Terminé
Don avec contrepartie
4 265 € collectés
Objectif de 6 000 €
71 %

Partager ce projet

Maraîchage bio sur petite surface - Légumes et mesclun -

Maraîchage sur petite surface en légumes de bases et spécialisé en mesclun (mélange de jeunes pousses).

par Le jardin "les jeunes pousses"

Die, France

Présentation du projet

       Le désir de développer des compétences en maraichage biologique a pris corps avec ma décision en 2010 de suivre une formation d'un an (BPREA). Après l'obtention du diplôme agricole en 2011, je n'ai pas voulu m'installer aussitôt, car à cette époque maraichage signifiait grande surface, au minimum 1 ha. J'ai alors choisi de continuer à exercer mes autres activités en parallèle : faire du massage, et former à la méditation pleine présence que je pratique depuis 1999 (à ce sujet, pour ceux qui souhaitent comprendre cet aspect, des précisions sont apportées sur mon site). En parallèle, j'ai développé une activité jardinage sur un terrain de 200m², ce qui m'a permis d'être quasiment autonome en légumes.

Mais cela ne me suffisait pas. Que cela devienne une activité professionnelle trottait toujours dans un coin de ma tête, c'est-à-dire le souhait de mettre en place un véritable outil de production maraichère, organisé et efficace. L'envie aussi de consacrer plus de temps à vivre dehors entre ciel et terre, avec le vent, le soleil, la pluie.

Quand, ces dernières années, le maraichage sur petite surface s'est développé et a démontré clairement son efficacité, notamment en permettant d'intensifier la culture de légumes et en respectant la vie du sol, j'ai compris que ce souhait pouvait enfin se transformer en véritable projet. Cette approche me permettait d'allier le maraichage professionnel et mes autres activités : prendre soin de la terre, prendre soin de l'humain. C'était déjà cette phrase qui résumait mes élans lors de ma formation agricole. Ma décision prise, j'ai commencé à ébaucher ce projet et chercher un terrain approprié à mes besoins.

C'est fin 2017 que mes recherches de terrain aboutissent à la rencontre avec Florence et Nelson. Ils souhaitaient justement accueillir un projet agricole sur leur propriété. Florence est déjà investie dans le domaine du bio, d'une part en cherchant à le promouvoir au sein de la restauration collective (lycées) et d'autre part en développant sur le lieu une approche permacole, notamment en plantant des haies fruitières. Le maraichage s'inscrira dans le design global de cette propriété. Nous avons chacun le souhait de développer des partenariats.

Et me voici à même de mettre en œuvre et en route ce projet qui me tient à cœur.

PRESENTATION DU PROJET

Le terrain : en périphérie de la ville de Die dans la Drôme, dans une ancienne ferme entourée de 4 hectares de forêts. Sur ces 4 hectares, une parcelle de terre est parfaite pour faire du maraichage. Elle est entourée d'arbres, qui permettent de limiter le vent, ce qui protège les légumes. Enfin, un autre point très positif, l'eau y est abondante. Tout près, poussent aussi quelques noyers, des arbres fruitiers et des petits fruits.

Organisation de la production de légumes :

Je m'inspire beaucoup de l'approche du québécois Jean-Martin Fortier. Comme vous pouvez le voir sur le plan, la production est organisée en 5 sous-jardins de 120m². Chacun est composé de huit planches permanentes de 75cm de large et de 20m de long. Les allées font 45cm. Au total, cela fait 600m² de culture.

L'intérêt des planches permanentes est multiple : ciblage des apports en fumier et matières organiques ; les planches sont surélevées, cela permet de mieux drainer la terre ; volume racinaire plus important ; meilleure oxygénation du sol ; la standardisation de la taille des planches facilite la mise en place des voiles de forçage et de l'irrigation, permet aussi une organisation plus facile de la planification et la rotation des légumes.

J'opterai pour un travail minime du sol et qui respecte son fonctionnement vivant.

J'utiliserai un motoculteur spécifique de la marque BCS. Comme sur les tracteurs, il a une prise de force sur laquelle on peut fixer différents outillages. Dont certains permettent de travailler en surface et sur un axe vertical. Cela permet de respecter les différents horizons du sol.

J'utiliserai aussi la grelinette : un outil manuel qui décompacte la terre sans la retourner.

Je travaillerai aussi beaucoup avec les engrais verts. Avant certaines cultures de légumes et une fois fauchées, cela permet de couvrir le sol. Ils serviront aussi à le protéger pendant l'hiver sur certaines parcelles. Les engrais rassemblent donc tous ces avantages : structurer, ameublir le sol, apporter de l'azote et protéger le sol.

Comme vous pouvez le voir sur la photo, j'utilise aussi une serre pour que les semis puissent germer et pousser dans les meilleures conditions. Une semaine avant la mise en terre, je les transfère dans un tunnel de transition, où ils sont dévoilés le jour et voilés la nuit. Cela permet aux semis de s'habituer au grand air.

Quelques choix stratégiques pour gagner en efficacité :

- Travail en planches permanentes pour rationaliser et standardiser l’organisation.

- Apport important de basalte, compost végétal, en année 1 et 2 + orga3.

- Diversifier, mais pas trop (pas de haricots, de radis et de pomme de terre).

- Semis en plaque multicellulaire (sécurité dans la réussite des semis, plus grande souplesse dans la mise en place des cultures).

- Paillage pour les cultures longues (tomates, courgette, melons…). Paillage avec l’engrais vert (pois, haricot, vesce, etc.).

- Utilisation de bâches (destruction-compostage des mauvaises herbes ou de l’engrais vert avant la mise en place de la culture) et de voiles de forçage en début de culture.

- Densifier les cultures avec semoirs de précisions = plus de production sur une petite surface et couvert végétal pour limiter les herbes sauvages.

- Enchainer au maximum les cultures. Cultures intercalaires.

- Occultation toile tissée avant semis direct. Ou dans les prétrous de la toile tissée, transplantation de semis.

- Fabrication d'une table à semis isolé avec nappe chauffante pour commencer les semis de manière précoce.

A long terme : Production sur place de paillage (luzerne, consoude et miscanthus). En complément du paillage provenant des engrais verts.

Commercialisation :

Pour moi, cela est évident de vendre en circuit court. Mais en évitant d'avoir à faire les marchés : trop d'incertitudes quant à la météo et aux ventes et prennent beaucoup de temps.

Je vais donc mettre en place une vente sur un lieu public à Die. L'emplacement précis est encore à déterminer, mais il se trouvera en dehors du jardin. Cette vente sera inspirée de la vente en panier, mais proposée de manière plus souple et personnalisée. Je prévois aussi de proposer mes légumes à des restaurants, aux campings l'été, et à des magasins bios.

LES OBJECTIFS DE CE PROJET

- Côté production :

- Produire des légumes sains et nutritifs.

- Améliorer le sol en le rendant plus vivant.

- Promouvoir un modèle de production maraichère sur petite surface.

- Côté personnel :

- Être autonome à 90% en légumes.

- Avoir un revenu correct de mon activité agricole sur petite surface, environ 600 euros mensuels. Viser un revenu entre 1000 et 1500 euros net mensuels en cumulant mes deux activités.

"C'est le moment ou jamais de remplacer

la production de masse par une masse qui produit."

                                                                                    Jean-Martin Fortier

A quoi va servir la collecte ?

Je tiens tout d'abord à vous préciser cela :

Il n'existe à ce jour aucune aide financière pour l'installation de projets agricoles de petite taille. Dans ce contexte, j'ai dû (et pu !) faire un emprunt familial pour financer mes investissements.

Vos dons me permettraient de faire face à ces remboursements et ainsi pouvoir dégager plus facilement un revenu de cette activité. Et plus vastement, vous contribueriez à la promotion d'un modèle agricole respectueux de la terre, des êtres vivants et de la planète.

Très concrètement, ce financement m'aiderait à rembourser :

- le système d'irrigation : 2 500€,

- une partie du motoculteur : 3 500€ sur les 9 500€ du coût global.

- et si les dons collectés dépassent l'objectif de départ, ils me permettront de rembourser les deux indispensables serres :

- la serre pépinière : 860€

- la serre de stockage : 618€

 

Alors, d'avance, je remercie chaleureusement

chacun de vous pour vos dons,

votre confiance et votre soutien !

 

J'organiserai un pique-nique fin août pour tous les contributeurs avec des salades préparées avec les légumes du jardin. La date exacte vous sera précisée ultérieurement.

Benjamin

avec l'aide précieuse de Giss et de Joëlle pour la rédaction

Un grand merci Papa, sans ton soutien, je n'aurai pas pû réaliser ce projet

Merci à tous les amis qui sont déjà venus me donner des coups de main et à tous ceux qui ne sont pas encore venus.

Merci à la plateforme Miimosa pour soutenir toutes les jeunes pousses libres et vaillantes.

Merci à Florence et Nelson de m'accueillir sur leur propriété et me permettre ainsi de faire pousser de bons légumes !

 

 

Terminé
Don avec contrepartie
4 265 € collectés
Objectif de 6 000 €
71 %

Partager ce projet

Contreparties

Pour 10 € ou plus

Un grand merci, la viste du jardin et un pique nique offert après la visite !

Un grand merci à vous ! Votre nom sur le mur des contributeurs à l'entrée des jeunes pousses ! Pour tous les contributeurs à partir de 10 euros, un pique nique sera offert à une date précisée ultérieurement.


Disponibilité : Septembre 2018
Livraison : A retirer sur place Quantité restante : 194

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 20 € ou plus

1 sachet de mesclun et un kilo de légumes

Un grand merci ! Et vous pouvez venir chercher le sachet de mesclun et les légumes sur place et je vous ferai avec plaisir une visite du jardin des jeunes pousses.


Disponibilité : Septembre 2018
Livraison : A retirer sur place Quantité restante : 43

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 50 € ou plus

1 sachet de mesclun, 2 kilos de légumes de votre choix et un atelier semis

Un grand merci à vous ! Et vous pouvez venir chercher le mesclun, les légumes sur le jardin.... Je vous propose aussi un atelier pour apprendre à faire des semis sur le jardin des jeunes pousses.


Disponibilité : Septembre 2018
Livraison : A retirer sur place Quantité restante : 45

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 80 € ou plus

1 sachet de mesclun, et 1 abonnement à un panier de légumes par semaine pendant 1 mois

Un grand merci à vous ! Vous pourrez une fois par semaine venir chercher un kilo de légumes de votre choix pendant un mois. A venir chercher sur place, l'occasion de visiter les jeunes pousses. Lieu idyllique avec jolie vue !


Disponibilité : Septembre 2018
Livraison : A retirer sur place Quantité restante : 39

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 100 € ou plus

1 sachet de mesclun, 4 kilos de légumes et un massage sur chaise offerts

Un grand merci à vous ! Je vous offre un massage assis relaxant sur le jardin des jeunes pousses, avec après une dégustation de mesclun ! Et vous repartirez avec les légumes et le sachet de mesclun.


Disponibilité : Septembre 2018
Livraison : Locale Quantité restante : 14

Cette contrepartie n'est plus disponible

Pour 200 € ou plus

2 sachets de mesclun, 2 massages sur chaise et 5 kilos de légumes offerts

Un grand merci à vous ! Je vous offre un massage assis relaxant pour vous et un(e) ami(e) et je vous proposerai un atelier pour apprendre à faire des semis, vous repartirez avec un panier de légumes et du mesclun !


Disponibilité : Septembre 2018
Livraison : Locale Quantité restante : 12

Cette contrepartie n'est plus disponible
Vous aimerez peut-être