain et du local dans le respect de l'environnement et du terroir.

Le projet

La genèse

Si je fais appel aux dons ici-même c'est parce que je souhaite exercer le métier d’agriculteur maraîcher dans mon village natal, la commune de Castéra-Lou (65). C'est là que mon père détient plusieurs parcelles de prés et de bois. Je vais en récupérer une partie : environ 2 hectares de plein champ et 2 hectares de forêt.

parcellles.JPG

L'ensemble de mes parcelles, presque 4 ha

Mon père n’étant pas agriculteur c’est actuellement mon oncle qui cultive, depuis 3 ans, le plein champ. Avant cela ce n’était qu’un pré où mon grand-père faisait paître chevaux et vaches. Il y aurait la possibilité d’avoir des parcelles supplémentaires dans quelques années.

Le village est situé à 15 km au nord de Tarbes, dans le canton de Pouyastruc. Une route nationale, la RN21, passe à 2 km et relie Lourdes à Limoges en passant par Tarbes et Auch. Elle traverse le département des Hautes-Pyrénées du nord au sud. Castéra-Lou est alors facilement accessible grâce à cet axe principal.

Cette exploitation que je veux créer sera au plus proche des valeurs paysannes d’antan. De plus, en hommage à mes ancêtres de la famille Castaing, qui nous ont légué leurs terres ainsi que la maison où j'ai vécu toute mon enfance, je la nommerai la Ferme Castaing. Je me souviens d'ailleurs d'une anecdote : lorsque que j'étais encore écolier à Castéra-Lou, les doyens du village de l'époque nous appelaient, ma sœur et moi, les "petits Castaing", parce que nous habitions à la maison de cette famille. Cela est resté gravé à jamais dans mon esprit, ce sont mes racines.

Finalités

J’ai décidé de me lancer dans cette aventure après avoir travaillé près de 6 ans en tant qu’ingénieur en informatique et aéronautique. J’ai beaucoup appris dans ce milieu mais j’ai rapidement senti qu’il me manquait quelques chose, c’était une vie qui ne me correspondait pas. Je me suis en effet ennuyé et me suis rendu compte que j’avais besoin de bouger, d’être au contact de la nature et non pas enfermé dans un bureau.

DSC_0038.JPG

Mon profil, version Pyrénéen

Étant originaire des Hautes-Pyrénées, natif d’un tout petit village et surtout issu d’une famille d’agriculteurs, je peux affirmer que c’est quelque chose qui me parle. Je n’ai donc pas beaucoup de doutes sur ce changement quasi radical de vie.

Les finalités de ce projet sont nombreuses :

  • Offrir à mes enfants ce que j’ai moi-même connu du monde rural et agricole étant enfant, qui à mon sens est la meilleure école de la vie,
  • Être un acteur du « produire local »,
  • Être de plus en plus autonome du point de vue alimentaire,
  • Exercer un métier riche, nécessitant de multiples compétences et connaissances,
  • Et transmettre un savoir-faire en créant du lien social.

Objectifs

Plusieurs objectifs sont souhaités sur le long terme pour cette entreprise :

  • A la création de l’exploitation : une production maraichère en bio en commençant avec une dizaine d’espèces de légumes puis en augmentant la diversité au fil des années et au fur et à mesure de la maitrise des productions. Le tout sera mécanisé, avec les techniques classiques de travail du sol puis, au fil des ans, des essaies seront conduits en permaculture et selon les résultats, la mécanisation pourrait être diminuée.
  • 1 à 3 ans après la création : ajout d’un élevage modeste de porcin bio, de race dite « bagnéraise » en plein air (en sous-bois) pour vente en boucherie.
  • 7 à 10 ans après la création : démarrage d’un laboratoire de transformation avec mes propres produits de maraichage et éventuellement d’élevage. Si le dernier cas se fait il y aurait possibilité de diversifier les plats cuisinés. En effet la plus part des espèces d’élevages est représentée dans un rayon de 5 km autour du lieu, il y aurait possibilité de travailler en partenariat avec d’autres exploitants pour fabriquer une variété de plats cuisinés intéressante avec différentes viandes.
  • 10 à 15 ans après la création : création d’une ferme-auberge dans la maison familiale, une ancienne ferme (plus de fonction agricole depuis plus de 40 ans) appartenant aujourd’hui à mon père.

Je conçois qu’espérer réaliser toutes ces activités est ambitieux. Le nombre d’années que j’imagine pour chacune n’est probablement pas réaliste, encore plus si je reste seul pour exploiter et sans aide. C’est pourquoi je vais me cantonner sur l’explication de mon projet en vous parlant uniquement de l’installation en tant que maraicher, sur une période d’environ 3 ans. Il faut se laisser du temps pour réfléchir à chaque chose et ne pas brûler les étapes.

La production

Ma production maraichère sera dans un premier temps centrée sur les légumes de base, c'est à dire ceux qui sont les plus consommés, en saison été et hiver : tomates, carottes, poireaux, oignons, choux, salades, courgettes, etc. Sans oublier le traditionnel haricot tarbais (lingot blanc). Il faut savoir qu'un des principaux problèmes lorsque l'on démarre dans ce métier est la maîtrise des différentes cultures et pour ne pas être rapidement dépassé il vaut mieux se cantonner à une variété de légumes limitée, souvent les plus faciles à cultiver (pas vraiment le cas pour la carotte...). Au fur et à mesure de la maitrise il sera possible d'introduire d'autres productions. De plus, je désire proposer pour chaque type de légumes plusieurs variétés originales et dont la qualité principale sera le goût.

DSC_8174.JPG

Mes premiers essais sur la culture de l'épinard

En même temps, il faut également se différencier des autres maraichers locaux dès le début. J'ai donc l'intention de trouver des "niches" avec notamment des produits "exotiques" dont j'ai déjà tester la culture. Je tiens également à proposer quelques fruits comme par exemple des pommes et des kiwis savoureux.

L'appel aux dons

Cet appel aux dons est avant tout poussé par le souhait de se tourner le moins possible vers les banques. Je suis convaincu que la démarche solidaire doit être la part intégrale de notre société, une vraie démarche équitable aussi.

Du point de vue comptable cela me permettra d'être moins dépendant des banques et d'avoir une marge de manœuvre plus importante (moins de dettes, plus de possibilités d'investissement).

L'intégralité du financement nécessaire

La contribution que je demande ici représentera un dixième de la totalité des besoins en financement. Pour créer mon exploitation dans de bonnes conditions 60 000€ sont nécessaires (pas de tracteur ni de hangar inclus car on me met déjà à disposition ces deux moyens). Ceci couvrira l'achat des 800 m² de serres, des outils tractés, des semoirs, d'un pulvérisateur, du matériel d'irrigation, du petit outillage et de ce dont j'aurai besoin pour la vente (étale pour les marchés et balance). Une trésorerie de départ est aussi comptée pour assurer l'achat des plants, semences, carburant et autres fournitures.

A quoi va servir la collecte ?

La collecte me permettra de financer mon premier outil, qui me sera  indispensable : une machine à bêcher Rotosem. Cet outil tracté permet le même travail à la fois d'une charrue et d'une fraise et selon moi, en respectant un peu plus la vie du sol. De plus, il ne créé pas de semelle de labour, enfouie les pierres et créé une planche légèrement surélevée. Il est bien adapté aux pratiques du maraîchage. Pour moi c'est un bon outil pour préparer ce que l'on appelle le lit de semence.

J'ai trouvé un modèle d'occasion de 2009, ayant servi sur un hectare seulement et est en bon état. Il est actuellement proposé à 9 300€ TTC mais ayant été débattu, je suis en mesure de l'acquérir pour 7 800€ TTC.

P1050196.JPG

La machine à bêcher

P1050186.JPG

La machine à bêcher en plein travail

Merci à tous !

35
contributeurs

0
jour restant

Financé avec succès !

3 445 €
récoltés

5 500 €
objectif

Votre contribution vous sera intégralement remboursée si le projet n'atteint pas 60% de son objectif. Soutenir ce projet

Cédric SABATHÉ

Maraîcher

Escondeaux, France

Contreparties
Pour 10 € ou plus

Merci ! Votre nom sur ma page Facebook.

Livraison: Novembre 2015

18

Vous ne pouvez pas sélectionner cette contrepartie
Pour 25 € ou plus

Merci ! Contrepartie précédente + 1 kg de légumes du jardin > à venir récupérer sur l'exploitation.

Livraison: Juillet 2016

8

Vous ne pouvez pas sélectionner cette contrepartie
Pour 50 € ou plus

Un grand merci ! Contrepartie précédente + 2 kg de légumes du jardin (soit 3 kg) > à venir récupérer sur l'exploitation + votre nom sur le mur des donateurs qui sera situé à l'entrée du jardin.

Livraison: Juillet 2016

13

Vous ne pouvez pas sélectionner cette contrepartie
Pour 80 € ou plus

Un grand merci ! Contrepartie précédente mais pendant 2 mois (soit 6 kg de légumes) + pour 2 pers. > venez visitez le beau jardin que vous m'avez aidé à financer !

Livraison: Juillet 2016

8

Vous ne pouvez pas sélectionner cette contrepartie
Pour 110 € ou plus

Un grand merci ! Contrepartie précédente + pour 2 pers. > invitation au dîner des donateurs !

Livraison: Juillet 2016

4

Vous ne pouvez pas sélectionner cette contrepartie
Pour 170 € ou plus

Un immense merci ! Votre nom sur ma page Facebook + votre nom sur le mur des donateurs à l'entrée du jardin + pour 2 pers. > venez visitez le beau jardin que vous m'avez aidé à financer + 1 panier garni de légumes du jardin par mois PENDANT 1 AN ! > à venir récupérer sur l'exploitation

Livraison: Juillet 2016

1

Vous ne pouvez pas sélectionner cette contrepartie
Pour 300 € ou plus

Un immense merci ! Contrepartie précédente PENDANT 2 ANS ! + venez passer un moment convivial chez moi (préparation d'un bon repas avec mes produits et dégustation gourmande !)

Livraison: Juillet 2016

6

Vous ne pouvez pas sélectionner cette contrepartie